On a testé pour vous : chaussure Hoka Bondi 4

Cet article vous présente le test de la chaussure Hoka Bondi 4.

Vous y trouverez une vidéo, fiche technique, des photos, les commentaires et l’avis de notre testeur Jérôme.

Si je vous dis Hoka one one qui ne connait pas ?
Mais avez-vous déjà essayé. Je ne vais pas vous présenter la marque, mais plutôt son modèle route : la Bondi 4.

Pour ma part je me posais beaucoup de questions par rapport à la semelle, au maintien de la cheville, la réactivité de la chaussure, au poids, bref ce n’est pas une chaussure habituelle que l’on trouve de plus en plus sur les courses et les chemins.

Hoka Bondi 4 : le test terrain

Malgré un drop de 4 mm (talon 33 et avant pied 29mm) les premières foulées sont déstabilisantes par le fait de la hauteur que l’on prend (t’as vu je suis plus grand ;-)).

Mais on se sent de suite a l’aise, car la géométrie de la semelle intermédiaire Active Foot Frame permet au pied de s’enfoncer profondément dans celle-ci, aucune douleur dans le talon ni de remonté d’onde de choc dans le mollet (grâce a cette magnifique semelle qui nous donne 50% d’amorti en plus).

Déballage de la boîte

Lorsque j’ai déballé le modèle Hoka Bondi 4 de sa boite, wouahhh la semelle elle est plutôt impressionnante, mais bon on va mettre les pieds dedans et là surprise une vraie pantoufle un confort magnifique et surtout pas la sensation de lourdeur normale elle fait 290 grammes en 42.

En regardant la chaussure Hoka Bondi 4 , je trouve une semelle externe suffisamment crantée pour avaler le bitume et les chemins même légèrement humides (attention je n’ai pas dit boue).

En plus suite à mes douleurs de talons je vais pouvoir juger de l’efficacité de l’amorti.

Voiilà les chaussures Hoka Bondi 4 ayant servi pendant ce test. © Testeurs-Outdoor

Voilà les chaussures Hoka Bondi 4 ayant servi pendant ce test.
© Testeurs-Outdoor

Hoka Bondi 4 : voyez loin…

Avec ce type de chaussure vous pouvez allez loin, vos sorties longues seront un plaisir.

Votre foulée est douce et réactive du fait du system Meta-Rocker qui vous donne un déroulé du talon vers l’avant du pied sans forcer, pour moi cette foulée a de suite été trouvée, mais il faudra peut être un peu plus de temps pour d’autre suivant votre style, mais une fois ceci automatique quel « pied »

La languette est fine et confortable, il faudra vérifier sa solidité dans le temps, mais après plusieurs mois avec, rien n’a bougé a aujourd’hui donc c’est positif.

La qualité du mesh utilisé est bonne, même sous une sortie de plus d’une heure sous une pluie continue je n’ai jamais ressenti l’effet du pied humide.

Vous pouvez voir la semelle imposante de ces chaussures Hoka Bondi 4. © Testeurs-Outdoor

Vous pouvez voir la semelle imposante de ces chaussures Hoka Bondi 4.
© Testeurs-Outdoor

Et si vous accélerez ?

Sur terrain sec en allure footing la chaussure Hoka Bondi 4 ne vous déstabilise pas, vous êtes comme d’habitude, mais du moment où vous voulez aller prendre une allure plus soutenue vous volez 😉

Le rebond et la poussée en avant sont excellents sans avoir à forcer.

Bien au contraire je dirais qu’elle accélère pour vous, j’ai pu le constater par une vitesse plus rapide, mais sans aller exploser mon cardio (attention je n’ai pas dit que vous allez courir plus vite sans forcer). Elle vous met dans un bon cycle de pied efficace.

En appuis devers il faut être un peu plus vigilant au début, mais cela passe très vite et vous retrouver votre style habituel sans problème.

Sur terrain humide j’ai été surpris par la tenue de la chaussure surtout sur le bois humide, la chaussure a une bonne adhérence, les appuis ne sont pas fuyants.

Des progrès certains…

On peut dire qu’entre ce modèle et lui de l’année dernière Hoka a fait un énorme progrès sur la qualité de sa semelle aussi bien sur la longévité (plus costaud), que sur la tenue sur terrain humide.

En conclusion je peux vous dire que ce modèle est vraiment fait pour un usage de tous les jours aussi bien pour l’entrainement que pour la compétition, sur route ou chemin, sec ou humide.

Si je pars en vacance, je ne prends que celles-là.

Vous l’avez bien compris c’est mon cœur de cœur pour une utilisation mixte chemin/route, cette chaussure Hoka Bondi 4 convient parfaitement pour des courses comme la « lyon urbain trail »

Son prix de 140 € est justifié par rapport à certains modèles de la concurrence.

Qu'en est-il de l'usure pour ces crampons de la chaussure Hoka Bondi 4 ? © Testeurs-Outdoor

Qu’en est-il de l’usure pour ces crampons de la chaussure Hoka Bondi 4 ?
© Testeurs-Outdoor

Hoka Bondi 4 : fiche technique

Type de pied : Universel
Usage : Entraînement/Compétition
Surface : Route/Chemin
Poids du coureur : tout poids
Poids de la chaussure : 300 grammes

EVA : amorti
Meta-Rocker : rester dans l’axe, rapidité
Active Foot Frame : stabilité
Drop 5mm : foulée naturelle proche du sol
Incurvée à 10° : déroulé fluide du pied
Renfort au talon : maintien
Semelle extérieure renforcée avec caoutchouc durable : résistance à l’abrasion

Les lacets de cette chaussure Hoka Bondi 4 sont moins " révolutionnaires ". © Testeurs-Outdoor

Les lacets de cette chaussure Hoka Bondi 4 sont moins  » révolutionnaires « .
© Testeurs-Outdoor

Avez-vous déjà couru avec cette chaussure Hoka Bondi 4 ?

Partagez votre expérience avec cette chaussure Hoka Bondi dans les commentaires du site ci-dessous.

Si cet article sur le test de la chaussure Hoka Bondi 4 vous a plu, partagez-le sur Facebook, Twitter ou Google+

Jean-Marc, Préparateur Mental, Conseiller Running & Nutrition

Quel type de coureur à pied es-tu ?

Fais le test et découvre ton profil de runner

Quelles sont tes chances de progresser

et de devenir un meilleur runner ?

Réponds aux questions du QUIZZ pour le savoir :

Tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !

tête mascotte

1 guide running offert + 1 email par jour...

Pourquoi T’ENTRAINER
ET COURIR PLUS
n'est PAS le meilleur moyen de progresser...

Et comment rendre tes entrainements bien plus efficaces

sans refaire toujours les mêmes séances

semaine après semaine...

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

  • David dit :

    Je cours avec des hoka clifton depuis 2 mois, et je suis vraiment ravi.
    J’ai redécouvert le plaisir de courir grâce à ces chaussures.

  • Patrick dit :

    Bonjour.
    Je cours moi aussi avec des clifton depuis 10 mois. A peu près 1000 km avec la première paire et une seconde qui commence à souffrir. C’est vrai que l’amorti est impressionant, le confort aussi d’ailleurs. Par contre je me suis plusieurs fois tordu la cheville en courant en sous bois avec deux petites entorses à la clé. La hauteur de la semelle ne doit pas y être étrangère. Suis je le seul à connaitre ce problème ?

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Patrick,
      Attention, les clifton sont uniquement des chaussures de route !
      La hauteur de la semelle rentre aussi en jeu, d’autant plus que cette chaussure n’a pas été étudiée pour aller faire du chemin, contrairement à d’autres modèles de la marque.
      A bientôt,

    • David dit :

      Comme dit Jean Marc, les clifton sont vraiment étudiées routes.
      D’ou vos problèmes d’entorses.
      Chez Hoka, il ya surement d’autres modèles plus adaptés au trail.

  • Mickaël dit :

    je cour avec des hoka bondi. 4 depuis 2 mois et pour ma part c est vraiment le pied. Plus de douleur dorsal plus de courbature : c est vraiment un grand plaisir de courir depuis 2 mois ( ça fais 5 ans que je suis licencier et j ai us plusieurs marque de chaussure qui mes convenais mes la c est le top ) merci hoka

  • Patrick dit :

    Bonjour,
    Je voudrais pouvoir partager l’enthousiasme général, mais ce n’est pas le cas et avec la BONDI 4 je passe de déceptions en déceptions.
    Tout d’abord à propos de l’élasticité de cette chaussure : En chaussant en statique ce modèle, j’avais le pied bien maintenu mais dès les premiers kilomètres le chaussant est devenu lâche. J’ai essayé de resserrer les lacets mais alors ce sont les pieds qui ont commencé à chauffer sous la plante !
    Ensuite, le pied droit à commencé à ressentir une gène sur l’extérieur au niveau du métatarse, comme s’il y avait un caillou dans la chaussure : j’ai remplacé mes chaussures mais cela n’a pas éliminé le problème !
    Enfin, finissons sur une bonne note : En tout chemin elles sont très stables, contrairement à ce qu’on pourrait craindre des semelles ultra compensées, et sur route, outre les problèmes soulevés ci-dessus, elles procurent des sensations agréables. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’elles vous font pousser des ailes mais elles absorbent bien les aspérités du terrain. Un bémol toutefois, la hauteur des semelles accentue les dénivelées…
    J’espérais beaucoup des HOKA mais avec la BONDI 4 je reste sur ma faim.
    Je précise que j’ai le pied large, ce qui ne semble pas compatible avec le chaussant des HOKA, que je pèse plus de 80 kg ce qui n’est pas fait non plus pour apprécier la tendreté des semelles de ce modèle

  • >