Un coureur blessé demande de l’aide sur Facebook : les fausses solutions

Un coureur blessé est souvent désemparé. Il cherche de l’aide.
Parfois, les solutions proposées ne sont pas bonnes. Voyons celles qui sont suggérées à ce runner.

Parfois, dans les groupes Facebook ou les selfies sont rois et l’affichage de ses chronos à chacune de ses sorties est la norme (sauf dans le groupe Courir Serein), il y a quelques questions.

Voilà sur laquelle je suis tombé :

« Blessé à quelques jours de mon premier marathon (celui de Lyon), je n’ai pas de bol. Ce sera pour une autre fois, probablement.

Je me fais simplement la réflexion que le nombre de personnes qui se blessent en courant me semble très important : il suffit de lire les différents messages de ce groupe pour en prendre conscience.

Je devais courir à Lyon ce week-end avec un collègue qui lui aussi s’est blessé…

… Finalement, comment faire pour éviter les blessures ? J’ai 55 ans, et même si je suis en pleine forme, il y a, je pense, des précautions à prendre. »

Voyons maintenant les solutions proposées :

Courir sur les pointes et non en talon ?

Le premier conseil pique déjà aux yeux.
Aucun coureur de l’élite, aucun marathonien qui se respecte ne court sur la pointe des pieds.

Courir sur la pointe c’est pour les sprinters.
Mais pas pour les coureurs de fond.

Plusieurs études ont analysé la foulée des marathoniens : les meilleurs le fond avec une pose du pied dit à plat ou médio pied. Il y en a même qui talonnent légèrement (surtout avec la fatigue), mais qui le font de manière express (disons qu’ils y restent moins longtemps que le coureur lambda).

Courir en club ou en groupe ?

Paradoxalement, cela pourrait une bonne idée.
Mais c’est dans un club que je me suis le plus souvent blessé.

Bon ok, c’était à mes débuts.
Mais quand même, courir uniquement en club ou en groupe n’est pas du tout un gage pour te prévenir des blessures.

La principale raison est l’effet de stimulation du groupe.

Si tu es le plus fort, c’est toi qui imprimes le tempo.
Par contre, sinon, tu essayes de suivre le groupe.

Et il y a de fortes chances que tu ne coures plus vite que ton niveau actuel, ce qui va entrainer de la fatigue excessive.

Courir en groupe c’est bien de temps en temps, mais pas que…

Les blessures, ça fait partie du jeu ?

Il y a des études (dont 1 Américaine) qui montrent que 70 % des coureurs se blessent durant leur carrière de runner.

Il y a de nombreux comportements à risque.
Et l’on ne se rend pas même compte que l’on fait telle ou telle erreur.

C’est pour cela, pour limiter les risques de blessures, que m’est venue l’idée de faire une synthèse des bonnes pratiques de la course à pied avec le pack Runner & Trailer.

Courir pour le plaisir et non pour la performance ?

Celle-ci revient souvent.

L’idée qui fait croire que tu as plus de chance de te blesser si tu cours après un chrono au lieu de courir uniquement pour le plaisir est une idée très fausse !

Aucune étude sérieuse n’a montré cette corrélation.
(ou alors, il faudra me la montrer)

Les étirements ?

Je t’en parlerais dans le prochain Mag des Coureurs car cela sera le thème principal.

J’ai interviewé un ostéo kiné : tu en sauras bien plus prochainement.

Une souplesse optimisée pour chaque individu va permettre une plus grande capacité de relâchement et d’étirement des muscles, ligaments et tendons et une plus grande élasticité.

Je suis en train de lire une thèse à ce sujet.

Et je suis tombé sur ceci :

« Il semblerait que les étirements statiques passifs, pratiqués avant et/ou après une activité physique, n’aient pas ou très peu d’impact sur la prévention des douleurs post-exercice.

Les étirements balistiques, évalués dans une seule étude, n’ont pas montré non plus d’efficacité. »

(bon j’en suis qu’au début des 47 pages de cette thèse…)

Qui peut se blesser ?

Entre ceux qui veulent aller trop vite, ceux qui enchainent sans recup.
Et ceux qui se voient trop beaux, ceux qui se pointent sur une course sans prepa, ceux qui ont une mauvaise hygiène de vie.

Ou ceux qui courent un marathon au bout de 4 mois de cap, ceux qui piquent n’importe quel plan sur internet, ceux qui consultent sur Facebook, ceux qui courent blessés quand même, il y a autant de raisons a la blessure qu’il n’y a de coureurs..

Pourtant, tu peux te prévenir de nombreux bobos.

Comment ?

En lisant déjà ceci.

Puis en suivant nos conseils et astuces contenus dans ce pack.

next_page

Tu es sur le point de découvrir une façon agréable de courir sans risquer la blessure…

As-tu déjà été un coureur blessé ? Partage ton expérience dans les commentaires ci-dessous.

Si cet article autour du coureur blessé t’a plu, partage-le sur Facebook, Twitter ou Google+

Par Jean-Marc Enguiale, entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5, TC du BEES, formation de base nutrition certifiée CPD.10 clés livre 3D
Créateur du Mag des Coureurs, et du pack Runner & Trailer.

 

Recevez GRATUITEMENT les 10 commandements du coureur avec notre newsletter

Et de nombreux conseils et astuces : entrainement, nutrition, matériel.

 

 

bannière336x280-10cles

Entrainement-trailer-336-x-280

Et les mots clés associés à l’article : coureur blessé – coureur blessure – blessure coureur a pied – blessure course à pied – blessure du coureur – blessure du coureur a pied – blessure coureur pied

Please follow and like us:
onpost_follow 0
Please follow and like us:
0

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment:

x