Saucony Triumph 10 : Le vrai test

Cet article vous présente le test Saucony Triumph 10 avec notre fiche technique, photos et les commentaires de notre testeur Vincent.

Données techniques

Type : Chaussure de route
Marque : Saucony
Modèle : Triumph 10
Poids : 293 grammes en taille 42,5 EU (pesé sur une balance de cuisine ; je pèse toutes mes chaussures !)

Prix moyen constaté : 150 euros

Sols rencontrés : route et sentiers
Principales compétitions : route, du 10  kilomètres au marathon
Durée du test : janvier 2013 à juin 2013
Kilométrage effectué : 700 à 800

Test Saucony Triumph : Les chaussures utilisées

 

Note : Ce test Saucony Triumph 10 a été réalisé par Vincent, nouveau membre du Staff Testeurs-Outdoor.
Le test Saucony Triumph respecte la Charte Testeurs-Outdoor

Après pas mal de paires de chaussures et autant de marques différentes testées, je me risque à partir sur une marque qui ne fait pas trop encore parler d’elle, mais qui me semble être très prometteuse.

Test Saucony Triumph 10 : Pourquoi j’ai choisi cette marque américaine ?

J’aime ce nouveau concept adopté par la marque qui consiste à maitriser et annoncer clairement le drop de leur chaussure.

On est mi-janvier 2013 et je dois trouver les chaussures qui devront faire avec moi mon premier marathon : dimanche 07 avril à Paris. Sachant que sur l’ensemble de mes chaussures achetées jusqu’à lors, je n’ai jamais pas été très convaincu par un modèle.

Après quelque recherche sur notre belle toile, je m’arrête sur ce modèle qui semble être un produit assez polyvalent en termes d’usage et qui semble offrir un certain amorti sur l’ensemble de la chaussure.

Test Saucony Triumph 10 : Premières sensations

Je me rends donc dans un magasin spécialisé pour l’essayer. Et là je découvre une nouvelle sensation ! Certes un bon amorti au niveau du talon, mais dont j’avais l’habitude et que je retrouvais sur mes anciennes chaussures, mais surtout un amorti ou tout du moins une espèce de prise en charge d’un soutient au niveau du médio-pied. Cela est assez surprenant comme sensation et pour ceux qui veulent l’acquérir doivent pour ma part à tout prix la passer au pied avant tout achat. En effet, une de mes connaissances qui voulait les mêmes que les miennes a complètement revu sa position en passant au pied mes chaussures. Cette particularité très peu mise en avant lors des tests trouvés par de-ci de-là, aucun ne mentionne cela, et c’est pourtant bien ce « détail » qui a fait reculer à contrecœur mon ami sur un achat de ce modèle.

Pour ma part cela répondait vraiment à une attente, car ayant été blessé fortement au niveau du cinquième métatarse des 2 pieds et grosse tendinite du tendon muscle court fibulaire. J’ai par ailleurs une foulée qui vire sur de la supination, qui s’accentue avec la durée de l’effort…

Cet aparté peut avoir son importance dans la suite de ce test, car ayant des semelles orthopédiques, je ne l’ai jamais mise sur ces chaussures et n’ai eu aucune douleur de ce côté-là.

saucony-triumph-10-blanc-vert

Vous pourrez acheter ces chaussures dans nos magasins partenaires. © I-Run

Test Saucony Triumph 10 : le terrain

Test Saucony Triumph 10 : Poids et drop font bon ménage

D’un poids tout à fait raisonnable, elles se font oublier une fois au pied. La semelle est de bonne facture, même si au début j’ai eu une grosse crainte sur les parties non protégées en mousse blanche sur l’avant du pied. Cela résiste bien et les photos en témoignent même si les sillons ont bien été amochés. La chaussure n’en perd pas pour autant de ses qualités et de son accroche. Petit bémol, sur sol un peu froid et humide, ça peut glisser…

Test Saucony Triumph : La semelle extérieure

Test Saucony Triumph : La semelle extérieure © Testeurs Outdoor

Pour utiliser quelques termes un peu technique et barbare, le drop de 8 mm est très appréciable. Il m’a fallu cependant un bon temps d’adaptation et m’a valu quelques bonnes douleurs au niveau des tendons d’Achille et dans le haut des mollets. Par contre, que cela fait du bien de ne pas avoir une sensation de pied qui tape le sol même au bout d’un certain nombre de kilomètres sur des sorties longues. L’amorti et le confort sont présents tout le temps.

Test Saucony Triumph 10 : la toebox

J’ai le pied assez fin, et la toebox est normale… je veux dire par là que l’on est bien à l’intérieur, mais que ça ne procure pas l’effet d’une Adidas Boston 3 ou d’un Kinvara qui vous moule le pied et dans lesquelles vous êtes comme dans un chausson. Si le pied flotte, il est très facile de pallier à ce souci par le serrage des lacets qui est très précis et qui ne bouge pas pendant que l’on court. Je fais toujours un double nœud sur mes lacets, que j’ai tendance de plus en plus à remplacer par des lacets élastiques (XTENEX). Cela m’amène sur la tige qui est très confortable et qui permet de bien jouer sur la tension des lacets sans amener de zone de compression sur le pied, ce qui est très désagréable.

 

Test Saucony Triumph 10 : Elle peut faire comme le Titanic

Le Mesh est très respirant (aucune surchauffe du pied, même pendant de longues sorties), ceci étant pendant cet hiver et dieu sait que je suis frileux, je n’ai jamais eu froid au pied. Par contre lors de pluie forte, la chaussure prend bien l’eau et ça fait un peu floc, floc…

Je ne suis pas là pour vous rappeler les merveilleuses conditions météorologiques que nous avons pu avoir jusqu’à lors, mais je n’ai jamais été déçu. Je suis sortie sous la neige, verglas, pluies, même avec un peu de soleil, la chaussure répond toujours présente. Même si je pense que c’est une routière avant tout, le chemin ne lui fait pas peur et cela n’accélère pas son usure outre mesure.

Pour lui faire un reproche, qui est assez commun à pas mal de chaussures, la semelle est dessinée de telles sortes que des cailloux peuvent se loger dans certaines parties. Je suis assez maniaque de ce côté-là et ne supporte pas que des cailloux viennent se mettre dans les sillons ou rainures des semelles. Donc après chaque sortie c’est couteaux et on enlève tout. Ce phénomène se rencontre moins avec des chaussures comme cité précédemment (plus légère).

Attention aux petits cailloux qui peuvent se glisser dans les rayures !!!

Attention aux petits cailloux qui peuvent se glisser dans les rayures !!!

Test Saucony Triumph 10 : Côté entrainements

Elles supportent aussi bien les entrainements rapides que plus cool. Ceci étant sur piste, elle manque un peu de dynamisme et la tenue du pied dans les virages peut être prise à défaut. Ce qui ne m’a pas empêché de faire mes tests VMA et entrainement marathon avec.

Test Saucony Triumph 10 : le verdict final

Pour avoir longtemps couru avec cette chaussure dans tout type de condition et d’entrainement, je suis vraiment satisfait. Pour la première fois, je me dis que pour les soldes de cet été je m’en rachèterais bien une paire pour aller jusqu’à l’hiver prochain. Je testerai alors à ce moment-là surement la TRIUMPH 11 !!!

Si vous avez aimez cet article sur le test Saucony Triumph 10, dites sur Facebook, Twitter ou Google + !

Que pensez vous de ce test Saucony Triumph 10 ? Connaissez vous ce modèle de chaussures ? 

Dites nous dans les commentaires si vous seriez prêt à acheter cette chaussure suite au test Saucony Triumph 10 que vous venez de lire.

Test Saucony Triumph 10 : voilà une autre couleur proposée par notre partenaire

Test Saucony Triumph 10 : voilà une autre couleur proposée par notre partenaire © I-Run

Note : Les liens de cet article sur le test Saucony Triumph 10 pointant vers I-Run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:

About the Author Vincent

  • sauvage dit :

    Je court depuis 1 an avec la marque saucony . Cette marque demande a etre connue en france . Je vais tous mes entrainements avecla triumph 10 ( verte ) et mes courses avec les ( jaunes ) . Des les premieres foulees , on se croirer sur un nuage car un tres bon amorti et un confort nickel . Les triumphs se laissent pratiquement oublier . J’ai fait le marathon de paris avec . Aucunes douleurs et aucuns bobos apparus .
    En un an , je suis deja a 4 paires de saucony tellement que je l’ai adore . Je jongle avec les 4 paires lors des mes 5 sorties hebdomadaires .
    Pour resume , je noterai les triumph 10 d’une note de 18/20

    • Vincent dit :

      Bonjour « sauvage »,
      Merci de ton commentaire.
      As-tu pu ressentir toi aussi cet amorti particulier sur le médio-pied ?
      Je cours en alternance en ce moment avec la Kinvara 4 (bleu-vert) dont je vous ferai aussi un retour d’ici un à deux mois…

  • Jean Marc dit :

    Bonjour,

    Tout d’abord, je remercie chaleureusement Vincent de participer bénévolement à la vie de ce blog

    Je n’ai jamais couru en Saucony, mais promis, un jour je vais essayer 😉

    Et j’ai une petite question : y a t il un ou des changements majeurs avec la Triumph 11 ?

    Bon samedi !

  • Vincent dit :

    Bonjour,
    Merci JM.
    Je parlais de la Triumph 11 l’hiver prochain, car leur ‘versionning’ est fin décembre-début janvier pour ce modèle. Je faisais une sorte de projection car ce modèle si il s’appelle comme cela n’est par encore sortie à ce jour…Mais je le testerai surement 🙂

  • Jean Marc dit :

    — Actualisation prix juin 2013 —
    En moyenne, comptez environ 150 euros pour le modèle homme ou le modèle femme
    Toujours trop cher ou prix justifié ?

    • Vincent dit :

      Bonjour,
      Malgré tout le bien que je pense de cette chaussure, je trouve le prix de 150€ trop cher. En cherchant bien on peut la trouver quand même moins cher.
      J’espère en tout cas que pour les soldes de cet été qu’il y aura un effort de fait sur ce modèle pour ramener son prix vers 110-120€ max…qui me semble être un prix plus abordable et « mieux justifié » ;-).

  • PEREIRA dit :

    moi aussi je suis fan ! Saucony fait en général des modèles performants et les versions s’améliorent au fil des années
    Moi j’ai les mirages et j’en suis très satisfait

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Pereira

      Décidément, je connais pas bien la marque Saucony.
      Peux tu m’éclairer sur le modèle Mirage ? C’est pour du long ? de la route ou trail ?
      Bon, j’ai dit que je montais sur mon vélo, je file donc 😉
      A+

      • PEREIRA dit :

        voici le test que j’avais fait pour les « mirages »
        Conditions du test

        Durée du test : 3 semaines
        Distance parcourue : environ 320 km
        Terrains empruntés : routes bitumées , 2 séances de piste et fractionné en cotes .

        Le confort

        Première prise en mains et je sens de suite qu’elles sont légères .Ça c’est pour les premières impressions à chaud , mais rien ne vaut une première sortie pour se faire une première idée sur son potentiel et chose faite dès le lendemain avec , pour ce premier test , qui se déroulera uniquement sur route , une distance de 19km .
        Dès les premières foulées je retrouve une sensation de légèreté mais un peu ternie par la rigidité de la semelle .Avec le temps je pense que ce petit moins s’effacera car il faut les « casser « un peu
        La Mirage , sont très confortables. C’est indéniable : mais attention car elles ont un chaussant assez étroit (moi j’ai un pied maigre donc c’est parfait) , alors attention a ceux qui ont des pieds larges

        L’adhérence

        Aucune crainte de ce coté là même sur sol humide . Justement j’ai effectué une sortie sous la pluie et les crampons jouent bien leur rôle

        L’amorti

        Mis à part la dureté de la semelle un peu excessive pour moi , rien à redire l’amorti joue un rôle important dans le confort de cette chaussure et pour un poids léger comme moi c’est parfait
        Je peux vous affirmer que le bienêtre que procure ces shoes est.sensationnel . Au niveau du dynamisme , je sens bien qu’il y a du « répondant » ce qui permet d’avoir une foulée aérienne .J’en ai eut la confirmation lors d’une séance de piste (12x400m) et là on sens bien quand on la « pousse » , la transition du talon vers le bout du pied et une grande réactivité qui procurent des sensations de vitesses et de confort en meme temps . Idem pour ma séance de fractionné en cotes ou j’ai put avoir une foulée plus explosive et plus dynamique .

        Esthétique

        Bien que certain soit insensible à ce détail , moi j’aime bien cette association de couleurs et cela donne un charme fou à ces Mirages

        Premier bilan donc et je peux donc vous dire que c’est une chaussure taillé pour la compet et pour les séances au seuil lors d’entrainements poussés.

        Adhérence : 4.5/5
        Amorti : 4.5/5
        Confort : 4/5 attention au chaussant étroit qui ne convient pas à tous types de coureur
        Dynamisme : 4.5/5
        Esthétique : 4.5/5 (j’aime bien ces couleurs)

        Petite remarque : La semelle vieillie bien (ceci expliquant cela) et le mesh est solide car souvent je troue mes chaussures au niveau du gros orteil . Lors d’un prochain compte rendu pour affirmer ou non mes dires , je pousserais le test à utiliser ces SAUCONY sur des chemins de vignes autour de chez moi , pour voir si leur utilisation est aussi confortable . Bien qu’elles soient destinés en priorité à la route

  • JeanV dit :

    Jean Marc, j’aime Saucony pour le trail alors j’avais ciblé cette chaussure route mais suite à la lecture de ton guide je pense qu’elle n’est pas pour moi. J’ai une foulé de type pronateur. Ai-je raison?

    • Vincent dit :

      Bonjour JeanV,

      Je pense que Jean-Marc donne un peu son avis dans son guide chaussure, mais pour ma part toutes ces chaussures : pronatrices, universelles, supinatrices ne sont venues sur le marché que pour des raisons commerciales. Pour ma part il ne devrait y avoir que des chaussures de type universelles avec des semelles orthopédiques pour ceux et celles qui ont telles ou telles pathologies. Après ce n’est que mon point de vue…
      Bref, pour revenir à ton interrogation, les équivalentes pour pronateurs seraient le modèle Progrid Guide 6…

      • Jean Marc dit :

        Bonjour JeanV,

        Effectivement dans mon guide, je conseille plutôt de partir sur des chaussures universelles + semelles orthopédiques. Chaque individu pronateur (ou supinateur) possède ses propres caractéristiques qu’il est impossible aux fabricants de faire une chaussure pronatrice pour chacun.
        Il y a dans la rubrique interview un entretien avec un podologue sportif, je t’invite à l’écouter (ou à lire), c’est très instructif…
        Après tout dépend de ta pronation, as tu déjà consulté un podologue ?
        Bon allez je file faire 2 heures de…vélo !
        Bon dimanche

        • JeanV dit :

          Merci Vincent et Jean Marc. Vous avez raison. En fait je consulte une physiothérapeute en gestion posturale. Nous allons travailler la posture avant d’aller vers le podiatre. Pour l’instant ca fonctionne bien. J’ai éliminer mon problème de bandelette. Continuez votre bon travail et merci.

  • Guillaume dit :

    Bonjour,

    J’utilise également cette marque pour le trail et j’envisage également de continuer avec cette marque pour la route. Par contre, j’ai une question: est-elle faite pour des courses de 100 km ou 24 heures?

    • Vincent dit :

      Bonjour Guillaume,
      Eh eh, pas évidente ta question…
      Il y en a qui font bien des 100 bornes avec des minimalistes…alors pourquoi pas avec ce type de chaussures…L’avantage dans ton cas c’est que tu connais déjà la marque. Je dirais que pour le type de distance que tu prépares, il faut avant tout privilégier le confort (ton confort pendant la course). Comme précisé lors de mon récit, je n’ai jamais eu le sentiment d’avoir eu le pied qui tape même au fil des kilomètres (c’est bien une des premières chaussures dont je remarquais à tel point ce détail là)…ni d’échauffement du pied (très bonne aération).Après c’est surement une histoire de foulée, posture, poids, etc…

  • Guillaume dit :

    Bonjour Vincent et merci pour ta réponse si rapide. Je pense que je vais la tester sur un 24 heures en fin d’année alors.

  • JeanV dit :

    J’ai trouvé des Triumph 9 en solde de 50% alors j’ai plongé. J’essaie et je vous donne des commentaires

    • Vincent dit :

      Bonjour JeanV,
      Il subsiste quelques différences avec le modèle 10 (ArchLock, poids, encoche, …).
      Sans que cela soit une grande révolution, le poids était en net diminution. Tu pourrais par conséquent la trouver un peu lourde dans certaines conditions…Après pour le quotidien ça doit le faire. Tient nous au courant.

  • Vincent dit :

    Bonjour,

    C’est enfin les soldes !
    Vous pourrez trouver cette chaussure à un prix imbattable sur le site Sportshop.fr à 98€ (prix d elivraison offert!).
    http://www.sportshop.fr/fr/product/search?item=triumph+10
    Bon achat.

    Vincent

  • […] vous avais proposé en tout premier article, un test sur les SAUCONY TRIUMPH 10. J’avais enfin trouvé une chaussure qui ne me procurait « aucune » douleur et dans laquelle […]

  • […] de 4 mm, ça commence fortement à ressembler à du trail minimaliste. PS : Après mes SAUCONY TRIUMPH 10 qui accusaient un drop de 8 mm, j’étais passé au KINVARA 4 de la même marque qui avait un drop […]

  • Yann dit :

    Bien le Bonjour,
    Je rebondis presqu’un an après sur cet article mais qui m’a fortement aidé en Décembre dernier a me tourner vers ce modèle.
    Je faisais rarement de la course a pied et me trainait avec des Asics Gel nimbus 12 depuis 2 ans et j’ai augmenté mon intensité de course en septembre.
    Debut decembre j’ai donc attaqué avec ces saucony et me voici 5 moi apres avec 500km dans la besace et de la VMA/Seuil/route/Chemins …
    J’ai même fait un trail de moins de 15km ou j’ai pu tenir la cadence malgré l’accroche peut etre moins bonen que des vrais chaussures de trail par endroit.

    Bilan : Confort, polyvalence, legereté … bref je recommandes pour des coureurs de mon gabarit (1m87/82Kg) qui font de la route ou du chemin.

    Je penses continuer dans la lignée saucony & repartir vers les triumph 11 l’été prochain (Pourquoi changer une equipe qui gagne 😉 )

    • Vincent dit :

      Bonjour Yann,
      Merci tout d’abord de ton commentaire.
      Le modèle 11 à l’air vraiement très bien avec encore des améliorations :-).
      Si un jour l’idée te dit d’aller d’un drop de 8mm vers u drop de 4mm en restant chez SAUCONY et en gardant les même sensation que la TRIUMPH, je te prpose d epartir sur le modèle CORTANA… Bien sportivement.

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Yann,

      Merci pour ton retour d’expérience très long. C’est toujours très agréable d’avoir le ressenti des utilisateurs dans le temps, même au bout d’un an, cela donne une idée sur la longétivité des produits 😉
      A bientôt,

  • >