Ça commence à faire beaucoup…

Il y a quelque temps, un journaliste français avait défrayé la chronique avec une déclaration…

Il fut lapidé sur la place publique.

Et je ne te parle même pas des réseaux sociaux…

C’était le journaliste Montel qui a allumé cette brèche.

Certainement qu’il a eu des mots maladroits pour l’exprimer…

Je ne lui jetterai pas la pierre, car on me reproche de temps en temps mes propos dans certains de mes emails ou articles.
(C’est souvent sur les réseaux sociaux que ça se déchaine…)

Donc, c’est que je dois être maladroit également 🙂

En tout cas, les faits lui donnent raison.

Pourquoi ?

Il avait dénoncé l’opacité et l’omerta qui régnait dans l’athlétisme français autour du dopage.

Et voilà qu’un nouveau cas de dopage vient d’apparaitre au grand jour.

La fondeuse Ophélie Claude-Boxberger, membre de l’équipe de France, a subi un contrôle antidopage positif à l’EPO.

Si tu ne la connais pas, c’est une spécialiste du 3 000 m steeple.
Elle avait d’ailleurs été éliminée en séries aux Mondiaux de Doha.

Son cas fait suite à deux autres très proches :

Clémence Calvin, spécialiste sur marathon, est accusée de s’être soustraite à un contrôle et va être jugée par l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

Et il y a aussi Morhad Amdouni qui est accusé d’avoir acheté des produits dopants, selon un documentaire de la chaîne allemande ARD.

Pour rajouter du piment au cas d’Ophélie Claude-Boxberger ?

Elle est la compagne de Jean-Michel Serra, le médecin de l’équipe de France…

Il doit bien en rigoler Montel…

Il est très difficile pour nous de nous mettre dans la tête des sportifs élites ou de très haut niveau.

Devant l’enjeu sportif, professionnel…
Et aussi devant les sommes d’argent et la pression des sponsors…
On ne sait pas comment on réagirait…

N’empêche, cette affaire me fait penser à une autre…

Laquelle ?

Les premiers scandales dans le cyclisme.

Où on te jurait qu’ils avaient été dopés à leur insu.
Que le dopage n’était pas généralisé…
Que les médecins n’étaient pas complices…

Bref, ça me donne l’impression que l’athlétisme prend la même direction que le cyclisme dans ses heures les plus sombres.

Vouloir faire comme l’autruche qui enfonce sa tête dans le sol quand un danger éminent arrive…

faire l'autruche

Comment y remédier ?

Je ne donnerais pas de leçon.
Je ne suis pas dans les instances dirigeantes.
Et c’est certainement plus complexe qu’on ne le pense.

Mais si on veut éradiquer le mal, je ne vois qu’une solution rapide dans un premier temps :

Retrait de la licence sportive à vie avec une application dans les autres fédérations sportives.

Et pour toi ?

Tu dois être certain que les produits que tu consommes sont garantis et respectent les normes anti dopage.

Parce qu’avec la clause de responsabilité objective, les sportifs sont responsables de tout ce qu’ils ingèrent.

Donc le coup du « à mon insu », c’est du pipo…

Et tu dois aussi te méfier de ce qui va suivre.

Ouvre bien tes yeux et lis donc les lignes ci-dessous…

(Très peu de sportifs sont au courant !
Même moi je ne le savais pas…
Il a fallu que je fasse des recherches pour tomber dessus)

Cette norme anti-dopage est « auto-déclarative » !

Elle peut être auto-administrée par les industriels eux-mêmes
Aucun contrôle par un organisme tiers et indépendant n’est exigé.

Autant sur les produits français avec notre réglementation ultra sévère, je pense que les risques sont limités.

Autant sur les produits « étrangers » où la législation est plus laxiste, les risques augmentent.

D’ailleurs, une étude internationale menée en 2001-2002 sur 634 compléments alimentaires avait retrouvé 15 % de présence de stéroïdes, sans qu’ils soient notifiés.

norme anti-dopage

En cliquant sur cette image, tu en sauras beaucoup plus sur cette norme française…

Alors que faire ?

En plus de la norme anti-dopage AFNOR NF V 94-001 qui fait référence en France, tu peux vérifier si un laboratoire externe et indépendant contrôle cette norme.

C’est le cas de tous nos produits de la boutique par exemple…

Le contrôle de la conformité de cette norme anti-dopage est réalisé par un organisme tiers indépendant : Bureau Véritas.

Si je résume sur la norme anti-dopage ?

Marque française dont les locaux sont aussi en France + contrôle externe et indépendant = sécurité totale.

C’est pourquoi mon choix s’est porté sur eux après avoir pratiquement testé toutes les marques du marché.

Tu peux en faire de même si tu le souhaites.

Et bénéficier de 20 % sur ta première commande sur une partie de la gamme…

Concernant cette remise exceptionnelle ?

Je ne sais pas si elle va durer dans le temps…

C’est la maison mère qui décide.

Ça peut sauter du jour au lendemain sans que j’aie mon mot à dire.

Et sans que j’en sois forcément averti…

Te sens-tu à l’abri du dopage ?
Est-ce que tu es certain que les produits « sport » que tu consommes sont vraiment sécurisés ?
Que penses-tu de cette nouvelle affaire ?

Bon run,

Jean-Marc, Conseiller Running & Nutrition

Courir ne suffit plus pour progresser… si tu te demandes :
ℹ️ Quel est le bon équilibre alimentaire pour rester en bonne forme et réaliser d’excellentes performances sportives ?
😩 Les principales causes de l’abandon en running et notamment en trail
🤮 Les différentes causes des troubles gastriques des runners
📥 Alors tu peux télécharger gratuitement notre conférence…

S'entrainer dur et régulièrement

ne suffit pas...

Regarde comment optimiser tes entrainements
avec le replay d'une conférence à télécharger immédiatement...

Et reçois aussi en CADEAU :
1 livret sport
+ 1 interview audio (MP3) sur les troubles gastriques du Runner

Please follow and like us:
error0

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment: