Test de la chevillère Zamst A1 S

La chevillère Zamst est très utile pour prévenir et vous protéger des entorses de la cheville. Vous retrouvez ici mon test de la chevillère Zamst, accompagné d’une vidéo et de plusieurs photos.

Données techniques

Type : chevillère
Marque : Zamst
Modèle : A1 – S
Poids : X grammes
Prix moyen constaté : 35 euros
Sols rencontrés : sentiers côtiers,  chemins forestiers, routes
Principales compétitions : 10 kilomètres route, trails moyens et long, courses d’orientation
Durée du test : mars 2012 à mars 2013
Kilométrage effectué : 300 à 400

zamst-a1-s

© Zamst

 

Chevillère Zamst : notre vidéo

Chevillère Zamst : Préambule

Pour tester les produits ou orthèses Zamst, vous devez avoir une fragilité musculaire ou être en phase de reprise. Je me suis dévoué pour vous. Il est vrai que je ne l’ai pas fait exprès, mais je n’y suis pas allé de main morte l’année dernière : J’ai commencé par une entorse grave de la cheville qui a nécessité 1 mois d’arrêt puis quelques mois après rebelote avec une fracture du péroné et arrachement des ligaments (et en prime, le mollet a aussi subi un traumatisme)

Du coup, j’ai pu tester 3 produits provenant de chez Zamst dont le modèle A1-S pour les chevilles. Étant fragile, j’ai aussi opté pour le port de cette chevillère pour l’autre côté. Ce modèle a été étudié spécialement pour les coureurs ou coureuses à pied.

Mes chevillères zamst A1-S
© Testeurs Outdoor

Cette semaine, je vous propose de décortiquer l’orthèse pour les chevilles…

La chevillère Zamst A1 – S :

Les produits que j’ai testés sont prévus dans le cadre d’activité physique comme la course à pied ou le cyclisme, en prévention et également pour faciliter la reprise de l’entraînement.

L’idée de cet article m’est venue en voyant un collègue partir faire son footing avec une orthèse à la cheville. En discutant avec lui, je lui ai conseillé de l’enlever, car cela fait deux mois qu’il a repris l’entraînement après une entorse et qu’il court uniquement sur route. car porter sur une trop longue période, une chevillère fragilise la cheville, car cette dernière ne « travaille “plus en devenant passive et se laisse assister.

Bon, j’ai prié pour qu’il ne la torde pas à nouveau, mais voilà un mois qu’il a suivi mon conseil, et tout se passe bien. Oufffffffff

Chevillère Zamst : Elle est disponible à la Boutique Sports Outdoor
© Zamst

L’année dernière donc, m première blessure fut une entorse de la cheville. J’avais pris l’habitude de strapper la cheville avec de l’elastoplast les semaines suivantes la reprise de la course à pied. J’avais aussi déjà testé des chevillères du marché, mais je n’avais rien trouvé d’extraordinaire. J’avais bien sûr déjà entendu parler de la marque Zamst et je me décidais de les essayer.

Ces produits sont disponibles dans la Boutique Sports Outdoor

Ces produits sont disponibles dans la Boutique Sports Outdoor
© Zamst

J’ai donc acheté une paire. Il faut faire attention lorsque vous décidez d’en porter, car la chevillère Zamst est spécifique à chaque pied. C’est-à-dire que Zamst commercialise un modèle pour la cheville gauche et un autre pour la droite. Il existe aussi plusieurs sortes de chevillère Zamst, j’ai opté pour le modèle ‘course à pied ‘ à savoir celle qui répond au doux nom de Zamst A1 – S.

La chevillère Zamst en action

La chevillère Zamst en action

Lorsque je les ai achetées, je me suis dit que Zamst avait bien joué le coup (commercialement parlant), car chaque chevillère est spécifique à un pied, autrement dit, si vous voulez utiliser ce produit sur vos deux chevilles, vous devez acheter…2 chevillères ! Une spécifique pour votre pied droit et la deuxième pour le pied gauche…

Je vous ai trouvé une petite vidéo produite par Zamst sur ce produit testé (faites actualiser la page si la vidéo n’apparaît pas) :

Place maintenant à mes commentaires des chevillères Zamst !!!

Test des chevillères Zamst A1 – S :

Chevillère Zamst A1 S sur le terrain :

Il s’agit d’un modèle que l’on peut mettre par-dessus les chaussettes, ce que je trouve, qui est plus pratique que l’inverse. Les mettre et les ajuster à la bonne taille de votre cheville se fait très facilement sans aucune difficulté particulière.
Par contre, du coup, cela vous grossit vos chevilles, et du coup, selon vos modèles de chaussures de running, cela peut coincer au niveau des malléoles. Si vous avez plusieurs paires de chaussures de running comme moi, cela ne posera pas problème, car vous trouverez bien une chaussure qui s’adaptera avec ce produit Zamst. Mais si vous avez qu’une seule paire, alors attention, vous devrez les tester avant.

Zamst et une chaussure minimaliste

Zamst et une chaussure minimaliste
© Testeurs Outdoor

Je les ai mises aux entraînements, mais aussi en compétitions sur des distances allant de 15 à 60 kilomètres. La période des tests s’est étalée sur un hiver et un printemps.

Durant mes entraînements, de 40 minutes à 2 heures, je n’ai ressenti aucune gêne. Si la mise en place s’est bien déroulée, la chevillère ne vous gênera pas. Le maintien est très bon et permet de se rassurer sur des parcours accidentés. La cheville ne part plus sur les côtés et ne désaxera pas facilement.

Si vous faites des entraînements au seuil ou bien des séries de fractionnés, vous pourriez ressentir une gêne, car la cheville est quand même bien tenue mais le déroulé du pied dans le sens avant arrière n’est pas génial.

La chevillère A1 – S est excellente dans le maintien latéral, c’est son but principal mais n’est pas optimale dans ce cas précis. Si vos séances de vitesse se déroule sur route ou piste, oubliez là tout simplement !

Zamst dans une chaussure polyvalente

Zamst dans une chaussure polyvalente
© Testeurs Outdoor

Si le maintien est excellent, il ne dure pas dans le temps, la chevillère se desserre un peu au bout de plusieurs heures. Si vous faites un ultra trail ou bien une épreuve physique qui dure longtemps, vous devrez alors vous arrêter pour faire des ajustements.

Au niveau des conditions climatiques rencontrées, j’ai eu droit à la pluie, au froid, mais aussi aux rayons de soleil intenses.

J’ai trouvé que la chevillère Zamst évacue assez bien l’eau, bien sûr moins vite qu’un vêtement technique ou des chaussures de running ou de trail, mais cela reste satisfaisant. Mais attention, si vous poussez le vice (comme moi!) à traverser des rivières, elle risque quand même de se gorger d’eau.

En période estivale ou par température un peu élevée, cela chauffe un peu tout en restant supportable. J’ai fait le test avec une chevillère uniquement et c’est vrai, que l’on sent un petit effet de chaleur mais c’est vraiment pas alarmant, cela ne m’a pas empêcher de faire des randos courses de plusieurs heures.

Comme précisé plus haut dans l’article, j’ai fait plusieurs trail de 15 à 60 kilomètres équipé de mes chevillères.

Chevillère Zamst : une étude scientifique

En m’appuyant sur une étude menée par l’équipe Volodalen (voir leur étude sur les chevillères Zamst A1 – S), sur les distances les plus longues j’ai opté pour la stratégie suivante : Départ normal sans les chevillère et lorsque je sens que la fatigue s’installe, vers le 40 / 45ème kilomètre, ou bien avant une longue section technique difficile, je me pose quelques minutes et je mets les orthèses Zamst A1 – S.

Zamst dans une chaussure de trail

Zamst dans une chaussure de trail
© Testeurs Outdoor

La chevillère Zamst rassure

Ce que j’apprécie dans ces moments là, est l’effet sécurité. On ressent de suite la différence, les chevilles sont bien maintenues, on se sent bien protéger. Du coup, la confiance engendrée permet de se concentrer sur son allure et sur ses ravitaillements. Tout en faisant attention où l’on met les pieds, une chute peut toujours arriver.

Les transporter dans un sac à dos est tout à fait possible, cela ne vous surchargera pas énormément.

J’ai fait aussi des trails en les mettant dès le début. Comme dit plus haut, plus le chronomètre défile, plus vous avez des chances de devoir les resserrer à un moment. Mais elles restent très efficaces malgré ce petit défaut.

Chevillère Zamst : tableau récapitulatif final

 

Le maintien latéral
La qualité des matériaux
Solidité
S’emporte partout
Le prix
Relâchement dans le temps
Un modèle pour chaque cheville

 

 

Les produits zamst sont disponibles dans la Boutique Sports Outdoor

Les produits zamst sont disponibles dans la Boutique Sports Outdoor
© Zamst

Si vous avez aimez cet article intitulé  » Test de la chevillère Zamst A1 S « , dites sur Facebook, Twitter ou Google + !

Que pensez vous de la chevillère Zamst A1-S ?

Avez vous des problèmes de cheville ? Mettez vous une chevillère dans ce cas là ?

Connaissez vous les produits Zamst ? Et de la chevillère Zamst en particulier Dites le moi dans les commentaires !

Si cet article sur la chevillère Zamst vous a plu, partagez le sur Facebook, Twitter ou Google +

Note : Les liens de cet article intitulé  » Test de la chevillère Zamst  » pointant vers I-Run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

  • olivier dit :

    Bonjour Jean Marc,
    Ton test confirme ma propre expérience. Suite a des entorses a répétition lors de trails j’ai pris l’habitude de porter une a1-s a la cheville gauche. Outre l’aspect maintien indéniable, elle m’a surtout rendu confiance dans les parties technique ou je ne crains plus de me blesser.
    A+

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Olivier

      Effectivement, la confiance revient dans les descentes avec ces chevillères. Tu n’en mets pas une à la cheville droite également ?
      J’ai réalisé hier une interview avec Stéphane, le big boss de Zamst en Europe. Une interview très intéressante sur la philosophie Zamst !
      A très vite,

  • CLEMAFRAN dit :

    Bonjour,
    j’ai fait récemment l’acquisition d’une chevillère Zamst A1-S…je suis navré de devoir exprimer ma déception…cette chevillère crée un bourrelet sous la voute plantaire…ce bourrelet devient assez génant au fil des kilomètres…pire ça crée une zone de compression qui entrave le déroulé plantaire…j’ai fait 2 essais, 11 km puis 4 km la seconde fois…j’ai eu l’occasion d’en parler avec d’autres coureurs qui ont eu le même souci…Par contre je confirme qu’il s’agit là d’un produit très bien réalisé (légèreté, coutures solides, facilité à mettre dans la chaussure…)

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Clemafran,

      Merci de ton commentaire. Je n’ai pas rencontrer ce cas là.
      Qu’entends tu par bourrelet sous la voûte plantaire ? Je sais que les gars de Zamst aiment bien avoir l’avis des utilisateurs, je pense que cela va les intéresser 😉
      A+

  • […] Pour lire mon test de la chevillère Zamst A1-S, cliquez ici !   […]

  • […] de produits que je n’utilisais jamais jusque là. Voous trouverez d’ailleurs sur ce blog un test de chevillère Zamst.  Je vous propose maintenant une interview avec Stéphane Janssoone, le directeur Europe de cette […]

  • […] Sport, Camsport, Mulebar…Vous y trouverez des produits testés sur ce blog, comme la chevillère Zamst A1-S ou encore les manchons d’effort […]

  • […] lire le test complet de la chevillère Zamst A1-S, il suffit de suivre le […]

  • […] Découvrez maintenant nos tests sur les produits Zamst : la chevillère Zamst A1-S. […]

  • Renaud dit :

    Bonjour,

    Qui de la différence entre une chevillière de type A1-S et la (plus récente apparement) Filmista pour un usage trail ?

    D’avance merci pour votre avis.
    A+

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Renaud,

      Les nouveaux modèles de chevillière sont plus légers et surtout plus fins.
      Je pense que l’investissement dans les nouveaux vaut le coup (par rapport aux anciens).
      Bonne soirée,

  • >