Testeur Outdoor
Shares
  • You are here:
  • Home »
  • Entrainement »

2 trucs à exploiter IMPÉRATIVEMENT quand tu attaques un plan d’entrainement…

Clique sur PLAY pour connaitre les 2 process à utiliser
quand tu utilises un plan d’entrainement

Tu es probablement passé par cet état.

Tu programmes une course dans plusieurs mois.

Et tu cherches donc un plan d’entrainement adéquat qui va t’aider à être prêt le jour J.

Que tu prennes un plan d’entrainement sans support dans un livre ou magazine running (ou un plan gratuit qui te laisse te démerder tout seul) ou un plan où tu bénéficies d’un support avec des entraineurs disponibles à ton écoute…

Ce n’est pas le débat du jour…

Là où je voudrais en venir est que tu prennes conscience qu’un plan d’entrainement n’en sera que plus efficace que si tu respectes les deux points dont je vais te parler maintenant.

(Et à la fin de cet article, j’aimerais t’envoyer 2 livres chez toi qui sont LA solution)

Les 2 trucs à exploiter IMPÉRATIVEMENT quand tu commences un plan d’entrainement ?

En premier :

Bien connaitre ton niveau de forme actuel au moment précis tu débutes le programme que tu as choisi.

Et pour ça, tu as des tests d’évaluation à réaliser.
Il est PRIMORDIAL qu’il soit récent.

Je constate que trop de coureurs à pied utilisent des données qui sont « périmées ».

Ces données sont trop vieilles pour être exploitées à ce jour.

Si tes derniers tests datent de plus de 4 ou 5 mois, c’est qu’il est temps de le refaire.

Tu n’attaques pas une préparation marathon (ou n’importe quel objectif) en prenant comme référence ton précédent marathon datant de plus d’un an…

Tu es peut-être en club ou en association et tu as donc accès à un test.

Le souci c’est que ce n’est pas organisé chaque mois et que tu es dépendant du club.

Tu ne peux pas choisir la date de ton test.

Tu peux aussi opter pour un test payant en laboratoire.

Certains évènements permettent aussi de faire évaluer son potentiel comme les stages.

Mais là aussi, c’est payant.

C’est pour ça que je t’invite fortement à penser à un système que tu maitrises et dont tu puisses te tester quand tu veux, où tu veux.

Et si possible, qu’il ne te coute pas cher.

Comme ça, tu es en mesure de t’évaluer avec un test fiable et facile d’utilisation.

Il faut qu’il soit pratique et que tu puisses l’utiliser régulièrement.

3 à 4 tests suffisent par an.

Le deuxième point que je voudrais aborder avec toi ?

C’est quelque chose que tu utilises chaque semaine.

Pourtant trop de runners le négligent durant leur programme d’entrainement

Ils en ont conscience, mais préfèrent passer outre.

Ils savent que faire un footing de 15 minutes en papotant tranquillou avec les potes ne suffit pas à être prêt avant une séance de VMA ou une compétition de 10 kms.

Mais il y a pire : j’ai déjà vu un paquet de coureurs qui se pointent sur la ligne de départ sans avoir couru ou juste quelques minutes en se disant que le début de la course servira d’échauffement.

Lorsque je regarde l’échauffement sur une course, le constat est simple : plus de 90 % des runners ou traileurs ne font pas le bon échauffement.

Pourtant un bon échauffement permet de prévenir les risques de blessures…

Et surtout il t’aide à te mettre dans les meilleures dispositions cardiaques, musculaires et mentales avant ta séance de fractionnés ou ta compétition.

Réaliser un bon échauffement n’est pas sorcier.

Il y a 3 étapes à respecter, dont le fameux petit footing de papotage entre collègues de running.

15 à 30 minutes selon les circonstances.
Parfois un peu moins dans certains cas particuliers.

Mais ce n’est pas suffisant.

Il te manque 2 étapes qui te permettent d’être prêt de façon optimale…

Pour que tu puisses exploiter pleinement ton potentiel et éloigner les risques de blessure.

Alors je vais avoir arrivé quelques esprits chagrins qui vont me dire :

« Mais je le sais tout ça ».

Mais est-ce qu’ils le mettent en application dans le quotidien de leurs entrainements ?

La réponse est très souvent non.

Ce sont très souvent ces mêmes personnes qui sont les premières à râler parce qu’elles sont déçues de leur performance et de leurs chronos.

Et elles rejettent la faute sur les autres :

C’est la faute du plan d’entrainement…

C’est la faute à pas de chance…

Ou c’est de la faute des chaussures, du vent, de la pluie…

Bref, elles ont une excuse toute trouvée, mais elles ne se remettent pas en cause.

Malheureusement, tu ne peux pas avoir les résultats que tu espères en course à pied si tu bâcles déjà ces 2 process dont je viens de te parler.

C’est pour ça que j’aimerais t’envoyer 2 livrets chez toi, n’importe où tu habites.

Ainsi qu’une formation numérique à télécharger immédiatement.

Je t’en parle plus ici si ça t’intéresse…

Tu vas y apprendre par exemple :

– Les pourcentages exacts de tes allures en fonction de ton niveau actuel

Avec cela, tu vas être capable de déterminer si tu es dans le bon tempo.
Et dans le cas échéant, tu vas pouvoir corriger rapidement le tir.

​Il est important de bien se connaître, d’avoir de bons repères d’entraînement pour éviter le surrégime et ainsi épargner son cœur.

– Les + pour des allures réussies

Nos conseils ultimes pour t’aider à mieux maitriser tes allures.

Et ainsi tu vas pouvoir profiter de tous les bienfaits de la course à pied.

Nous allons aussi supprimer d’éventuels comportements à risque.

Qui pourraient te porter préjudice dans les prochaines semaines : blessures, coup de mou, perte de plaisir, arrêt de la course à pied…

Tu as, quel que soit notre niveau, une palette d’allures à ta disposition.

Nous allons te montrer comment mieux les utiliser que ce que tu fais habituellementpour qu’elles te soient bénéfiques et qu’elles te fassent progresser.

– Les 4 types de gestion de l’allure en compétition…

Il y a le joueur de poker, le coureur pépère, le coureur avec montée en puissance et le king des manèges à sensation.

Lequel d’entre eux es-tu ?

Déterminer ton profil de compétiteur te sera très profitable et tu seras en mesure de réagir plus vite en course même si tu es dans le dur…

– 7 étapes détaillées de notre test qui te permettront à la fin de connaitre ta réelle valeur physique

Et ce test peut être reproduit plusieurs fois par an pour suivre ton évolution et tes progrès.

C’est un test simple et facile à mettre en oeuvre.

Il va t’accompagner partout, que tu habites en France ou que tu te trouves en Chine…

– La méthode VDOT, une nouvelle façon de t’entrainer ?

Elle nous vient du meilleur entraineur du monde.
Ce n’est pas moi qui l’affirme, mais le magazine Runners World.

Voyons ça comme un chemin différent pour t’entrainer et avoir aussi de très bons résultats tout en variant les séances que tu as l’habitude de faire…

Après la lecture de cet article, la question a te poser est certainement ceci :

Est-ce que tu es satisfait de tes performances et chronos ou penses-tu que tu pourrais faire mieux ?

Parce qu’au final si tu veux faire mieux, ça passe forcément par de petits ou gros changements.

Car si tu continues à faire à l’identique, alors tu obtiendras toujours les mêmes résultats.

J’espère que tu as compris qu’un plan d’entrainement n’en sera que plus efficace que si tu respectes les deux points dont je vais te parler maintenant.

Le plan d’entrainement ne fait pas tout.

C’est surtout son utilisation en t’appuyant sur des principes qui vont influencer la façon dont tu utilises ce plan.

Et si tu n’utilises pas de plan ?

Alors ce que tu vas trouver dans ce programme c’est la base pour tout runner ou traileur.

Ce sont les indispensables du coureur.

J’aimerais donc t’envoyer ces 2 livrets que je peux expédier chez toi, n’importe où tu habites sur la planète ainsi qu’une formation à télécharger.

Tout est expliqué ici sur cette page web.

Utilises-tu régulièrement un plan d’entrainement quand tu as un objectif ?
Penses-tu que tu connais et maitrises parfaitement les 2 process dont je te parle ici ?
Donne ton avis ci-dessous…

Bon run

Jean-Marc, Conseiller Running & Nutrition

Tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !

tête mascotte

1 guide running offert + 1 email par jour...

Pourquoi T’ENTRAINER
ET COURIR PLUS
n'est PAS le meilleur moyen de progresser...

Et comment rendre tes entrainements bien plus efficaces

sans refaire toujours les mêmes séances

semaine après semaine...

Please follow and like us:
error0
fb-share-icon0
Tweet 20

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

>