Mizuno Ultima : Le vrai test

 
 
 

Mizuno Ultima : préambule

La chaussure de running Mizuno Wave Ultima est vendue comme une chaussure polyvalente. J’avais déjà eu des Mizuno il y a quelques années, mais plutôt en chaussures de route. J’ai renoué avec cette marque en achetant ce modèle. Je désirais des chaussures de running pour courir sur route et chemins, et j’ai opté pour ce modèle-là.

Mizuno Wave Ultima : Admirez les lacets jaunes...ça en jette non ?

Mizuno Wave Ultima : Admirez les lacets jaunes…ça en jette non ?

 

Mizuno Ultima : premiers contacts

Quand je les prends en main la première fois, je remarque que les crampons sont conformes au standard des chaussures dites mixtes : ni trop gros, ni trop fins.

Le poids de cette Mizuno Ultima  reste correct, à savoir 320 grammes pour une taille en 42. Ces chaussures sont aussi très souples. En les enfilant les premières fois, j’ai apprécié leur confort. J’espère que cela durera dans le temps et qu’il sera toujours appréciable lors des sorties longues.

La chaussure Mizuno Ultima ne possède pas beaucoup de renforts et protections, mais cela est largement suffisant pour courir sur sentiers et chemins, en plus de la route bien sûr.
 

Mizuno Ultima : le vrai test terrain

J’ai couru avec ce modèle dans de nombreuses configurations et sur de nombreux terrains, principalement chemins côtiers et sous-bois, ainsi que sur le macadam.

Elles auront connu diverses situations météorologiques : soleil et pluie furent à son programme.
 

Mizuno Ultima : chaussure dynamique elle est

Dès les premières foulées, j’ai été frappé par ce dynamisme et sa réactivité au sol. Avec ses 320 grammes et son côté polyvalent, je m’attendais à une chaussure un peu mollassonne. Ce qui ne fut pas le cas. En comparaison avec d’autres chaussures polyvalentes et de mêmes poids, la chaussure de running Mizuno Wave Ultima invite à accélérer l’allure, que cela soit sur la route ou sur les chemins. La chaussure de running Mizuno Ultima est nerveuse et cela se sent.

Mizuno Ultima : Voilà ce que cela donne de profil...

Mizuno Ultima : Voilà ce que cela donne de profil…

 

Mizuno Ultima : sorties courtes elle adore

Du coup, tout ce qui est vitesse, seuil, parcours rapide, elle aime bien. Vous prendrez du plaisir à accélérer, faire du farleck. Elle est réactive et l’amorti est bon pour ces séances-là. Le martien de la cheville est satisfaisant dès l’instant que le parcours ne devient pas trop technique.
 

Mizuno Ultima : le long elle rechigne

Par contre, ce dynamisme a une contrepartie. Si vous voulez parti sur de longues sorties comme les randos courses de plusieurs heures, cela va finir par taper sur le talon. L’amorti est alors moins présent. Si vous comptez faire un ultra, je vous la déconseille alors, il vaut mieux opter pour d’autres modèles.

Mizuno Ultima : elle est une chaussure dynamique à souhait !

Mizuno Ultima : elle est une chaussure dynamique à souhait !

 

Mizuno Ultima : « Poids lourds ou légers » elle a fait son choix

J’ai remarqué aussi de nombreux commentaires sur Internet par rapport au poids des testeurs. D’après ces derniers, si vous pesez aux alentours de 80 (et plus) kilogrammes, l’amorti devient juste et votre foulée s’écrase plus vite, elle devient alors rapidement inconfortable. Surtout si votre temps de course s’allonge, l’accumulation du poids + de mes remarques dans le paragraphe précédent, pourrait être préjudiciable pour votre foulée.
 

Mizuno Ultima : route et chemins, elle aime

Ces deux surfaces sont clairement à son avantage. En général, avec une chaussure polyvalente, quand vous passez d’une surface à une autre, vous ressentez de grosses différences dans le comportement de la chaussure. La chaussure Mizuno Ultima assure une transition légère, je n’ai pas ressenti de réelles différences.

Et même sur des pentes plus raides et des sections plus techniques (pierres, racines), elle accroche bien. Pour cela, il est préférable que le terrain soit sec.
 

Mizuno Ultima : conditions humides elle dérape

Si vous courez sur macadam, la route mouillée ne vous fera pas glisser, mais vous devrez rester vigilant, notamment dans les virages. J’ai plus constaté une perte d’adhérence sur terrain boueux ou très humide, où j’ai dérapé à plusieurs reprises. En devers, sur terrain glissant, la perte d’adhérence est régulière.

Attention aux roches glissantes avec cette chaussure Mizuno Wave Ultima

Attention aux roches glissantes avec cette chaussure Mizuno Wave Ultima

 

Mizuno Ultima : confortable elle est

Le chaussant de cette chaussure polyvalente Mizuno Wave Ultima est de bonne facture. Le confort est là, la toe box est assez large pour convenir à de nombreux pieds. Cette chaussure de running Mizuno Ultima  apporte une excellente ventilation, je trouve qu’elle favorise la circulation de l’air pour garder votre pied.

Je n’ai pas encore parler des lacets. Je le fait maintenant. Je les trouve très bons, ils assurent un bon maintien de la cheville tout en exerçant la pression même si la sortie dure. C’est quand même dommage de ne pas avoir la petite pochette sur la tige pour ranger les lacets.
 

Mizuno Ultima : A quel prix ?

Si vous désirez acheter la chaussure de running Mizuno Ultima, vous devrez débourser environ 130 euros. Elle existe en plusieurs coloris, ma préférée va à un noir / orange que vous pourrez utiliser sur les chemins boueux sans craindre de les salir.

Voilà une autre couleur de cette chaussure, qui est aussi disponible chez notre partenaire I-Run

Voilà une autre couleur de cette chaussure, qui est aussi disponible chez notre partenaire I-Run

Si vous avez aimé cet article intitulé  » Mizuno Ultima : le vrai test « , dites le sur Facebook, Twitter ou Google +

Que pensez vous des chaussures dites polyvalentes ? Avez vous déjà testé des chaussures de running Mizuno Ultima ?

Dites moi dans les commentaires si vous avez eu une expérience avec des chaussures de running de la marque Mizuno, je suis curieux d’avoir votre avis.

Elles sont disponibles chez I-Run. J'aime bien ces couleurs là...

Elles sont disponibles chez I-Run. J’aime bien ces couleurs là…

 
 
Note : Les liens de cet article ” Mizuno Ultima : le vrai test ” pointant vers I-Run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !
 
 

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

  • JOURDAIN Anthony dit :

    J’ai une paire de wave ascend 7, elles sont franchement pas mal, un peu juste dans la gadoue mais au niveau du dynamisme c’est clair qu’elles donnent envie d’aller « vite ». J’ai juste un petit souci d’ampoule sur un orteil (je pense que j’aurais dû prendre une taille au dessus).
    Même problème que toi pour les lacets, ils sont extrêmement longs. Je les possèdent depuis 6mois et le plus par rapport à d’autres marques c’est la longévité de la semelle:j’ai une grosse attaque talon, ma paire de Salomon m’a fait 4 mois (environs 650kms) et plus de matière au niveau extérieur du talon, les Mizuno pas de problème j’ai encore de la marge.
    Conclusion: Mizuno la chaussure qu’il faut (pour moi en tous cas).

  • LANFREY dit :

    et le modèle equivalent FEMME ?

    • Jean-Marc dit :

      Bonsoir Lanfrey

      Il existe bien sûr le même modèle chez les femmes. Au niveau du comportement de la chaussure, tu les retrouveras à l’identique d’ici, avec je pense un poids plus léger et des coloris différents.
      A bientôt

  • Bastien dit :

    Bonjour
    Dommage de ne pas préciser le modèle précis car la ultima dispose maintenant de 5 générations.
    Perso, je viens de commander les ultima 4 il me tarde de les tester.
    Merci en tout cas pour votre test qui confirme ce que j’ai pu lire par ailleurs.
    Bonne continuation

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Bastien,

      Oui c’est vrai, j’ai oublié de préciser le modèle. Je m’en suis aperçu quelques jours après la publication de l’article grrrr…

      Tu as reçu les Ultima 4 ?

  • Bastien dit :

    Bonjour, les ultima 4 sont arrivées hier et un premier essai est planifié ce soir…Pour l’instant, je les ai essayé pour marcher et trottiner dans mon couloir mais je ne peux tirer aucune conclusion, j’attends le test grandeur nature…A bientôt

  • Bastien dit :

    Allez petit retour d’impression après quelques mois d’utilisation des ultima 4.
    Et bien mon ressenti est tout à fait conforme avec ce test:
    – ce sont des chaussures avant tout dynamiques, qui conviennent très bien quand on veut attaquer sur des courtes distances, en tout cas elles incitent à ca…
    – elle n’est pas ridicule en mode trail: bonne adhérence, surtout en descente
    -Je pèse environ 85kg, l’amorti est honnête, sans plus, on ne peut pas dire qu’elles sont ultra confortables, donc à privilégier pour des distances inférieures au semi.
    Voilà mes impressions, j’espère qu’elles seront utiles à qq’un.

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Bastien,

      Merci de partager ton expérience et tes remarques sur cette chaussure de trail.
      Et bonne année 2014 !

      — Actualisation des prix —
      En début d’année 2014, vous pourrez la trouver sur de nombreuses boutiques à moins de 100 euros.

  • Bastien dit :

    Bonjour Jean Marc
    Je n’irai quand même pas jusqu’à écrire que ce sont des chaussures de trail, mais juste qu’elles ne sont pas ridicules et qu’elles peuvent donc dépanner pour des trails occasionnels.
    Dans la mesure où je m’oriente vers ce type de course régulièrement, j’envisage tout de même d’investir dans de vraies running trail.
    Les soldes approchent il me semble… lol
    Meilleurs voeux à toi Jean Marc et encore merci pour nous faire partager ta passion.

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Bastien,

      Oui tu as raison, si tu fais du trail engagé, il vaut mieux se tourner vers d’autres modèles.

      Les soldes arrivent bientôt mais déjà beaucoup de site marchands proposent des codes de réduction de 30 % en moyenne.

      Si tu es abonné à la newsletter Testeurs Outdoor, aujourd’hui, tu as dû recevoir un paquet de codes…

      Et bonne année 2014 ! 🙂

  • sebastien dit :

    Bonjour,
    j’ai fait l’acquisition des ultima 5 il y 3 mois quasiment jour pour jour. Je cours environ 3 fois par semaine sur des fractionnés court et long, footing long (1h30), sur route, chemin et piste d’athlé. Si au début elles avaient pris la première place dans mes expériences runningesques, aujourd’hui je le regrette un peu. Mes 88kg ont eu raison de ces pauvres chaussures qui ont perdu leur amorti, se sont déformés et j’en passe. Dommage je commence à regretter mes enigma qui ont tenus 1 an avec lesquelles j’ai encore plaisir à courir.
    Coureurs lourds passez votre chemin, pour les plumes foncez !

  • Philippe dit :

    Bonjour Jean-Marc,

    je coure depuis de nombreuses années avec de chaussettes Falke RU4 et je n’ai jamais eu de souci d’ampoule ou autre avec différentes marques de chaussures (Brooks, Asics, Saucony), mais dès que je mets des Mizuno, j’ai des ampoules en dessous des orteils !?!? En comparant, j’ai constaté aussi que la semelle de propreté des Mizuno est beaucoup plus lisse. As-tu une recommandation, car je suis très satisfait des Enigma à part çà ?

    merci, et bonne route

    Philippe

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Philippe,

      Il y a deux solutions :

      Soit tu optes pour des semelles orthopédiques faites par un podo sportif avec l’avantage de faire étudier tes pieds par un pro (à moins que tu l’as déjà fait).

      Soit tu peux investir sur des semelles internes, plusieurs marques en proposent de bonne qualité, souvent meilleure que les semelles des fabricants de chaussures.

      Bonne soirée,

      • Philippe dit :

        merci Jean-Marc, je vais essayer une autre semelle interne et sinon passage chez le podologue 😉

        Le magasin de triathlon de mon quartier a ouvert un centre spécialisé pour çà !

        bonnes courses

        Philippe

  • Pier dit :

    Bonjour Jean-Marc,

    J’ai couru le dernier semestre 2013 avec ces ultima 5. Un problème de dos (hernie L5S1 opérée) m’a contraint à arrêté 6 mois et je compte reprendre prochainement.
    Cependant, le trop faible amorti ressenti par ces chaussures (83kg à l’époque) et mon ennui au dos font que je veux un SUPER amorti.
    Actuellement je fais 77kg et je souhaite reprendre des foulées et courses natures. J’hésite entre la HOKA ONE ONE CONQUEST et la ASICS NIMBUS 15.
    As-tu des précieux conseil pour orienter mon choix ?
    Merci pour ton Blog
    Pierre

  • Philippe dit :

    Bonjour Pierre,

    pour moi la Nimbus c’est le top en termes de confort mais j’ai un petit bémol; je trouve que c’est trop confort (le tendon d’achille se plie trop à la base).

    en détails sur mon blog (par contre pas jamais testé la Hoka)

    http://epicoureur.blogspot.be/2014/05/elles-sont-toutes-neutres.html

    http://epicoureur.blogspot.be/2014/05/bilan-de-la-sortie-dhier-avec-la-nimbus.html

    http://epicoureur.blogspot.be/2014/06/sortie-samedi-et-lundi.html

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Pierre et Philippe,

      Je vous remercie de vos commentaires.
      En therme d’amorti, et si tu cherches à priviligier réellement ce point ci, je pense que la Hoka en aura le plus. Tu as sur ce blog le test de la la première Hoka, mais depuis, ils ont fait des progrès dans de nombreux domaines en gardant leur amorti.
      Tu as aussi des Hoka Tours qui sont organisé à travers la France à l’occasion de certaines courses, cela peut être une occasion de les tester gratuitement.
      La Nimbus 15 est un bon modèle plus  » traditionnel « . Ils en sont à la 15ème série, preuve qu’il a traversé les années sans encombre.
      335 grammes contre 330 grammes.
      Leur prix est élevé, elles sont dans le haut du panier, je conseille de les acheter en essayant d’avoir un code promo.
      Bon week end 🙂

  • hens dit :

    bonjour j ai achete une paire wave ultima 6 depuis 7 mois je pensai etre tranquille avec des chaussures japonnaise que j ai payees plus de 100e et voila que sur le dessus la toile est deja percee bonjour la tranquillite et ou reclame cordialement

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Hens,

      Pour les réclamations, il faut contacter la boutique où tu as acheté le produit.
      C’est chez eux que fonctionne la garantie et les échanges (ou remboursement)
      Bon week-end,

  • […] Vous trouverez sur ce site notre test de chaussures running Mizuno Ultima. […]

  • Boyaval dit :

    Bonjour,
    Après un rdv chez le podologue il me conseille des baskets universelles.
    Je suis intéressée par les mizuno ultima femme mais sont elles adaptées pour un marathon ?
    Je pèse 54kg.
    Merci

  • Eva dit :

    Bonjour j’ai une paire de mizuno wave ultima 8 femme, je suis en surpoids 76 kgs, et j’ai vraiment trop mal sur le devant des chevilles ca vient de l’amorti ? Merci

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Eva,
      Pas forcément, d’autres facteurs peuvent rentrer en jeu : ton type de foulée par exemple, mais aussi la semelle de la chaussure en question, etc…
      Le mieux est d’essayer avec une autre marque pour voir si cela se produit à nouveau.
      Ou bien de consulter un podologue sportif qui analysera tes pieds et ta foulée.
      A bientôt,

  • >