Logo1-3.png

Chaussures minimalistes : Interview avec Benoit de Chronofocus

Brèves des marques

Cet article est un interview sur les chaussures minimalistes, avec Benoit de la société Chronofocus, spécialisé dans ce secteur. Vous y retrouverez notre vidéo, notre fichier MP3, la retranscription texte, et des photos.

Les chaussures minimalistes ont-elles toujours la côte ? Que peuvent-elles vous apporter par rapport à des chaussures running classiques ? Vous trouverez des éléments de réponse dans cet interview.

Chaussures minimalistes : Notre vidéo

Cet interview sur les chaussures minimalistes a été réalisé durant le Running Expo de Paris. Je vous prie de nous excuser pour la qualité moyenne du son.

Chaussures minimalistes : Notre fichier MP3

[powerpress « https://testeurs-outdoor.com/new/wp-content/uploads/Chaussures-minimalistes-Interview-avec-Benoit-de-Chronofocus.mp3 »]

Vous pouvez écouter ce podcast en live en cliquant sur le bouton Play en haut, ou télécharger le MP3 en cliquant sur Télécharger avec le clic droit de votre souris puis  » enregistrer le lien sous «  . Vous pouvez également le télécharger sur iTunes.

Trouvez le meilleur prix pour vos chaussures de running avec notre comparateur !

Chaussures minimalistes : La retranscription texte

Jean-Marc : bonjour et bienvenue sur le blog Testeurs Outdoor. Aujourd’hui, je reçois Benoît de la société Chronofocus. Il va nous parler des dernières nouveautés barefoot et du concept de courir pieds nus.

Bonjour, Benoît, et merci de nous recevoir dans ton stand. Je souhaiterais que tu présentes d’abord le concept de courir pieds nus et de la course à pied en chaussures minimalistes, ce que cela représente pour le coureur et quels sont les fondamentaux de la course en chaussures minimalistes.

Chaussures minimalistes : Qui est Chronofocus ?

Benoît : Chronofocus est la société qui distribue les marques de chaussures minimalistes Vibram FiveFingers et Vivo Barefoot en France et qui dirige également le site Comme pieds nus.

On essaie vraiment de se positionner en tant que spécialiste du minimaliste en France. La première marque que l’on a commencé à lancer, c’est Vibram FiveFingers qui l’acteur historique des chaussures minimalistes, c’est lui qui a créé cette nouvelle catégorie à partir des premiers modèles de 2006 jusqu’à aujourd’hui. Après il y a d’autres acteurs qui ont suivi, qui se sont inspirés de Vibram FiveFingers.

Chronofocus est spécialisé dans les chaussures minimalistes. © Chronofocus
Chronofocus est spécialisé dans les chaussures minimalistes.
© Chronofocus

Chaussures minimalistes : Le concept

La course minimaliste a vraiment révolutionné les chaussures.

On était dans des chaussures qui avaient de plus en plus d’amorti et de stabilité et Vibram FiveFingers est arrivé avec un nouveau concept de chaussures qui respectent l’anatomie du pied, notamment les orteils qui sont individualisés, et surtout de pouvoir retrouver la perception du sol, la mobilité du pied, tout ce que l’on a perdu dans une chaussure classique.

Dans une chaussure très rigide et fermée, le pied ne fonctionne plus, les muscles ne travaillent plus.

On perd aussi des informations parce ce que la semelle est trop épaisse, le cerveau ne va alors traiter que quelques informations, il n’aura pas toute la perception du sol qui permet de faire des appuis précis.

Pour un coureur, repartir sur ce type de chaussures va lui permettre de pouvoir acquérir la bonne technique. Il aura l’outil pour acquérir une foulée qui est proche de ce que l’on appelle naturelle.

Ce n’est pas naturel quand on attaque talon, mais la foulée va devenir plus naturelle avec une prise d’appui avant pied.

Chaussures minimalistes : Quelques précautions

Jean-Marc : quelles sont les précautions à prendre pour le coureur qui utilise des chaussures avec un amorti normal et qui veut passer à une chaussure à drop 0 ou minimaliste ?

Benoît : le problème est que les chaussures à amorti ont amené une mauvaise technique de course à pied basée sur de l’appui talon. Les coureurs qui n’ont couru qu’avec ce type de chaussures et qui ont une prise d’appui talon, vont pouvoir passer sur une prise d’appui avant pied, mais de façon très progressive.

Le geste va être efficient, car la biomécanique avant pied est adaptée à l’être humain, mais elle ne sera pas encore adaptée à un coureur qui va faire la transition d’une prise d’appui talon à une prise d’appui avant pied.

Il va falloir être très progressif, le geste va se faire spontanément. Quand on enlève l’amorti, spontanément, on passe sur l’avant du pied et après, il va falloir rééquilibrer la foulée, la gestuelle pour que la prise d’appui soit sur l’avant du pied et soit plus courte que la prise d’appui talon, on raccourcit sa foulée.

Les conseils pour démarrer en chaussurres minimalistes sont donc de raccourcir sa foulée, avec le pied qui doit être vraiment sous le centre de gravité et pas devant le corps, et d’être très progressif. Pour la première séance, on recommande dix minutes.

Les chaussures dites minimalistes vont vous faire redécouvrir vos pieds... © Fotolia
Les chaussures dites minimalistes vont vous faire redécouvrir vos pieds…
© Fotolia

Tu vas courir la première sortie dix minutes tranquillement et le lendemain, surlendemain, tu vas voir comment le corps réagit. Si le mollet ou le pied tire le lendemain ou le surlendemain alors que tu n’as couru que dix minutes, il ne faut pas courir plus et il faut vraiment respecter sa progressivité.

Sur les premières sorties, le conseil est de respecter ce temps de dix minutes, un quart d’heure, en privilégiant une à deux journées de récupération entre chaque sortie pour permettre au corps de récupérer, car on travaille l’élasticité du mollet qui sert à amortir, la souplesse du pied, les fessiers.

Le corps a besoin de temps pour se régénérer.

Chaussures minimalistes : la transition

Jean-Marc : est-ce que tu conseillerais des chaussures de transition, passer d’un drop de 12 à un drop de 6 puis un drop de 4 ? S’il faut comme cela ou si on respecte le protocole de dix minutes, on peut passer directement à 0.

Benoît : dans l’absolu, il vaut mieux respecter ce protocole en courant uniquement avec des chaussures minimalistes et ne faire que dix minutes. Mais on sait que les coureurs espèrent continuer à courir en phase de transition, et je dirais qu’une chaussure de transition va être moins pire qu’une chaussure à amorti.

Il aura une meilleure perception du sol. Par contre, il sera toujours tenté d’amortir avec le talon. Même si les chaussures de transition ont moins d’amorti, elles en ont toujours un peu donc la technique peut être perturbée par cet amorti talon.

On va ressentir l’avant du pied si on se force. Mais contrairement à des chaussures où il n’y a plus vraiment d’amorti et avec lesquels spontanément, on va poser l’avant du pied, la chaussure de transition ne va pas permettre ce changement d’appui.

La marque Inov propose aussi des chaussures dites minimalistes. A découvrir chez nos partenaires ! © I-run
La marque Inov propose aussi des chaussures dites minimalistes. A découvrir chez nos partenaires !
© I-run

On va devoir se forcer, mais on ne saura jamais vraiment si on est sur le talon ou sur l’avant du pied, car il reste un peu d’amorti.

Dans les faits, la chaussure de transition est moins pire que la chaussure avec beaucoup d’amorti, mais dans l’absolu, il vaut mieux ne pas passer par cette phase de transition pour avoir directement la meilleure technique.

La chaussure de transition va être un peu plus tolérante pour les gens qui ne vont pas réussir à avoir la technique avant pied pendant dix minutes comme on le suggère au départ.

Chaussures minimalistes : durée de la transition

Jean-Marc : pour acquérir cette technique de courir avec des chaussures minimalistes , comment de temps, il faut environ ?

Benoît : la technique est spontanée, mais le problème est de la reproduire longtemps. Ça va dépendre du passif du coureur : si le coureur a toujours couru avec des chaussures à amorti en tapant très fort avec le talon, sa transition va être plus longue que pour un coureur qui a déjà une chaussure plus fine, et qui court déjà un peu plus sur l’avant du pied.

Jean-Marc : et qui a plus d’expérience aussi ?

Benoît : si on prend quelqu’un qui fait de l’athlétisme, en général il n’y a pas de problème.

Mais pour la majorité des coureurs qui attaquent talon, la transition peut prendre entre un an et demi et trois ans avant d’être vraiment à l’aise et courir sur l’avant du pied.

Jean-Marc : c’est très long !

Benoît : c’est très long oui, mais les premières semaines ou les premiers mois déjà, on va ressentir les bénéfices de cette prise d’appui avant pied, même en chaussant ces anciennes chaussures.

La qualité d’appui va être modifiée en passant sur des FiveFingers et en mettant derrière ses anciennes chaussures. On va se rendre compte de ce que l’on perd quand on passe d’une chaussure à une autre.

Les coureurs qui commencent à faire la transition augmentent au fur à mesure leur course avec les chaussures minimalistes et après ils ne font pas de retour en arrière parce que cette perception du sol est géniale pour un coureur.

Tous les conseils, astuces de pros, astuces...sont regroupés dans ce best-seller ! © Testeurs-Outdoor
Tous les conseils, astuces de pros, astuces…sont regroupés dans ce best-seller !
© Testeurs-Outdoor

Au niveau de la mobilité du pied, en remettant les anciennes chaussures, on se rend compte qu’elles sont trop rigides. Tous ces bénéfices sont ressentis rapidement, même si ça prend un an et demi à trois ans pour se sentir parfaitement à l’aise.

Chaussures minimalistes : Présentation de deux marques

Jean-Marc : j’aimerais que tu nous présentes maintenant les nouveaux modèles FiveFingers et Vivo Barefoot. On va commencer par FiveFingers.

Benoît : voici la version actuelle de la Spyridon. Toujours la même semelle, il n’y a pas d’évolution. C’est un modèle pour le trail.

Jean-Marc : c’est la même semelle depuis 2006 ? Elle a évolué depuis ?

Benoît : elle a évolué oui. En 2006, il y avait un modèle tout lisse en caoutchouc et Vibram en tant qu’expert depuis 80 ans sur le caoutchouc et sur l’expertise au niveau de l’accroche et de la résistance à l’abrasion, a fait évoluer sa semelle par rapport à une pratique, soit, route ou soit trail.

Des chaussures FiveFingers dans un colori très tendance... © Commepiedsnus.com
Des chaussures FiveFingers dans un colori très tendance…
© Commepiedsnus.com

 

Ici on est sur un modèle trail, sur lequel a été rajouté du nylon de mesh sous la semelle caoutchouc pour éviter la perforation. Elle a un excellent niveau d’anti-perforation : on peut arriver vite sur une pierre et le caillou ne va pas transpercer la semelle.

On va quand même percevoir toutes les aspérités du sol, être très réactif sur les appuis que ce soit sur les chemins stabilisés ou plus techniques avec quelques pierres.

La nouveauté 2014, c’est la tige qui est un peu aérée, plus flexible et plus respirante, mais en gardant ce qui fait le point fort de la chaussure, la semelle.

Jean-Marc : avec ces chaussures, est-ce que l’on doit courir sans chaussettes ou on peut mettre des chaussettes ? Comme ce sont des chaussures à doigts, on doit mettre des chaussettes spécifiques ?

Benoît : on distribue des chaussettes de la marque Injinji. Ce sont des chaussettes à orteils qui peuvent être aussi portées dans une chaussure classique.

Vous pouvez voir ici les chaussettes Injinji. Elles vous plaisent? © Commepiedsnus.com
Vous pouvez voir ici les chaussettes Injinji. Elles vous plaisent?
© Commepiedsnus.com

 

Les FiveFingers ont été conçues pour être aussi portées pieds nus.

Elles ont un système antibactérien très efficace et peuvent passer en machine à 30°, ce qui permet de les garder intactes après un passage en machine à laver. Et surtout il n’y a aucun frottement au niveau des coutures, ce qui fait qu’elles peuvent être portées pieds nus, sans créer d’ampoules, de frottements.

Jean-Marc : au niveau de la durée de vie, étant donné que l’on n’a pas d’amorti sur ces chaussures, on est sur une durée de vie de combien de temps environ ?

Benoît : comparativement à une chaussure classique où la mousse va se tasser …

Jean-Marc : là, il n’y a pas de mousse, donc il ne peut y avoir que de l’usure extérieure ?

Benoît : il n’y a aucune compression au niveau des matériaux. Comme tu es sur une foulée avant pied et non sur une foulée où tu freines avec le talon pour repartir, la chaussure va s’user moins vite, car la foulée est moins traumatisante et surtout moins frénatrice au niveau du talon.

Donc beaucoup moins d’usures au niveau de la semelle. Après, on est sur des tiges souples et légères donc peut-être un peu plus fragiles que sur des chaussures qui ont une tige très épaisse qui empêche la mobilité.

On peut plier en deux la chaussure FiveFingers. L’usure sera peut-être plus rapide en termes de longévité de la chaussure par rapport à une chaussure classique, mais comme la semelle s’use moins vite, on est sur les mêmes durées de vie qu’une chaussure classique.

Elle peut donc durer un an et demi, deux ans.

Jean-Marc : on va passer à la deuxième marque qui est moins connue en France. Moi, j’ai testé sur le blog plusieurs barefoot. C’est la Vivo Barefoot. Tu vas nous présenter leur dernier modèle, qui est un modèle route ?

Benoît : c’est un modèle route oui, avec une semelle extrêmement lisse. Là où la marque innove et se différencie de tout ce qui existe en chaussures minimalistes, c’est la pression homogène et neutre du pied.

C’est-à-dire que quand tu poses ton pied au sol, tu as une pression du pied comme si tu étais pied nu. Surtout les orteils vont toucher le sol réellement. Sur une chaussure classique, il y a toujours le bout qui est relevé et les orteils ne sont pas en contact avec le sol et ne captent pas l’information au niveau du sol, il en résulte une foulée moins bonne.

Vivo Barefoot a vraiment innové sur cet aspect : notamment leur dernière semelle est encore plus proprioceptive. Elle favorise encore plus la proprioception et la capacité à sentir les aspérités du sol. Ils ont également amélioré le niveau de perforation.

Ces chaussures Vivo Barefoot débarquent en France. © Commepiedsnus.com
Ces chaussures Vivo Barefoot débarquent en France.
© Commepiedsnus.com

Jean-Marc : ce n’est pas une semelle Vibram ? Ils ont fait leur propre semelle ?

Benoît : c’est une semelle Vivo Barefoot avec de nombreux brevets. Ils travaillent avec des plateformes de pression, justement pour bien respecter cette pression homogène au niveau du pied. S’ils ont conçu une chaussure sur laquelle tu ne vois pas les orteils, toute la pression du pied, la chaussure ne passe pas le test, peu importe le modèle, trail, route, ville

Jean-Marc : ça veut dire que si on met son pied dedans et que l’on passe sur la machine, on voit l’empreinte

Benoît : on voit l’empreinte oui et surtout l’empreinte des orteils, ce que tu ne retrouves pas du tout dans une autre chaussure. On arrive à bien voir l’empreinte du pied. Je prends l’exemple d’une chaussure qui a beaucoup d’amorti, sur l’écran, tu vas juste voir de gros pixels sans voir toute la délimitation du pied. Il y a donc une grosse perte d’informations au niveau du sol.

La nouveauté est d’avoir fait ce travail de semelle. Les modèles 2014 sont tous équipés de cette semelle qui s’appelle Profil. L’innovation se porte aussi sur la tige avec une tige extrêmement souple. Ça, c’est le modèle One.

Jean-Marc : une dernière question : avec ces deux marques-là, on est vraiment sur un drop de 0, elles ne proposent pas un drop de 2 par exemple ?

Benoît : ces chaussures sont pures minimalistes. On voit l’étalement du pied. Elles vont permettre de bien poser le pied et d’avoir un étalement complet du pied. Elles ont une interface neutre entre le pied et le sol. Ton pied ne va pas être modifié par le comportement de la chaussure. Et surtout il y a zéro drop donc le talon est au même niveau que les orteils.

Chaussures minimalistes : Le marché français

Jean-Marc : une autre question qui me vient à l’esprit, tu commercialises des chaussures minimalistes, comment se porte ce marché en France ?

Benoît : en tant que spécialiste du minimaliste, on est bien placé pour le savoir.

Le marché est en constante progression en France. On a pu entendre que le marché stagnait, mais nous nos ventes sont en constante progression. Deux, trois marques qui n’étaient pas minimalistes ont tenté de faire des chaussures minimalistes, mais n’ayant pas la technologie et étant éloignées de leur concept de base, les chaussures n’ont pas trouvé leur public.

Les consommateurs étaient un peu perdus par rapport à la cohérence de la marque. Mais ça a contribué à faire connaître les chaussures minimalistes au niveau du marché et les acteurs purement minimalistes, comme FiveFingers, sont en constante progression. Ça progresse doucement, mais surement.

Une fois que tu as commencé à courir avec ce type de chaussures, tu ne fais pas marche arrière. C’est pour cela que le marché continue d’évoluer. Les coureurs ne font jamais marche arrière. Une fois que tu as goûté aux sensations du sol, à la mobilité de la chaussure, à la flexibilité, les bienfaits sont tellement importants que tu n’as pas envie de les voir disparaître.

Jean-Marc : cette interview s’achève. Je vous dis à bientôt sur le blog Testeurs Outdoor. Merci à toi Benoît.

Benoît : merci à bientôt.

Portez vous des chaussures minimalistes ?

Dites moi également dans les commentaires ce qui vous freine à courir avec des chaussures minimalistes

Si cet article sur les chaussures minimalistes vous a plu, partagez le sur Facebook, Twitter ou Google +

Trouvez le meilleur prix pour vos chaussures de running avec notre comparateur !

Note : Les liens de cet article sur les chaussures minimalistes pointant vers I-Run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Categorie Testeurs Outdoor

fr_FRFrançais

Pub promo montres GPS

 

CLIQUE ICI POUR EN PROFITER AVANT RUPTURE

Please follow and like us: