Connais-tu ces 4 types de fatigue pour les sportifs ?

Faire du sport constitue une solution pour rester en bonne santé.

Non seulement le sport aide à se muscler physiquement, mais en plus il permet d’avoir un mental solide.

Seulement, même le sportif le plus fort ne peut pas échapper à une situation : la fatigue pour les sportifs.

Quand la fatigue se présente, tu fourniras des efforts pour atteindre tes objectifs, mais tu auras l’impression que rien ne change.

Parfois, on pense qu’elle n’est que passagère, mais en réalité, elle peut devenir un obstacle. Il est donc nécessaire de lutter contre la fatigue.

Quels sont les types de fatigue pour les sportifs ?

Dans cet article, nous t’invitons à en découvrir 4.

Nous verrons comment ces fatigues se manifestent et apprendrons ce qu’il faut faire pour rester en forme.

Nous te proposerons chaque fois des astuces pratiques.

1. La fatigue musculaire : la plus commune

La fatigue musculaire est celle qui touche le plus les sportifs.

Comme l’indique son nom, elle concerne les muscles et se concentre essentiellement sur eux.

Qu’est-ce que la fatigue musculaire ?

La fatigue musculaire se caractérise par une sensation de douleurs au niveau des muscles.

Au départ, lorsque tu commences tes exercices, tes muscles semblent en pleine forme.

Mais dès que tu te mets à fournir les efforts physiques nécessaires, ils deviennent relativement lourds.

Concrètement, le muscle répond et agit normalement, mais il s’épuise assez vite et récupère très lentement, même après un petit effort.

L’origine de la fatigue musculaire

Lorsque tu fais du sport, une dizaine de muscles peuvent être sollicités.

Pour qu’ils fonctionnent tous ensemble harmonieusement, ils doivent se contracter.

On parle de la contraction musculaire.

Cette opération ne peut cependant se faire sans de l’énergie.

Si tu ressens la fatigue, c’est parce que la contraction musculaire ne se fait plus correctement.

Pourquoi ?

C’est soit à cause d’un manque d’énergie soit en raison d’une accumulation de déchets dans ton organisme.

Dans le premier cas, le cerveau remarque que le stock d’énergie qui parvient aux muscles baisse.

Ce phénomène est connu sous le nom de « panne sèche ».

Il peut se manifester par une hypoglycémie, une fatigue intense ou la sensation d’avoir des jambes lourdes ou coupées.

(Plus d’infos sur l’hypoglycémie avec notre article par là)

Dans le deuxième cas en revanche, c’est l’accumulation de déchets métaboliques – l’ammonium ou le lactate – qui bloque la contraction musculaire.

Les symptômes varient d’une personne à une autre, mais en général, le sportif constate qu’il a des douleurs articulaires, des crampes ou des tremblements.

Il peut même avoir du mal à saisir un objet.

Comment lutter contre la fatigue musculaire ?

La règle numéro 1 pour prévenir les fatigues chez les sportifs est d’avoir une bonne hygiène.

C’est aussi le principe élémentaire pour lutter contre la fatigue musculaire.

Ménage-toi des heures de repos avec un sommeil de qualité.

Cela signifie que tu dois avoir entre 7 h et 8 h de sommeil.

Tu peux aussi porter des chaussettes de compression pour contribuer à un bon retour veineux et une meilleure circulation sanguine dans les pieds.

Offre-toi aussi des heures de détente en t’immergeant dans des bains alternants eau froide et eau chaude.

Ainsi, le processus de récupération deviendra rapide.

Bannière FAC 1

🏭 Une machine à plans d’entraînement sans avoir à ouvrir un livre…

👉 FACILE : Il suffit de suivre 7 étapes simples pour créer ton plan d’entraînement

👉 RAPIDE : Tes premiers plans personnalisés dès cette semaine
👉 PRATIQUE : plus de 57 séances déjà prêtes à l’emploi

👉 ACCÈS IMMEDIAT : en cliquant par ici…

2. La fatigue neurologique : une fatigue qui affecte tes neurones ?

Après la fatigue musculaire, la fatigue neurologique est celle qui touche le plus les sportifs.

Il ne faut pas croire qu’elle ne concerne que les personnes qui ont un mental relativement faible.

En vérité, même le sportif le plus aguerri et le plus musclé qui soit peut en souffrir.

Qu’est-ce que la fatigue neurologique ?

Ce type de fatigue pour les sportifs provient en partie d’une baisse d’efficacité des motoneurones.

Ces derniers sont chargés de transmettre les commandes motrices du cerveau aux muscles.

Mais lorsque la chaine de transmission de la commande motrice devient moins efficace, les muscles ne reçoivent plus correctement les commandes.

Donc, ils répondent moins bien.

Les conséquences de la fatigue neurologique

Aussi appelée « fatigue chronique », la fatigue neurologique peut fortement nuire à ton corps de sportif.

Elle se caractérise par un état d’épuisement intense qui peut s’étendre sur une longue période.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les symptômes d’une telle fatigue pour les sportifs sont :

• Un malaise qui survient après un effort physique ;
• Un sommeil non réparateur ;
• Une intolérance à l’orthostatisme : une impossibilité à se tenir debout.

(Plus d’infos sur la fracture de fatigue avec notre article par ici)

Avec le temps, l’évolution des symptômes devient de plus en plus remarquable et la guérison complète est rare.

Néanmoins, il est possible de s’en sortir.

Comment prévenir ou lutter contre la fatigue neurologique ?

Il faut que tu t’assures une alimentation saine et équilibrée.

Par alimentation saine, nous entendons des repas bien composés.

Ne prends pas seulement des glucides ou des lipides ou encore des protéines.

En fait, combine-les pour une meilleure efficacité.

Tu peux aussi prendre des suppléments d’aliments afin de faciliter l’élimination des déchets.

Par ailleurs, bois beaucoup d’eau.

En effet, l’eau facilite la digestion et contribue à avoir un meilleur métabolisme.

Un conseil : évite autant que possible de boire trop de boissons gazeuses.

Et n’oublie pas de consulter ton médecin régulièrement. Son avis d’expert te sera utile.

Fatigue pour les sportifs

3. La fatigue métabolique et ses conséquences

Elle est silencieuse.

Toutefois, elle affecte, elle aussi, des milliers de sportifs de haut niveau.

Cependant, si elle est diagnostiquée tôt et que des moyens sont mis en œuvre pour lutter contre elle, la fatigue métabolique perd tous ses pouvoirs.

Qu’est-ce que la fatigue métabolique ?

Il n’existe pas vraiment de définition générale admise pour la fatigue métabolique.

Tout ce qu’on sait, c’est qu’elle correspond à une diminution des performances du métabolisme d’une personne.

En clair, si tu la ressens, c’est que ton métabolisme est au ralenti et ne fonctionne plus correctement.

Cela est dû à une diminution de l’énergie.

Si je devais expliquer simplement : tes muscles fonctionnent avec des cellules qui créent de l’énergie.

Et ces cellules peuvent aussi se fatiguer et elles te fournissent alors moins d’énergie.

Comment se manifeste la fatigue métabolique ?

Ce type de fatigue pour sportif conduit à des maux de tête fréquents, au vertige et à des étourdissements.

Il peut aussi y avoir un durcissement des muscles.

De plus, la diminution de l’énergie conduit rapidement à une baisse de la force musculaire, à la perte de vitesse et à la mauvaise coordination des mouvements.

Toujours est-il que les signes et les symptômes de cette fatigue pour les sportifs varient en fonction du patient.

Les plus fréquents se manifestent par l’épuisement, la lassitude, la somnolence et la baisse de productivité.

Si rien n’est fait, le manque de cellules régénératrices conduit inexorablement à une augmentation de risque d’AVC ou de la maladie de sclérose en plaques.

Que faire contre la fatigue métabolique ?

Contrairement aux autres types de fatigue chez les sportifs, il n’y a pas une liste de recettes pour surmonter la fatigue métabolique.

Tout dépend des causes du mal.

Par conséquent, il est préférable de faire un bilan médical suffisamment complet afin d’identifier la véritable cause.

En fonction de l’origine, ton médecin te fera des recommandations à suivre.

👉 1 QUIZZ pour tout de suite savoir si tu es un coureur à risque
(Avec sa fiche pratique pour le refaire autant de fois que tu le veux)
2 autres tests très utiles et faciles à mettre en oeuvre
👉 Des vidéos de formation pour TOUT savoir sur le surentrainement
➕ Des BONUS 

👉 ACCÈS IMMÉDIAT : en cliquant par ici…

4. La fatigue générale chez tout le monde

Après de longues journées d’entrainement, il arrive que le corps d’un sportif augmente son niveau de fatigue.

Mais c’est aussi la somme des autres fatigues que nous venons de voir ici.

Sans oublier celle de la vie quotidienne…

La fatigue accumulée te rend inapte à faire des efforts ou quoi que ce soit d’autre.

Lorsque tu t’entraines, tu peux même remarquer que dans certaines situations, ton corps refuse de faire des mouvements.

Tu n’as qu’une envie : t’allonger et faire une sieste.

Si tes muscles te semblent lourds, c’est certainement dû à une fatigue générale.

Elle est présente chez tous les sportifs et conduit une baisse de performance.

Tu es alors confrontée à la gastrite atrophique ou à d’autres syndromes.

Heureusement, dans la majorité des cas, les signes ne sont pas graves.

Cela dit, ce n’est pas une raison pour négliger la fatigue générale.

Le repos pour surmonter la fatigue générale

Qu’elle soit intense ou légère, la fatigue générale nécessite du repos.

Prendre du repos après tes activités sportives te permettra de retrouver de l’énergie.

Toutefois, selon le cas, le repos seul peut ne pas suffire.

L’idéal reste de consulter un médecin afin de savoir la conduite à tenir.

En conclusion, on retient que pour un sportif, il est important de se reposer.

Faire du sport, c’est bien, mais avoir une bonne santé, c’est encore mieux.

(Plus d’infos sur l’échelle DOMS pour les douleurs musculaires par là)

Penses-tu déjà avoir connu un ou plusieurs de ces 4 types de fatigue pour les sportifs ?
Partage ton expérience dans les commentaires ci-dessous…

Sportivement

Jean-Marc, Préparateur Mental, Conseiller Running & Nutrition

Tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !

Journal des Coureurs

👉 Nos conseils et astuces running plusieurs fois par semaine
🎁 1 guide GRATUIT à télécharger : Ces erreurs qui peuvent te blesser !
➕ Des vidéos et des mini-cours pour t’aider à progresser
👉 CLIC par ici…

Et si tu veux savoir quel type de coureur à pied, réponds rapidement au quizz pour le savoir :

Quel type de coureur à pied es-tu ?

Fais le test et découvre ton profil de runner

Quelles sont tes chances de progresser

et de devenir un meilleur runner ?

Réponds aux questions du QUIZZ pour le savoir :

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

>