Test Vivobarefoot Trail Freak

Cet article vous présente le test Vivobarefoot Trail Freak, réalisé par Elric. Vous y trouverez ses commentaires, son avis et de nombreuses photos (elles sont magnifiques au passage).

Vous trouverez le meilleur prix pour vos chaussures trail avec notre comparateur !

Test Vivobarefoot Trail Freak

Test Vivobarefoot Trail Freak : préambule

Salut à vous les amis Trailers,

Je viens vers vous aujourd’hui pour vous présenter un nouveau test que j’ai effectué grâce à la société Chronofocus et Vivobarefoot. Certainement que cette marque ne vous parle pas forcément et c’est bien dommage. Il s’agit du test Vivobarefoot Trail Freak.

Elle cible en effet une catégorie très mince de coureurs qui sont proches du minimalisme, mouvement qui fait tant parler d’ailleurs.

Voilà la chaussure du test Vivobarefoot Trail Freak

Voilà la chaussure du test Vivobarefoot Trail Freak. © Testeurs-Outdoor

Test Vivobarefoot Trail Freak : présentation

Tout d’abord, venons-en à la présentation de la chaussure, la première impression est « OUAH », car c’est très rare de voir une finition de coloris aussi réussi. En effet ce mélange de rouge orangé et jaune c’est certes Flashy, mais c’est super équilibré et c’est vraiment super intéressant. Peu de marques ont osé donc il faut le souligner. Premier point positif !!

Le tissu style « mesh » sur les parties supérieures avant et latérales de la chaussure semble être fin, mais comment installer un tissu plus épais dans une chaussure qui va chercher à mettre en valeur un poids et un rendu minimaliste. Résultat on comprend rapidement qu’il n’en fallait pas plus, car il est ultra respirant et super résistant ce qui donne au coureur une tranquillité d’usage.

Des inserts de type « 3M » assurent une certaine imperméabilité sur les parties inférieures ce qui une fois de plus pourra tranquilliser le Runner, car même dans l’eau on comprend rapidement que la chaussure est bien conçue, car nous trouvons un chausson bien fait et qui évacue très rapidement l’humidité entrée dans la Vivobarefoot Trail Freak.

Elric s'est mouillé pour le test de cette chaussure Vivobarefoot Trail Freak. © Testeurs Outdoor

Elric s’est mouillé pour le test de cette chaussure Vivobarefoot Trail Freak.
© Testeurs Outdoor

La semelle de contact qui remonte sur toute la périphérie de la chaussure permet de pouvoir utiliser cette Vivobarefoot Trail Freak tant sur terrain caillouteux que sur terrain gras. N’ayant pas de neige actuellement je ne peux pas vous en dire plus sur cette surface, mais je reviendrais plus tard sur la sensation au contact de la neige au travers d’un commentaire.

Test Vivobarefoot Trail Freak : le chausson

Si nous devons continuer dans la description de ce superbe produit minimaliste nous nous devons d’aborder un élément principal : le chausson.

Celui-ci est confortable, les orteils trouvent facilement leur place à l’avant avec une « Toe box » bien dimensionnée qui me rappelle un peu celle de la Altra Lone Peak 2.0 même si sur la Vivobarefoot Trail Freak la Toe Box est un peu moins large, cependant elle permet d’avoir un ressenti naturel très intéressant et confortable pour le coureur.

Lors de mon test je n’ai pas eu d’ampoules ou autres frottements alors je peux vraiment dire que cette chaussure est confortable.

Elric avec les Vivobarefoot Trail Freak lors d'une séance. © Testeurs Outdoor

Elric avec les Vivobarefoot Trail Freak lors d’une séance.
© Testeurs Outdoor

Test Vivobarefoot Trail Freak : avec ou sans ?

La technicité « Dri-Lex Performance » (nylon & polyester) composant le chaussant de la Vivobarefoot Trail Freak ainsi que les coutures en lycra devrait permettre d’envisager un usage sans chaussettes.

Pour ma part j’ai pu la tester dans ces conditions sur une courte sortie et il est vrai que le confort est optimum. Toutefois, attention aux personnes qui ne sont pas habituées. On ne se lance pas dans une chaussure minimaliste sans chaussettes sur une longue distance. Je préfère le dire, car après je ne veux pas de reproches les amis. 🙂

Test Vivobarefoot Trail Freak : le laçage

Le système de laçage lui est basé sur le même principe que le Quicklace de Salomon, mais il va de soi que je trouve qu’une paire de lacets Freelace conviendra bien à ce type de chaussures, même s’il est vrai que le laçage est de bonne qualité, j’ai trouvé qu’il se détend au fur et à mesure de la sortie.

Chemins techniques et feuilles ont aussi été au programme de cette Vivobarefoot Trail Freak. © Testeurs-Outdoor

Chemins techniques et feuilles ont aussi été au programme de cette Vivobarefoot Trail Freak.
© Testeurs-Outdoor

Test Vivobarefoot Trail Freak : l’accroche

Les crampons ont une épaisseur de 4,5 mm en forme de V (V-grip) disposés sous l’ensemble de la semelle de manière à avoir une accroche parfaite tant sur terrain sec, humide voir même très gras (à tester sur un cross peut-être).

Maintenant du côté des crampons je n’ai pas constaté une usure particulière, ni même une usure accélérée comme j’ai pu le lire sur d’autres articles.

Pour ma part j’ai pris beaucoup de plaisir à me lancer dans de grosses descentes avec cette Vivobarefoot Trail Freak et l’accroche m’a donné une entière satisfaction.

Test Vivobarefoot Trail Freak : route ou chemins ?

Toutefois il est clair que la Trail Freak comme son nom l’indique n’est pas plus adaptée que ça pour performer sur route et n’apprécie pas les longs passages de bitume.

Comme toute chaussure minimaliste, vous ne bénéficiez pas de l’amorti nécessaire pour avoir de bonnes sensations sur cette surface, par contre attention les amis, en sous-bois ou en terrain de montagne, là on change de sentiment.

Ce n’est que du bonheur. Des sensations superbes, un poids plume, un amorti minimaliste et un confort vraiment intéressant. Lorsque vous allez commencé à attaquer le dénivelé positif avec une chaussure aussi légère vous allez en retirer tous les bénéfices et sur l’autre versant vous pourrez vous lancer sans réfléchir dans de belles descentes grâce à une accroche de premier choix qui vous donnera confiance et vous permettra de vous accomplir dans cette partie technique du Trail qu’est la descente.

Sur cette photo, vous pouvez voir le laçage de ces chaussures Vivobarefoot Trail Freak. © Testeurs Outdoor

Sur cette photo, vous pouvez voir le laçage de ces chaussures Vivobarefoot Trail Freak.
© Testeurs Outdoor

Test Vivobarefoot Trail Freak : un conseil

Je vous conseille comme tout le monde de passer par une période de transition, car sinon vos mollets vont être bien raides, mais si vous avez l’opportunité de craquer pour ce modèle, c’est du 100 % positif pour moi en ce qui concerne ce test et je suis très heureux une fois de plus de vous livrer mes petites conclusions de coureur passionné.

Vous retrouvez dans cet article les photos réalisées par mon ami du staff : Fabrice Van de Cauteur dit « la belle gueule du trail », n’oubliez pas de nous suivre via ma page Facebook : Elric Testeurs Outdoor

A très vite sur les sentiers…

Que pensez vous de ce test Vivobarefoot Trail Freak ?

Dites moi également dans les commentaires si vous avez déjà couru avec des chaussures Vivobarefoot et quelles sont vos impressions avec.

Si cet article sur le test Vivobarefoot Trail Freak vous a plu, partagez le sur Facebook, Twitter ou Google +

Le meilleur prix pour vos chaussures running ou trail ? C’est ici avec notre comparateur !

Note : Les liens de cet article sur le test Vivobarefoot Trail Freak pointant vers I-run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

  • Pichois dit :

    bonjour,
    J’en profite pour lisser mes impression.

    j’ai usée Cette chaussure ( ou ce chausson ) que se sois au niveau des crampons ou du textile.
    Il faut dire que je leurs en est mis des kilometres …
    J’ai fait un 6h de Trail sans chaussette sans probleme, pas un point de chauffe …
    J’ajoute que sur bitume on ne ressent absolument pas les crampons,

    Le seul point négatif : je trouve qu’elle retienne l’eau … J’ai une impression d’eponge une fois les pied plongé dans l’eau.
    Et elle ne seche pas vite …

    Mais tres bonne chaussure 😉

  • imrama dit :

    Je suis un coureur minimaliste et j’ai des vivobarefoot trail. Je partage les avis de l’article et je confirme aussi que les crampons sont trop tendres et que dans les cailloux ils finissent par partir en morceaux. C’est vraiment dommage vu la qualité du chausson et vu le prix…

  • philippe Itrail dit :

    Voilà déjà plusieurs mois que je cours avec cette chaussure et j’en tire une conclusion vraiment parfaite.
    Je suis toujours pieds nus dedans et je n’ai rencontré aucun problème de frottements ou d’ampoules !
    Je viens de courir la Saintélyon avec et cela à été que du bonheur !
    Une accroche parfaite dans la boue, aucun problème sur la route.

  • imrama dit :

    La semelle aurait-elle changée entre la Trail et la Trail Freak ? Parce que le pb d’usure est aussi mentionné sur ce blog…

  • Benoit dit :

    @imrama
    Les semelles des Trail Freak sont différentes des Breatho Trail. La technologie des semelles Vivobarefoot a été améliorée entre 2012 et 2013/14.
    Les semelles (technologie Pro-5) sont désormais 5 plus résistantes à l’abrasion et 5 plus proprioceptives.
    Les crampons peuvent effectivement fatigués plus vite que sur certaines semelles trails conçues pour une utilisation intensive sur des sols très rocailleux ; mais pour garder une certaine polyvalence sols durs/sols souples en gardant une bonne accroche et surtout une excellente flexibilité qui en font un chausson, on est obligé de garder une gomme légèrement plus tendre, qui sera donc un peu moins performante dans la durée. Mais nettement améliorée sur la Trai Freak par rapport à l’ancienne Breatho Trail.

  • imrama dit :

    Merci ! C’est une bonne nouvelle !

  • RiRi dit :

    Une petite question, sachant que je fais du 44,5 en pointure normale, j’aimerais juste un conseil 44 ou 45 car d’après mes infos les virobarefoots chaussent assez grand et donc on m’a conseillé 44 pour cette marque…

    Merci de vos retours pour les heureux propriétaires de ces chaussures 😉

  • imrama dit :

    oui ça chausse grand ! 44 devrait être bien.

  • Benoit dit :

    @RiRi
    Je conseillerais également du 44.

  • >