Test du sac hydratation Camelbak Ultra 10

test sac hydratation Camelbak Ultra 10

Cet article vous propose le test du sac hydratation Camelbak Ultra 10 . Vous y retrouverez une vidéo , la fiche technique, des photos, les commentaires et l’avis de notre testeur Fabrice.

Cette année 2015 sera pour moi la possibilité de toucher du doigt (de pied) l’un de mes rêves de trailer : « l’Ultra Trail du Mont – Blanc ».
Pour cela, comme vous vous doutez certainement, je vais devoir m’entrainer très durement. Le matériel nécessaire à cette course sera aussi un élément déterminant.

Tout au long de ma préparation, je vais tester du matériel afin de mesurer si oui ou non il est adaptable sur cette course ou nécessaire à la préparation. Par ailleurs, je souhaite aussi indiquer s’il fera équipe ou pas avec moi pour ce périple.

Sac hydratation : U.T.M.B Test

Le sac à dos ! Choisir son sac hydratation n’est pas chose aisée. En effet, quand on décide d’un tel périple on veut s’assurer d’être en possession d’un matériel fiable, pouvant répondre à votre gestion (façon de boire, rangement… ) et surtout bien ajusté à votre morphologie.

Me concernant, j’attends de ce type de produit qu’il puisse me donner la possibilité de varier ma manière de boire (bidon ou poche à eau).

De plus, j’apprécie les sacs dotés de rangements différenciés. En effet, je préfère mettre dans le dos le matériel pour lequel j’ai le temps de l’utilisé ou pas en fonction de mes besoins ou conditions météorologiques (veste, pantalon… ). Par ailleurs, à l’avant, je souhaite avoir cette possibilité d’y ranger les éléments d’utilisation courante et fréquente (nourriture, bandeau… ).

Ce sac hydratation Camelbak Ultra 10 est disponible chez nos partenaires... © I-Run

Ce sac hydratation Camelbak Ultra 10 est disponible chez nos partenaires…
© I-Run

Les accès doivent être simples parce que le cerveau le devient aussi après quelques kilomètres engrangés.

Dans le sac hydratation, il me faut l’espace nécessaire pour ranger tout le matériel obligatoire dans le cadre de l’UTMB. Je dis cela, car bien des sacs annoncent une capacité bien différente de la réalité et en plus tout le monde n’a pas que des vêtements hyper compressibles et de haute technologie loin de là.

Sacs hydratation Camelbak : une vidéo de présentation

Vous retrouverez dans cette vidéo plusieurs sacs Camelbak, dont celui que Fabrice a testé pour vous :

Sac hydratation Camelbak : premières approches

Bien au-delà de son histoire, Camelbak a marqué les esprits en matière d’hydratation. Qui ne prononce pas ce mot même quand il s’agit de parler d’une poche à eau d’une autre marque ?

Boire avec un Camelbak signifie dans notre jargon de trailers de boire via un tube relié à une poche. Cette marque ne développe pas seulement ses poches, mais aussi les sacs dans lesquels elles sont intégrées.

Sac hydratation Camelbak : impressions instinctives

Déjà, je constate que je suis en possession d’un vrai sac robuste, technique et franchement joli (c’est accessoire, je le sais) !! Vous verrez que les couleurs ne sont pas uniquement étudiées pour le look.

Le volume semble bien correspondre. J’observe très rapidement que ce sac offre une multitude de possibilités.

Sans être instinctif, tout le monde connait la marque des sacs portés lors des victoires de l’UTMB 2013 et la TDS 2014 ? Camelbak avec Xavier Thevenard

Sac hydratation Camelbak : ce qu’en dit la marque

Notre sac de course le plus technique, l’Ultra 10, a été étudié pour résister à l’un des trails les plus exigeants au monde : l’Ultra-Trail du Mont-Blanc. Nous avons conçu ce sac pour qu’il permette d’emporter tous les objets de la liste de l’UTMB : une poche à eau 1,5 litre, de la nourriture et des vêtements supplémentaires, une poche antitranspirante pour votre smartphone et deux poches de poitrine pour des gourdes supplémentaires. S’il résiste à l’UTMB, c’est qu’il résiste à tout.

Le site Camelbak

Sac hydratation Camelbak  : fiche technique

• Poche à eau 2L incluse
• Tube d’hydratation
• Valve Big Bite : utilisation rapide et simple
• Compartiment principal et poches intérieures en filet
• Elastique avec système autobloquant : réduire la taille du sac
• Dos en mesh : respirabilité
• Sangle pour le transport de bâtons
• Harnais réglable aux hanches et sur le torse : ajustement et maintien
• Emplacements pour bidons (non inclus) : hydratation supplémentaire
• Pochette zippée
• Plusieurs éléments réfléchissants : sécurité
• Garantie à vie
• Vendu sans accessoire sauf poche à eau

Vous pouvez voir la face avant de ce sac hydratation Camelbak Ultra 10. © Camelbak

Vous pouvez voir la face avant de ce sac hydratation Camelbak Ultra 10.
© Camelbak

Sac hydratation Camelbak : ce que j’en dis à l’utilisation

Le sac hydratation Camelbak Ultra 10 a été utilisé dans des conditions de trail running en montagne. Normal, j’habite en Haute-Savoie. J’ai évidemment privilégié des sorties longues pour mesurer les qualités recherchées. Parfois, je dû me « coltiner » le matos complet pour être en conditions.

J’ai choisi des versions poche à eau ou bidons. Parlons-en de suite !

Sac hydratation Camelbak : poche à eau ou bidons ?

D’emblée, cela ne semble pas être un problème pour ce sac hydratation. C’est plutôt que chacun doit savoir ce qu’il préfère.

Souvent les poches à eau ont été progressivement remplacées par des bidons souples ou pas à l’avant du sac.

Pourquoi ? Pour des raisons d’équilibre, de commodité, de mode, de marketing.

Là, c’est chacun son regard et ses choix. Le mien il était simple, j’ai toujours trouvé pesant de devoir remplir une poche, car cela nécessite de retirer le sac, de l’ouvrir et parfois (c’est là que cela m’énerve), nous sommes obligés de l’extraire du sac, car la compression exercée par le reste du matos vous empêche de remplir aisément le contenant.

He bien là, c’est terminé ! L’accès est simplifié. Tout d’abord, il est simplifié visuellement (voici une des raisons des couleurs proposées). La sangle jaune est celle que l’on doit désolidarisée en plus de la fermeture de la même couleur.

Cette action permet d’atteindre facilement la poche. De plus l’ouverture est grande pour assurer un remplissage rapide et efficace.

Les bidons me direz-vous ? Ils peuvent être aussi utilisés. L’avantage (on ne reparle pas des choix), c’est que l’on gagne de la place au dos. L’inconvénient s’il y en a un, c’est que l’on peut mettre une gourde de 500 ml environ et pas plus, car au-delà, le bidon est autant à l’intérieur de sa poche qu’à l’extérieur (c’est gênant).

Beaucoup de rangements vous sont proposés dans ce sac Camelbak. © Camelbak

Beaucoup de rangements vous sont proposés dans ce sac Camelbak.
© Camelbak

Sac hydratation Camelbak  : à porter…

Le sac tient parfaitement sur le dos.

Les réglages sont simples, mais surtout efficaces à savoir : les réglages sur les flancs qui permettent l’ajustement à votre morphologie et ceux situés aux épaules afin de ramener le sac pour diminuer sa masse. S’ajoutant à cela, deux sangles de poitrine permettent de stabiliser définitivement le sac.

Dans les parties mouvementées, le sac ne bronche pas et reste sûrement en place. C’est important, car il est question d’atteintes physiques quand un sac se balade ou est mal ajusté.

Par exemple, les zones de frottement exercées obligatoirement sur 170 km deviennent très vite un cauchemar si le sac se balance de gauche à droite.

En condition de chaleur, les tissus en contact avec les zones de transpiration sont en mesh aéré afin d’absorber l’humidité et d’en favoriser le transfert.

Sac hydratation Camelbak : rangements et accès….

Tout le matériel nécessaire à l’UTMB (veste, lampes, recharges, réserve de nourriture, pantalon…) se range dans le compartiment central du sac.

Une répartition peut se faire avec la poche filet et/ou zippée, mais aussi dans le compartiment de la poche à eau si elle n’est pas utilisée (c’est logique) ou si elle est utilisée (attention au remplissage de la poche dans ces conditions).

À l’avant, selon si on utilise ou pas des bidons, on peut placer la nourriture d’un ravitaillement à l’autre (aisément), ajouter le Smartphone, un bandeau… etc.

Sur les côtés, il y a deux poches filet où l’on peut mettre (attention la météo) ses gants ou autres. Les bretelles sont non seulement confortables (larges), mais elles contiennent de nombreuses poches de rangement.

J'aime bien le look de ce sac Camelbak, et vous ? © Testeurs-Outdoor

J’aime bien le look de ce sac Camelbak, et vous ?
© Testeurs-Outdoor

Sac hydratation Camelbak : des détails importants

Il existe la possibilité d’accrocher des bâtons grâce à des sangles prévues à cet effet.

Oui, mais, La distance entre l’attache du haut (épaule) et du bas ne permet pas d’y intégrer des sticks pliables pour lesquels la longueur est moins importante. Il suffit soit de se servir des poches filet sur les côtés ou d’utiliser celle collée au compartiment central.

Une sangle élastique située à l’arrière permet de réduire le volume du sac si celui-ci n’est pas pleinement exploité.
Rien sur la gourde souple en particulier. Pourquoi ? Je ne vais pas vous apprendre que CAMALBAK est tout simplement le meilleur dans ce domaine

Sac hydratation Camelbak : évaluation finale

– Indestructible (ce n’est pas l’objectif, mais…)
– Confortable
– Espace de rangement optimum pour une très bonne répartition des charges
– Un peu lourd
– Ajustable à souhait
– Très looké

Concernant son rapport à l’UTMB, ce sac hydratation Camelbak Ultra 10 a tout juste été conçu pour !!! « Oui, j’irai sans difficulté (de ce côté) affronter les cols du massif du Mont-Blanc avec l’Ultra 10 CAMELBAK sur le dos, mais surtout comme allié »

Connaissez vous ce Sac hydratation Camelbak Ultra 10 ?

Partagez également votre expérience dans les commentaires ci-dessous si vous avez déjà utilisé un sac hydratation Camelbak.

Si cet article sur le test du sac hydratation Camelbak Ultra 10 vous a plu, partagez-le sur Facebook, Twitter ou Google+

Note : Les liens de cet article sur le test du sac hydratation Camelbak Ultra 10 pointant vers I-Run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:
error0

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment:

4 comments
Add Your Reply