Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pourquoi les régimes échouent chez les sportifs après 40 ans : ton guide pour une perte de poids durable

Régimes perte de poids après 40 ans

Si tu es un sportif ou une sportive qui a franchi le cap de la quarantaine, tu as peut-être remarqué que perdre des kilos n’est plus aussi facile qu’avant.

Tu t’entraînes dur, tu manges sainement, mais les kilos semblent s’accrocher plus fermement qu’ils ne le faisaient dans ta vingtaine ou ta trentaine.

Pire encore, tu as peut-être essayé plusieurs régimes populaires, mais les résultats sont décevants ou éphémères.

« Pourquoi est-il si difficile de perdre du poids après 40 ans, même pour nous, sportifs et sportives dévoués ? », tu te demandes.

Ce n’est pas un mythe : perdre du poids après 40 ans peut être plus difficile, et il existe de nombreuses raisons scientifiques à cela.

Dans cet article, nous allons explorer pourquoi les régimes traditionnels ne donnent pas toujours les résultats escomptés, et ce que tu peux faire pour renverser la tendance et atteindre tes objectifs de perte de poids.

Alors, prêt(e) à dire adieu aux régimes inefficaces et à accueillir une approche qui fonctionne réellement pour les sportifs et sportives de plus de 40 ans ? Commençons.

>> Comment resté motivé(e) pour perdre du poids après 40 ans ?

Bannière PapaInshape

Comment les changements hormonaux affectent la perte de poids après 40 ans

Si tu as plus de 40 ans, tu as peut-être remarqué une certaine « résistance » de ton corps à perdre les kilos superflus. Cette difficulté à maigrir après 40 ans n’est pas qu’une question de volonté ou de motivation. Plusieurs facteurs biologiques et liés au lifestyle y contribuent.

D’abord, le ralentissement du métabolisme est un acteur majeur dans ce jeu. À mesure que nous vieillissons, notre métabolisme ralentit naturellement, principalement en raison d’une diminution de la masse musculaire.

Une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism en 2007 a montré qu’à partir de 40 ans, notre métabolisme ralentit d’environ 5% par décennie (Kirk et al., 2007). Cette baisse de métabolisme signifie que ton corps brûle moins de calories qu’auparavant, même au repos.

De plus, avec l’âge, ton corps peut connaître des changements hormonaux qui peuvent affecter la façon dont il stocke la graisse.

Par exemple, les niveaux d’oestrogène chez les femmes diminuent après la ménopause, ce qui peut conduire à une augmentation du stockage de la graisse abdominale.

Chez les hommes, la baisse progressive de la testostérone peut entraîner une augmentation de la graisse corporelle.

>> Dossier à partager : perte du poids après 40 ans, le défi de la maturité

Besoin des femmes et question sur leur quotidien pour garder la forme

Ensuite, ton lifestyle joue aussi un rôle…

Avec l’âge, la vie devient souvent plus sédentaire. Que tu sois enchaîné à ton bureau toute la journée ou que tu passes ton temps libre à te détendre plutôt qu’à bouger, une activité physique réduite peut contribuer à une prise de poids.

De plus, les habitudes alimentaires peuvent aussi évoluer : tu manges peut-être plus pour compenser le stress ou tu ne prends plus le temps de préparer des repas équilibrés.

Enfin, le sommeil insuffisant, le stress chronique et les médicaments peuvent aussi interférer avec ton métabolisme et ta capacité à perdre du gras.

Comprendre ces facteurs est la première étape pour élaborer une stratégie de perte de poids efficace après 40 ans.

Dans les prochains chapitres, nous allons explorer comment tu peux surmonter ces obstacles et atteindre tes objectifs de perte de kilos en trop.

>> As-tu déjà essayé : le jeûne intermittent 16/8

Conseils et astuces pour le bien être et la ligne des femmes à la ménopause

Pourquoi les régimes échouent souvent après 40 ans pour les sportifs et sportives

Perte de poids et sport vont souvent de pair. Mais à partir de 40 ans, c’est un peu comme si tu devais monter une tente de camping en pleine bourrasque : tu as beau avoir l’équipement, l’expérience, et la détermination, la nature semble jouer contre toi.

Pourquoi donc est-ce si difficile de perdre du poids à cet âge, même pour les sportifs et sportives aguerris ?

Tout d’abord, avec l’âge, ton organisme ralentit et tes hormones changent. Ainsi, ton corps brûle les calories moins efficacement. Si tu continues à suivre un régime alimentaire adapté à un athlète de 20 ans, tu risques de te retrouver avec un excédent calorique.

C’est un peu comme si tu tentais de planter une tente géante sur un emplacement trop petit, cela ne peut tout simplement pas fonctionner.

>> Article à découvrir : liste des aliments à consommer pour la performance sportive

Avis et conseils sur les viandes et graisses à dose limitée pendant les repas selon le sport d’après les experts

De plus, la majorité des régimes sont conçus pour un résultat rapide, mais pas durable :

Ils sont comme du ruban adhésif pour colmater une déchirure sur ta tente : utile pour un dépannage rapide, mais pas du tout adapté à long terme. Or, en tant que sportif, ton objectif est une perte de poids durable, sans perte de masse musculaire.

Les régimes restrictifs peuvent également poser problème pour les sportifs et sportives après 40 ans. Ils peuvent te priver des nutriments nécessaires à ton bon fonctionnement, à ta récupération après l’effort et au maintien de ta masse musculaire. C’est comme vouloir monter ta tente sans les piquets : ça ne tiendra pas.

Enfin, il faut prendre en compte la gestion du stress et la qualité du sommeil, deux facteurs souvent négligés dans les régimes, mais cruciaux pour les sportifs.

Un stress excessif et un manque de sommeil peuvent augmenter tes niveaux de cortisol, l’hormone du stress, qui a été associée à une prise de kilos.

Alors, comment faire face à ces défis ?

La clé est une approche holistique et personnalisée, adaptée à ton style de vie de sportif :

Une alimentation adaptée, une activité physique ciblée, une bonne gestion du stress et un sommeil de qualité sont tous des facteurs essentiels à la réussite de ta perte de poids après 40 ans.

>> As-tu essayé ceci : le carb-cycling pour les sportifs

Question de régime selon ton âge, astuces pour la ligne et la silhouette selon un médecin

Régimes perte de poids après 40 ans : les pièges typiques à éviter

Se lancer dans une perte de kilos superflus, c’est un peu comme s’aventurer dans un camping bondé de tentes. Il faut savoir dénicher les bons emplacements et éviter les zones piègeuses pour passer une nuit agréable.

Mais ne t’inquiète pas, je suis là pour te guider à travers les pièges des régimes classiques que tu pourrais rencontrer.

>> Pourquoi les régimes après 40 ans coince ?

Piège 1 : Les régimes à la mode

On voit souvent les régimes à la mode comme la solution rapide à nos problèmes de poids. Ils promettent des résultats spectaculaires en très peu de temps, mais il y a un hic. Ces régimes sont souvent très restrictifs et difficiles à suivre sur le long terme.

C’est un peu comme choisir la tente la plus à la mode pour ton camping : elle peut paraître cool, mais est-elle vraiment adaptée à tes besoins?

Une étude publiée dans le « Korean Journal of Family Medicine » révèle que les régimes à la mode peuvent entraîner une reprise des kilos perdus rapide et même augmenter le risque de problèmes de santé (1).

>> A la place d’un régime, essaye plutôt d’avoir les bonne habitudes pour maigrir : on en discute ici

Ménopause, réalité sur l’ organisme et la forme et bien être, suivre notre avis et nos conseils

>> Quel est le poids ideal sportif ?

Piège 2 : L’obsession des calories

En matière de régime, beaucoup de personnes se focalisent uniquement sur le nombre de calories consommées.

C’est un peu comme si tu choisissais ta tente en ne te basant que sur sa taille, sans prendre en compte sa résistance aux intempéries.

Une recherche publiée dans le « Journal of the American College of Nutrition » révèle que le type de calories consommées est tout aussi important que leur nombre. Les calories vides (celles qui proviennent d’aliments peu nutritifs) ne soutiennent pas ta performance sportive et peuvent même rendre la perte des kilos plus difficile (2).

>> À lire : oeufs et perte de poids

Pas de féculents, plus de graisses et protéines et un travail tonique des cuisses

>> Comment la testostérone augmente la masse musculaire ?

Piège 3 : Négliger le sommeil et le stress

En tant que sportif, tu sais que le sommeil est crucial pour la récupération. Mais savais-tu qu’il l’est aussi pour la perte de poids?

Une étude publiée dans « Nature and Science of Sleep » montre que le manque de sommeil peut entraver la perte de poids. Et il en va de même pour le stress. C’est comme si tu essayais de planter ta tente en pleine tempête : ça rend les choses beaucoup plus difficiles (3).

Maintenant que tu es conscient(e) des pièges des régimes typiques, tu es mieux armé(e) pour éviter ces erreurs et trouver le chemin qui mène à une perte de poids saine et durable.

  1. Lee, Y., Kim, S., & Cho, Y. (2019). [The role of diet for prevention and management of hypertension]. Korean journal of family medicine, 40(3), 141–148. https://doi.org/10.4082/kjfm.18.0164

  2. Katz, D. L., & Meller, S. (2014). [Can We Say What Diet Is Best for Health?]. Journal of the American College of Nutrition, 33(1), 1–13. https://doi.org/10.1080/07315724.2013.844615

  3. Lucassen, E. A., Piaggi, P., Dsurney, J., de Jonge, L., Zhao, X. C., Mattingly, M. S., Ramer, A., Gershengorn, J., Csako, G., Cizza, G., & Sleep Extension Study Group. (2014). [Sleep Extension Improves Neurocognitive Functions in Chronically Sleep-Deprived Obese Individuals]. PloS one, 9(1), e84832. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0084832

Exercice, moins de plats avec sucres, faire appel à un nutritionniste pour les meilleurs aliments

>> Quel est le lien entre testostérone et performance sportive ? On en parle par ici !

Oublie les régimes, découvre des alternatives pour une perte de poids durable

Le voyage vers une perte de poids durable est un chemin sinueux, surtout si tu es un sportif ou sportive déterminé(e), quelque soit ton âge. Il est facile de tomber dans le piège des régimes traditionnels qui promettent des résultats rapides mais qui sont souvent peu durables.

Heureusement, il existe des alternatives aux régimes qui peuvent t’aider à atteindre tes objectifs de manière plus réaliste et durable.

>> En savoir plus : pourquoi on prend du poids après 40 ans ?

Solution 1 : L’alimentation intuitive

Plutôt que de suivre un régime strict, l’alimentation intuitive te propose d’apprendre à écouter ton corps.

Ce concept consiste à manger quand tu as faim et à arrêter quand tu es rassasié.

Il s’agit de te réconcilier avec la nourriture, de te libérer des restrictions alimentaires et de prendre plaisir à manger tout en prenant soin de ta santé.

>> Tu te poses peut-être cette question : qu’est ce que le jeun intermittent ?

Attention aux plats riches en graisses à cause d’un effet négatif sur le ventre

>> L’essentiel à savoir sur le sommeil et la perte de poids

Solution 2 : Se concentrer sur la qualité des aliments

Au lieu de compter obsessivement les calories, privilégie la qualité des aliments que tu consommes. Adopte une alimentation riche en fruits, légumes, protéines maigres et céréales complètes.

Ces aliments fournissent les nutriments essentiels dont ton corps a besoin pour fonctionner efficacement et peuvent t’aider à te sentir rassasié plus longtemps, ce qui limite les grignotages entre les repas.

>> Testostérone après 40 ans et prise de poids : plus d’infos ici

Solution 3 : L’activité physique régulière

Le sport va bien au-delà de la simple combustion des calories.

Une activité physique régulière avec les meilleurs exercices pour perdre du poids après 50 ans aide à maintenir ta masse musculaire pendant ta perte de poids.

De plus, le sport peut t’aider à mieux gérer ton stress, améliorer ton sommeil et te donner une meilleure image de toi-même.

En intégrant ces alternatives à tes habitudes de vie selon ton âge, tu peux atteindre tes objectifs de perte de poids d’une manière plus saine et durable et maigrir après 40 ans.

La clé est de trouver un équilibre qui fonctionne pour toi et de se rappeler que chaque petit pas compte dans ce voyage.

>> À découvrir : le top 10 des aliments qui font maigrir

Effet positif sur le ventre au fil des semaines quelque soit ton âge

>> À découvrir aussi : le meilleur thé pour maigrir

Fin de parcours : Perdre du poids après 40 ans autrement

Alors, voilà. On a exploré ensemble les différentes facettes de la perte de poids après 40 ans, en soulignant la complexité du processus, mais aussi en évoquant les alternatives aux régimes traditionnels.

Si tu es un sportif ou une sportive qui peine à perdre du poids malgré des régimes, il est peut-être temps de réévaluer ton approche.

La bonne nouvelle ?

J’ai découvert et expérimenté une méthode spécifiquement conçue pour les sportifs qui cherchent à perdre du poids après 40 ans.

Et ce n’est pas un régime !

Pour te donner tous les détails, j’ai créé une vidéo et un guide gratuit que tu peux télécharger.

Prêt(e) à entamer un nouveau chapitre dans ton parcours de perte de poids ?

Alors, rends-toi ici : Comment perdre du gras après 40 ou 50 ans.

Sportivement

Jean-Marc, Préparateur Mental, Conseiller Running & Nutrition

PapaInshape 3

2 réponses

    1. Bonjour Thierry,
      C’est bien de continuer les entrainements de course à pied.
      As-tu téléchargé le guide Papainshape qui se trouve sur cette page ?
      Tu vas y trouver des conseils qui vont être déclencheurs pour la suite.
      (Avec ce guide, j’avais perdu mes 2,5 premiers kilos)
      À bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *