Es-tu un runner qui vit à crédit ?

Savoir si l’on fait les choses bien à l’entrainement n’est pas facile. On se demande souvent si ce que l’on fait est adapté à nos objectifs.

Ah la dette française !
On vit à crédits.
Et un jour cela va exploser.

On le sait.
Mais on ne sait pas comment s’en sortir.

Elle dure depuis tellement longtemps que l’on ne se souvient plus des erreurs commises pour en être arrivées là…

Alors, l’état s’accroche aux branches.
En ponctionnant au maximum.
Ou en donnant des coups de rabots ici et là.

Mais la dette se creuse.
Et le trou est de plus en plus profond.
À chaque minute qui passe.

Il y a aussi beaucoup de runner qui vivent à crédits.
Pas un crédit financier, mais un crédit physique.

Ils commettent des erreurs.
Qui vont plomber leur capacité physique.
Où les freiner dans leur quête de progression.

Ces erreurs, c’est comme la dette française.
On aimerait pouvoir tout endiguer d’un coup de baguette magique.
Mais au contraire, à chaque fois que l’on tente un truc
(un nouvel entrainement, une nouvelle méthode, etc…),
on s’enfonce un peu plus.

Les performances ne sont toujours pas là.
On a l’impression de toujours stagner.
Parfois, on a même la désagréable sensation de régresser.

Et quand on touche le fond ?

Pour la dette financière, on ne sait pas encore.
(mais ça va faire très très mal)

Pour la dette physique, on sait où cela peut mener.

Tout d’abord, à commettre des erreurs, on risque de se blesser.
Petit bobo ou plus grave, une étude a montré que 70 % des runners se blessent durant leur carrière sportive.
Tous les niveaux sont concernés.

Mais il peut y avoir plus grave.

Quoi ?

La perte du plaisir de courir.
Autre résultat d’étude : 29 % des coureurs arrêtent définitivement la course à pied à cause de ceci.

Parce qu’ils ne sont pas satisfaits des chronos qu’ils réalisent.
Et que cela ne les encourage pas à continuer.

Parce qu’ils en ont marre d’entendre les commentaires de leur famille ou amis.
« Le pauvre, il n’arrive pas à passer sous la barre des 4 heures, je vois que cela le rend malheureux ».
Ou :
« C’est déjà bien de participer. Tu feras mieux la prochaine fois ».

Parce qu’ils sont dégoutés de s’entrainer dur pour si peu
de résultats.
Surtout, si à côté d’eux, ils voient d’autres coureurs qui ont de meilleures performances, mais que ne s’investissent qu’à moitié de ce qu’ils font…

La génétique ?

C’est vrai, la génétique peut expliquer certains écarts.
Mais pas que.
C’est d’ailleurs une mauvaise excuse que de se réfugier derrière.

Un peu comme les hommes politiques français.
La dette : ce n’est pas de ma faute, c’est celle du voisin.

Il y a des causes facilement identifiables.
Et que l’on peut corriger rapidement.
En faisant quelques modifications.

Comment courir plus vite ?

Croire qu’il suffit de faire une séance de VMA par semaine alors que l’on est dans un plan spécifique pour préparer
un marathon (ou tout autre course) est une erreur.

Penser qu’il suffit de mettre de l’intensité à chaque séance suffit pour courir plus vite est une autre erreur.

Se dire que continuer à courir toujours à la même allure,
on finira bien par progresser est aussi une erreur.

Allonger les distances à chaque sortie est également une erreur.

Es-tu sur la bonne voie ?

Si tu suis régulièrement l’aventure de ce Mag des Coureurs ou de nos différents programmes d’entrainement, je dirais oui.
Car tu as tous les outils entre tes mains pour faire les bonnes séances d’entrainement au bon moment.

À une seule condition.

Elle est unique.

Mais elle a son importance.

Elle est même primordiale.

Et indispensable aussi.

Que tu passes à l’action.

Que tu ne te contentes pas de lire, écouter ou regarder nos vidéos, livres, MP3.
Ou autres.

Tu dois appliquer également nos conseils ou astuces sur le terrain.

Je ne te dis pas de tous les appliquer en même temps.

Mais au moins, en prendre un et le tester en condition réelle.
Et de constater par toi-même s’il a des effets positifs sur ta façon de courir.

C’est de cette manière que tu vas faire des progrès.
Petit pas par petit pas.

Et si tu as un doute, tu sais que tu peux compter sur notre soutien.
Il te suffit de nous contacter pour avoir ta réponse personnalisée.

Par où commencer ?

Si tu ne fais pas encore partie du Club Privé Running & Trail,
je te conseille simplement de commencer par ceci : le pack des indispensables du Runner.

next_page

Tu es sur le point de découvrir une méthode pour rendre tes entrainements très efficaces

Penses-tu que tu es un coureur qui vit à crédit ? Donne ton sentiment dans les commentaires ci-dessous.

Si cet article t’a plu, partage-le sur Facebook, Twitter ou Google+

Par Jean-Marc Enguiale, entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5, TC du BEES, formation de base nutrition certifiée CPD.10 clés livre 3D
Créateur du Mag des Coureurs, et du pack Runner & Trailer.

 

Recevez GRATUITEMENT les 10 commandements du coureur avec notre newsletter

Et de nombreux conseils et astuces : entrainement, nutrition, matériel.

 

 

bannière336x280-10cles

Entrainement-trailer-336-x-280

Et les mots clés associés à l’article : courir plus vite

Please follow and like us:
error0

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment: