La cryothérapie pour améliorer les performances des coureurs à pied ?

cryothérapie

Pour mieux récupérer après un entraînement, le coureur à pied peut recourir à la cryothérapie. Les bienfaits de cette thérapie par le froid sur l’organisme sont nombreux. Raison pour laquelle chaque sportif ne devrait pas s’en priver. Tour d’horizon sur cette thérapie qui a fait ses preuves.

Dans la dernière partie, je vous livrerais mes ressentis après plusieurs tests. Je me suis transformé en glaçon pour vous !   

Définition et principe de la cryothérapie

La cryothérapie existe depuis l’antiquité. Le mot cryothérapie est un ensemble formé par deux mots : cryo et thérapie.

Le préfixe « cryo » désigne le froid en chimie ou en médecine. La « thérapie » signifie : cure ou traitement.

En somme, la cryothérapie fait allusion au traitement par le froid.

Principe

En cryothérapie, le corps entier (ou une partie) est soumis à des températures extrêmes. Celles-ci peuvent osciller entre -120 et -140 degrés Celsius.

Cependant, l’organisme est soumis à de telles températures en un laps de temps, une durée allant de 1 à 3 minutes. Dans ces conditions, il n’y a aucune incidence sur la santé du sujet.

Au contraire, les performances du corps s’accroissent puisqu’il se prédispose à supporter les douleurs corporelles.

Un individu soumis à une séance de cryothérapie ne souffrira pas d’hypothermie.

Le fonctionnement de la cryothérapie

Durant quelques minutes, un patient en maillot de bain est soumis à des températures très basses. À sa sortie de la cabine, il peut s’estimer heureux d’avoir participé à une séance de cryothérapie. Pourquoi ?

Il faut savoir que la cryothérapie provoque un choc thermique sur l’ensemble du corps.

Ce choc thermique optimise la tonicité du corps. Le flux sanguin subit également des modifications importantes.

Drainage et système immunitaire

Elles ont des répercussions positives sur le drainage des tissus ainsi que sur le système immunitaire.

La modification du flux sanguin est nécessaire pour éliminer les toxines et assurer le transport des éléments biochimiques dans l’organisme.

L’application du froid contribue au soulagement de la douleur. Cela est prouvé de façon scientifique. De plus, les spécialistes donnent des avis favorables.

cryothérapie caisson de froid

Voilà le caisson de froid pour mes séances de cryothérapie que j’ai testé.
©Cryo’Form

Les vertus exceptionnelles de cette thérapie par le froid

La cryothérapie est recommandée dans plusieurs domaines : le bien-être, la santé, le sport, etc.

Au niveau du bien-être, son usage est conseillé parce qu’il participe au raffermissement de la peau.

Elle aide au contrôle du poids tout en participant à la lutte contre le stress et le trouble du sommeil.

Santé et sports

Au niveau de la santé, la cryothérapie est indiquée dans le cas des rhumatismes inflammatoires, des traitements antidouleur et de la spasticité musculaire.

Elle est encore utilisée pour traiter la sclérose en plaques, la migraine et même la fatigue chronique.

Chez les sportifs, c’est un bon allié pour améliorer les performances en favorisant une meilleure récupération. Contusion musculaire, insuffisance, maladies rénales, angine de poitrine… Les spécialistes font appel à la cryothérapie pour traiter ces divers problèmes de santé.

 Cryothérapie : les bienfaits chez les coureurs à pied

Courir, pourquoi pas ? Disons au moins une fois par semaine. Il faut le faire à votre rythme et en fonction de vos possibilités.

Notamment en optant pour de bonnes chaussures dédiées.

On ne le dira jamais assez, la course à pied est bonne pour le cœur et ses vaisseaux.

Elle donne du souffle. Mais, on doit courir dans les règles sans toutefois aller au-delà de ses limites.

La course à pied donne du tonus aux muscles. On brûle de bonnes quantités de calories superflues quand on se met à courir. Le sportif élimine ainsi les graisses superflues au niveau des cuisses, des fesses et du ventre. Le teint retrouve sa clarté puisque les échanges gazeux s’effectuent de manière convenable.

Enfin, la course à pied aide à chasser la tension nerveuse et le stress. C’est pour toutes ces raisons que les coureurs à pied sont heureux de pratiquer ce sport.

Bienfaits de la cryothérapie chez les coureurs à pied

C’est certain que courir fait du bien à l’ensemble de l’organisme. Mais, quel est le rapport entre la cryothérapie et la course à pied ?

Les bienfaits de la cryothérapie chez les coureurs à pied sont variés. La cryothérapie accélère le processus de la récupération après l’entraînement. Elle joue un rôle important dans la récupération en allégeant les douleurs.

Par exemple, les douleurs qui apparaissent à la suite des courbatures. D’un autre côté, elle limite les réactions inflammatoires et restaure la capacité des muscles. Il s’agit des muscles sollicités au cours de l’entraînement tels que : les mollets, les cuisses, les abdominaux et les fessiers.

L’application du froid est nécessaire aux articulations, car elle stoppe les éventuelles inflammations. Elle intervient en augmentant la résistance au stress du sportif. La cryothérapie diminue le trouble du sommeil chez les coureurs à pied.

cryothérapie localisée

Cet appareil pour effectuer de la cryothérapie localisée est encore assez marginal.
© Cryo’Form

À quel moment faire appel la cryothérapie ?    

Le sportif peut envisager une application du froid avant ou après l’entraînement. Notamment après une répétition de mouvements, un exercice inhabituel, un effort d’endurance, etc. La cryothérapie est recommandée à tous les sportifs qui se préparent à une compétition.

Elle est conseillée en cas d’atteintes musculaires, articulaires ou tendineuses. Elle aide à récupérer en douceur après l’effort physique. On peut appliquer le froid pour limiter la formation d’un œdème.

Faire une cryothérapie locale

Elle consiste à appliquer une poche de glace (congelé) à un endroit du corps. On peut aussi faire une douche glacée. Une telle application est nécessaire pour activer la circulation sanguine. Les toxines sont éliminées rapidement dans ces conditions. L’application peut aussi se faire de manière dynamique, c’est-à-dire par massage.

L’application du froid sur une zone localisée doit se faire en prenant quelques précautions.

La partie du corps sur laquelle on pose une poche de glace doit être saine. Évitez de la poser sur une plaie.

Respectez la fréquence et la durée de l’application. Par exemple, une fois toutes les 20 minutes durant vos périodes de récupération. Notamment lorsque vous faites une séance d’exercice à répétitions.

La cryothérapie locale est déconseillée chez certaines personnes. À savoir : chez les individus victimes du syndrome de Raynaud, de cryoglobulinémie et de troubles de la sensibilité cutanée.

Mon avis sur la cryothérapie

Si vous courez 1 ou 2 fois par semaine, et que vous désirez progresser en course à pied, il y a plusieurs actions à mettre en place avant de songer à la cryothérapie.

Les séances de cryothérapie ne sont pas données. Elles coutent un certain prix.

De mon côté, je suis allé à Cryo’Form pour 2 raisons : on y trouve de la cryothérapie générale dans une cabine de froid mais aussi on peut faire de la cryothérapie localisée avec un nouvel appareil.
Et ce dernier, il n’est pas encore disponible partout.

Je me suis gelé pour vous !

Concernant la cryothérapie générale, je l’ai pratiquée le lendemain de compétitions. Effectivement, on ressent une certaine légèreté et des sensations de bien-être en ressortant de la cabine. Par contre, pour les courbatures, elles n’ont pas complètement disparu.

Il y a quand même un protocole précis à mettre en place pour optimiser les séances. D’ailleurs, dans un de nos livres, les 10 erreurs FATALES à éviter en course à pied, le kiné ostéo Alexandre Auffret donne une piste principale.

Ces séances de cryothérapie doivent être réalisées dans un laps de temps le plus proche de l’effort. Idéalement maximum 1 heure après. Pas évident pour le sportif amateur de respecter ce point précis.

La cryothérapie localisée : le top ?

Pour la cryothérapie localisée, j’en suis très satisfait. Je l’ai fait à plusieurs occasions.

Pour une douleur persistante à une cheville. Je pense que j’ai dû me fouler la cheville sans m’en apercevoir. Au bout de 2 séances, la douleur avait disparu.

2 séances, c’est ce qu’il m’a fallu également pour faire disparaitre une gêne à un mollet. Que je trainais aussi depuis plusieurs semaines.

Mon père souffre d’une tendinite à une hanche. Je l’ai envoyé là-bas pour de la cryothérapie localisée. Il n’a pu faire que 2 séances, mais a quand même ressenti du mieux.

Vous l’avez compris, je suis plus emballé sur la cryro localisée que générale. Mais je ferais de nouveaux tests pour cette dernière en respectant le principe décrit ci-dessus.
Je reviendrais alors vous en dire plus.

Avez-vous déjà testé la cryothérapie ? Effet de mode ou réels bénéfices ? Donnez votre avis dans les commentaires ci-dessous.

Si cet article sur la cryothérapie vous a plu, partagez-le sur Facebook, Twitter ou Google+

Si vous désirez progresser en course à pied sans vous blesser et en toute sérénité, cliquez sur l’image ci-dessous.
Vous recevrez alors des conseils que vous pourrez mettre en application immédiatement.

Pub 3 comment progresser

Mots-clés associés à l’article : cryothérapie – cryothérapie avis – cryothérapie corps entier – cryothérapie bretagne – cryothérapie a quoi ça sert – cryothérapie douleur – cryothérapie et tendinite -cryothérapie entorse – cryothérapie lorient

 

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d’expérience.
Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5.
TC du BEES.
Formation de base nutrition certifiée CPD.

Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment:

Total
x