L’affûtage pour les sportifs : Ce qu’il faut savoir

Pour un sportif, la fréquence et l’intensité des entrainements peuvent entrainer une fatigue intense.

Il peut par conséquent être confronté à une baisse de performances dans les compétitions auxquelles il doit participer.

Pour être au top de leur forme et révéler tout leur potentiel le jour J, les sportifs recourent généralement à une phase d’affûtage avant le déroulement de la compétition.

Tu en as certainement entendu parler et tu désires mieux comprendre afin de le mettre en pratique.

Voici dans cet article tout ce qu’il faut savoir au sujet de l’affûtage pour les sportifs.

Qu’est-ce que l’affûtage pour les sportifs ?

Le terme « affûtage » partage des similitudes avec le mot anglais « tapering » qui signifie diminuer l’effort, lever le pied avant le déroulement d’une compétition.

L’affûtage pour le sportif est donc une réduction progressive de la charge d’entrainement pendant une période de durée variable.

Son objectif principal est de réduire les effets négatifs d’une série d’entrainement intensif afin de maximiser la performance sportive.

Généralement, cette période procure une amélioration de la qualité du sommeil et une réduction de la fatigue

Aussi bien physique que mentale, avec une optimisation de la vigueur.

Il s’agit en effet d’une période de récupération pour le sportif.

L’affûtage pour les sportifs : Quels paramètres prendre en compte ?

La pratique de l’affûtage fait intervenir plusieurs facteurs à prendre en compte afin de maintenir un niveau de performance maximal pour la compétition.

Le volume d’entrainement

Le volume d’entrainement est une donnée essentielle pendant la période d’affûtage.

De nombreuses études ont révélé qu’une diminution de 50 % du volume précédent peut garantir une amélioration des performances sportives.

Il te faudra alors réduire la durée ou le kilométrage habituel de tes séances hebdomadaires.

Par exemple si tu avais l’habitude de rouler 400 km par semaine, 200 km vont probablement suffire durant ta semaine d’affûtage.

Aussi, il te faudra augmenter ton temps de repos.

L’intensité d’entrainement

Le maintien de l’intensité d’entrainement représente également un facteur important du processus d’affûtage.

Quand on parle de quantification de la charge dans les sports qui nécessitent beaucoup de dépenses énergétiques, deux facteurs sont à prendre en compte : Le volume d’entrainement et l’intensité d’entrainement.

L’intensité d’entrainement contribue en effet au développement des performances et des qualités physiques du sportif pendant la période d’affûtage.

Il te revient de maintenir ton intensité d’entrainement élevée durant toute la phase d’affûtage.

Cela t’évitera de subir les effets du sous-entrainement et de maintenir les circuits nerveux.

Bannière Foulée Efficace

☝️On veut te faire croire que tu ne peux plus progresser à cause de ta VMA ?

👉 Une méthode qui regroupe 2 autres façons de mieux courir même avec une mauvaise VMA

👉 NO LIMIT : ça marche aussi pour les « vieux » coureurs !

🧠 EXCLUSIF : comment utiliser aussi ton cerveau pour améliorer ta foulée sans effort

👉 ACCÈS IMMEDIAT : en cliquant par là…

La fréquence d’entrainement

Il est certes important de réduire le volume d’entrainement, mais le principe est différent dans le cas de la fréquence d’entrainement.

En effet, il a été démontré qu’une réduction significative de cette fréquence au cours de la période d’affûtage entraine une diminution des performances.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est déconseillé de ne pas supprimer les séances d’entrainement durant cette période.

En outre, le maintien d’une fréquence d’entrainement élevée te permet de ne pas te sentir désœuvré ou oisif.

C’est également le moyen idéal d’acquérir plus de confiance en soi et de se rassurer avant la compétition.

La spécificité de ton objectif

Tout comme la fréquence d’entrainement, la spécificité de ta pratique sportive doit te guider dans tes choix.

Et cette spécificité doit également être maintenue voire augmentée au cours de la période d’affûtage.

C’est ainsi que tu pourras te focaliser sur les gestes techniques à faire le jour de la compétition surtout pour les sports qui requièrent une forte motricité.

On recommande souvent au cours de la période d’affûtage de prévoir fréquemment de courtes séances d’entrainement.

Cette technique a pour but de stimuler au maximum les circuits nerveux qui interviennent dans la réalisation des différents gestes techniques spécifiques.

Cependant, évite de trop complexifier cet partie de ton affutage afin de ne pas « surexploiter » sur le plan cognitif et que ça finisse de te faire douter.

L’importance de la compétition

Si tu désires profiter des bienfaits de l’affûtage, tu dois savoir que ce processus varie en fonction de l’enjeu de la compétition.

Ce processus d’affûtage sera certainement amoindri lorsque la compétition à laquelle tu participes tient lieu de test ou d’entrainement.

S’il s’agit par contre d’une compétition majeure, cela va nécessiter une récupération complète et donc une phase d’affûtage en bonne et due forme.

Affûtage pour les sportifs

En rapport aussi avec la durée de l’épreuve

La durée de l’épreuve constitue également un aspect capital pour mieux définir la période d’affûtage.

Si tu désires participer à un marathon, un triathlon ou courir un 10 km, il est clair que la période d’affûtage ne sera pas la même.

Il serait toutefois difficile de déterminer une durée exacte d’affûtage pour une compétition.

(Car ça reste très personnel…
Certains ont besoin de peu d’affutage pour être performant…
Alors que d’autres auront besoin de plus de temps)

Néanmoins, il y a quelques indications à ce sujet :

4 à 7 jours pour une compétition d’une durée de moins d’une heure.
7 à 14 jours pour compétition ayant une durée comprise entre 1 heure et 3 heures.
Et 14 à 21 jours pour une compétition dont la durée est supérieure à 3 heures ou 4 heures.

Pour ce qui concerne la durée de cette durée d’affûtage, il faut toutefois noter ce point :

Au-delà de cette durée, c’est-à-dire après 21 jours, l’affûtage aura moins d’efficacité pour améliorer le niveau de performance.

Tu ne pourras dans ce cas que maintenir ton niveau dans les meilleurs des cas.

Et c’est une limite à ne pas dépasser.

Par ailleurs, en raison de la grande variabilité des réponses individuelles à une période d’entrainement réduit…

Il est important de penser à une individualisation de la durée d’affûtage.

(C’est pourquoi nous proposons toujours des plans « modulables » pour les membres qui souhaitent rejoindre un de nos programmes d’entraînement)

Les différents types d’affûtage

Il existe différentes méthodes permettant d’améliorer la performance chez le sportif bien que la période d’affûtage soit à caractère individuel.

Ces méthodes se basent sur les différents paramètres d’affûtage précédemment énoncés et peuvent s’adapter à chaque sportif.

Hugo Desbouis, éducateur sportif et titulaire d’une licence en sciences et techniques appliquées à la pratique sportive (S.T.A.P.S) parcours « entraînement sportif » en dénombre 3 :

Affûtage par réduction progressive linéaire

Peu employée, cette méthode correspond à une réduction progressive et linéaire de la charge d’entrainement.

Elle permet de réduire progressivement le volume d’entrainement de chaque séance sans tomber dans le sous-entrainement.

En effet, si tu t’entraines 1 h par jour et que tu désires faire un affûtage d’une semaine, il te faudra retrancher environ 5 minutes de la durée de ta séance.

Cela te permettra d’éliminer de manière progressive la fatigue et, par conséquent, tu pourras optimiser tes performances.

Affûtage par réduction progressive exponentielle

Contrairement à la méthode progressive linéaire, cette méthode consiste à réduire rapidement le volume d’entrainement et à le maintenir par la suite à un niveau bas.

Des études ont en effet prouvé que ce type d’affûtage contribue à une amélioration des performances du sportif.

Affûtage par rupture

L’affûtage par rupture est une méthode d’affûtage moins connue des sportifs mais n’est pas pour autant moins efficace que les précédentes.

Cette méthode consiste en une réduction brusque de la charge d’entrainement sur une courte durée.

Il est possible de recourir à cette méthode avant les compétitions de courtes distances ou lors des compétitions mineures.

Bannière FAC 1

🏭 Une machine à plans d’entraînement sans avoir à ouvrir un livre…

👉 FACILE : Il suffit de suivre 7 étapes simples pour créer ton plan d’entraînement

👉 RAPIDE : Tes premiers plans personnalisés dès cette semaine
👉 PRATIQUE : plus de 57 séances déjà prêtes à l’emploi

👉 ACCÈS IMMEDIAT : en cliquant par ici…

Le point PRINCIPAL à retenir pour l’affûtage des sportifs

C’est l’individualisation.

C’est sur ce point que la différence peut se faire…

Entre une course réussie et des mauvaises sensations d’avoir loupé ton épreuve.

Bien se préparer pendant plusieurs mois en s’entraînant dur ne sert à rien si tu ne respectes pas les règles que tu viens de lire dans cet article.

Tu peux aussi retenir cette règle : il vaut mieux en faire un peu moins qu’un peu plus.

Si tu hésites sur une séance à faire, supprime-la au lieu de la rajouter et d’avoir un stress physique supplémentaire qui finit par te fatiguer.

Je te conseille aussi de faire sauter toutes tes activités sportives annexes durant l’affûtage.
Comme la musculation ou des séances de renforcement, le match de foot avec les copain, le tennis ou encore le cours de fitness.

Nos derniers mini-cours en accès libre :

En te rendant sur ces pages, tu as droit à des vidéos, fiches PDF ou encore MP3 pour t’aider à progresser en course à pied.

Est-il pertinent de faire un semi-test avant un marathon ?

2 séances d’entraînement pour jouer avec tes limites…

7 façons d’accélérer ta récupération après tes séances ou compétitions

Pratiques-tu un affûtage pour les sportifs avant tes grandes échéances sportives ?
Partage ton expérience dans les commentaires ci-dessous…

Sportivement

Jean-Marc, Préparateur Mental, Conseiller Running & Nutrition

Tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !

Journal des Coureurs

👉 Nos conseils et astuces running plusieurs fois par semaine
🎁 1 guide GRATUIT à télécharger : Ces erreurs qui peuvent te blesser !
➕ Des vidéos et des mini-cours pour t’aider à progresser
👉 CLIC par ici…

Et si tu veux savoir quel type de coureur à pied, réponds rapidement au quizz pour le savoir :

Quel type de coureur à pied es-tu ?

Fais le test et découvre ton profil de runner

Quelles sont tes chances de progresser

et de devenir un meilleur runner ?

Réponds aux questions du QUIZZ pour le savoir :

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

>