Saucony Kinvara 4 : le test

Cet article présente le test des chaussures de course à pied Saucony Kinvara 4.  Vous y découvrirez l’avis et les commentaires de notre testeur Vincent, spécialistes des chaussures Saucony.

Saucony Kinvara 4 : préambule

Je vous avais proposé en tout premier article, un test sur les SAUCONY TRIUMPH 10.
J’avais enfin trouvé une chaussure qui ne me procurait « aucune » douleur et dans laquelle j’étais bien. J’en ai même acheté une deuxième paire quand ma première paire avait dépassé les 1000Km au mois de juin.
Fort de ce retour positif, je me suis mis à la recherche d’une chaussure plus légère, plus rapide… toujours au sein de la même marque vue qu’elle à l’air de me convenir.

Après plusieurs infidélités au blog Testeurs-Outdoor ;-), mes différentes lectures et recherches m’ont amené sur le modèle Saucony KINVARA.

Ça tombe bien, le dernier modèle est en train de sortir (la version 4 à l’époque de mon achat). Et voici que par le plus grand des hasards lors de mon passage au Village Expo du marathon de Paris, le Stand SAUCONY propose ses chaussures Saucony Kinvara 4 en avant-premières à la vente.

D’un côté je trouve mon produit et en plus avant les autres me séduit et je craque et achète une paire.

Achetez vos chaussures Saucony au meilleur prix avec notre comparateur !

Saucony Kinvara 4 : premières impressions

Quand j’essaie les chaussures Saucony Kinvara pour la première fois, je ressens tout de suite leur légèreté.

Sans être pris au dépourvu, on est en présence d’une chaussure avec un drop de 4 mm. L’expérience me tente bien après être passé sans soucis au drop de 8 mm de la TRIUMPH 10.

Bien sûr au moment de l’essayage, le drop de 4 mm ne se fait pas ressentir. Tout comme le sentiment d’amorti qui semble présent, mais qui est un peu piégeur, j’y reviendrai.

Saucony Kinvara 4 : voici les chaussures du test

Saucony Kinvara 4 : voici les chaussures du test © Testeurs Outdoor

Saucony Kinvara 4 : proche de vos pieds

C’est une chaussure très proche du pied, pas dans le sens « chausson » qui traduit plutôt une sensation de confort, mais de par le fait qu’elle moule bien le pied. Le moindre bout de tissu, de chaussure semble être avoir été optimisé. Le fameux ToeBox en est pour le coup très fin. Il faut vraiment l’essayer avant de l’acheter, la moindre demi-pointure peut avoir son importance sur ce type de chaussure.

Saucony Kinvara 4 : Le test terrain

Saucony Kinvara 4 : elle a  de l’énergie !

Mes premières sorties, tout comme à chaque fois que je sors avec en fait, même si je les maitrise un peu mieux, sont tout de suite rythmées. Ça fait bizarre de dire ça comme ça, mais elles avancent toutes seules.

Impossible de partir sur un rythme lent ! C’est bien et pas bien. C’est bien en compétition et lors des entrainements pour le fractionné. Ce n’est pas bien pour les sorties plus cool, qui ont pour vocation de s’habituer au drop de 4 mm qui là se fait bien ressentir.

Saucony Kinvara 4 : Cette chaussure est disponible sur le site I-Run

Saucony Kinvara 4 : Cette chaussure est disponible sur le site I-Run © I-Run

Saucony Kinvara 4 : attention donc à votre allure de course

En effet, cette vitesse n’est pas gratuite ! Je veux dire par là que si elles envoient fort cela se fait au détriment de vos mollets et de vos jambes. Si vous n’êtes pas en jambes, j’ai presque envie de dire qu’il vaut mieux les laisser au vestiaire. Elles n’auront aucun répit et pitié pour vos muscles.

Je ne sais pas si cela provient du drop de 4mm ou bien de l’amorti somme toute relatif qui fait ça. Même après pas loin de 500 km avec (entrainement + compétition) je sors quasi à chaque fois avec, je ressens les tendons d’Achille qui me titillent, voir me font un peu mal.

Saucony Kinvara 4 : amorti très léger

Je reviens vite fait sur l’amorti, car je m’aperçois que je suis vite passé dessus alors que cela mérite que l’on s’attarde un peu dessus. À l’essayage et lorsque que l’on fait juste quelques petites foulées avec, on a l’impression que l’on a un amorti correct : talon et devant du pied.

Mais en fait pas vraiment ! lol. En fait nous sommes en présence d’un amorti ferme ! C’est-à-dire que sur une dizaine de minutes cela vous permet d’avoir une « mauvaise » foulée en ayant une attaque un peu talon tout en étant bien, puis après vous allez payer le prix cher avec le talon explosé, car le côté ferme vous rappel à l’ordre. Ce qui n’est pas le cas avec le devant du pied.

Cherchez le meilleur prix pour votre matériel outdoor avec notre comparateur !

À aucune de mes sorties, je n’ai eu la sensation de taper le bitume. L’amorti est juste bien et la relance est d’autant plus agréable et efficace.

J’ai pu faire des sorties de 10km-25km avec. Sur les sorties les plus longues, je rentre en ayant les mollets et les tendons d’Achilles super sensibles. J’en déduis que ma foulée ne doit pas être des plus efficaces et adaptée à ce type de chaussure et pourtant il n’y a que 4 mm de différence entre mes chaussures usuelles et celle-ci. En compétition, le 10 km se fait facilement et sans douleur.

J’ai tenté un semi avec lesz chaussures Saucony Kinvara 4,  il n’y a pas longtemps (Semi de Reims le 27 octobre) et j’étais content de franchir la ligne d’arrivée, car je commençais à douiller un peu ;-).

Saucony Kinvara 4 : bonne accroche

Revenons aux propriétés de la chaussure en elle même. Je n’ai rien à redire concernant son accroche. J’ai pu la tester sur terrain humide et sec, franchement elle assure !!! J’y vais sans retenue même sur le mouillé et à aucun moment la chaussure a bronché.

Son côté très proche du pied en fait une chaussure que l’on sent et ressent à tout moment. Côté usage, je l’ai réservé uniquement au bitume, car le sentier ne doit pas être son fort. Je dis cela, car déjà rien que sur le bitume, l’usure du dessous de la semelle a bien été entamée.

Vous pouvez voir ici les semelles extérieure de cette chaussure Saucony Kinvara.

Vous pouvez voir ici les semelles extérieure de cette chaussure Saucony Kinvara. © Testeurs Outdoor

La languette est très fine, la tige autrement dit. Ce qui a un impact direct sur le laçage qui doit être assez doux (bien dosé) sous peine de le sentir et de créer des points de compression sur le dessus du pied.

Saucony Kinvara 4 : ma conclusion

En résumé, ce sont des chaussures parfaites pour des séances rapides : piste, fractionné, séance de côtes, compétition plus ou moins longue en kilométrage selon le niveau ; où tonus et vivacité sont de mise. Elles peuvent être aussi considérées comme des chaussures de transition vers des modèles encore plus minimalistes (drop de 0 mm).

Saucony Kinvara 4 : à quel prix ?

Vous la trouverez dans de nombreuses boutiques et sur internet au prix d’environ 125 euros. La chaussure de running Saucony Kinvara 4 se décline en de nombreuses coloris : jaune, rouge ou bleu pour les hommes ; et pour les femmes, vous retrouverez cette chaussure Saucony Kinvara 4 en bleu (ciel) , jaune et noire (avec une touche rose).

J'aime bien ce modèle là, est ce que les coureuses sont d'accord avec moi ? Les chaussures Saucony femmes sont aussi sur I-Run

J’aime bien ce modèle là, est ce que les coureuses sont d’accord avec moi ? Les chaussures Saucony femmes sont aussi sur I-Run © Testeurs Outdoor

Que pensez vous des ces chaussures Saucony ? Est ce que le modèle Kinvara pourrait vous convenir ?

Dites moi aussi dans les commentaires si vous êtes un aficionado de la marque comme Vincent.

Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager sur Facebook, Twitter ou Google + !

Note : Les liens de cet article pointant vers I-run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:

About the Author Vincent

  • Vincent dit :

    Bonjour,
    Val, j’ai lu ton article et je retrouve quelques points commun sur des avis, ce qui me rassure un peu sur la vision de cette chaussure. Je trouve que tu as fais cependant un pari assez osé en partant sur ce type de chaussure à la vue de tes problèmes de dos. Mais au final cela est peut surtout le fruit du drop faible et du fait que l’on se positionne plus vers l’avant du pied et donc on adopte une meilleur posture. Car je reste quand même sur mes positions concernant que l’amorti n’est plus des plus confortables :-). Certes présents mais de manière très sec. Tant mieux quelle te convienne, pour ma part je me demande si je ne vais pas tenter pour ma prochaine paire des SAUCONY CORTANA. Drop de 4mm encore, mais avec à priori beaucoup plus d’amorti à la sauce Triumph ;-). Le bon compromis quoi…Cela doit être mon cadeau de noël, alors je vous en dirai un peu plus courant 2014 !!!

  • Daniel dit :

    C’est très intéressant. Moi je suis parti des Kinvara pour aller vers plus minimaliste il y a 2 ans ou tout près. Je cours maintenant en alternance avec des NewBalance MR10, des Mizuno Evo Cursoris et des Kinvara 4. Je trouve extra les Kinvara mais très mou sous le pied. Je ne doute absolument pas de tes impressions, j’avais les mêmes avec mes vieux Kinvara (pas les 4 bien sûr) il y a 2 ans (les Virrata sont encore pires). De plus, l’un des meilleurs coureurs de marathon de ma région s’est blessé le tendon d’Achille avec les Kinvara. Il faut donc faire attention avec ceux-ci. La transition est plus facile avec les NB MR10 car il oblige le coureur à ne pas taper le bitume. Par ailleurs, à lire certains commentaires, il semble qu’en France la marque Saucony ne soit pas très connue. Pour nous (Québec), c’est une marque très populaire qui offre une game de souliers très large. En plus, vous payez les souliers encore plus chers que nous… ouch! Pour ceux qui visitent les USA, les boutiques Saucony offrent des prix incroyables… 45$ pour des Kinvara par exemple. J’en fait des provisions quand je passe par là!

    • Vincent dit :

      Bonjour Daniel,
      Si je comprends bien, tu es canadien et la marque de chaussure SAUCONY est moins cher là-bas…
      mmm y’a moyen que tu m’achètes une paire de chaussure (CORTANA 3) et que tu me l’envois en France. Si le prix en vaut le coup, j’envoi l’argent bien-sur au moment que tu le souhaites ;-). Tiens moi au jus !

      • Jean Marc dit :

        Bonjour Daniel et Vincent,

        C’est vrai qu’à 45 dollars canadiens, cela fait une sacrée économie…après faut rajouter les frais de port et de douane, mais cela doit être encore économique 🙂

        A très vite,

  • Mike dit :

    Bonjour

    Je suis aux US et j’ai commence a courir en aout dernier.
    Je fais du running avec des Saucony Cortana 3.
    Je me tente a changer pour pour des Kinvara 4 mais je ne suis pas encore sur.
    Je les ai achete en Septembre etje pense avoir pris une demi pointure en dessous… En magasin ca va, en courant bin … Mince.. du coup deux de mes orteils prennent cher a chaque sortie

    J’ai moi aussi des problèmes de dos : tout le monde m’a déconseille de courir blablabla.. bref : je me suis pas coince le dos depuis 6 mois ce qui est très rare.
    Tout ca pour dire : je cherchais des chaussures avec un bon appui, qui me tordent pas dans tout les sens et avec ammorti : les Cortana on un cote tres sec quand tu cours mais l’ammorti est vraiment bien et ne me provoque pas de douleurs sur une distance de 15km (pas teste plus pour le moment)
    J’essaierai bien les Kinvara 4 pour voir si il y a une réelle diff en terme d’amorti et voir si je change mes Cortana dont je suis ravi pour les Kinvara 4

    Concernant le prix, j’ai paye les miennes 120$. Mais les soldes sont toute l’année sur le continent americain… au petit bonheur la chance

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Mike,

      Je te remercie de ton long commentaire. Effectivement, le prix des chaussures aux Stades n’a rien à voir avec la France, grrrrrrrrrr 😉

      — Actualisation des prix —-
      Au mois de mars 2014, le prix moyen est toujours de 125 euros environ.

  • Rachid dit :

    Je viens tout juste de les commander pour 85 euros. J’espere que je vais pas morfler avec ces histoires de douleurs au talon 🙂

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Rachid,

      Tout dépend si tu es habitué à courir avec des chaussures à faible drop. Si ce n’est pas le cas, il faut y aller molo au début, par exemple, ne pas vouloir reproduire les mêmes sorties (en temps) qu’avec tes anciennes chaussures dès les premières sorties.
      A bientôt,

  • >