La VFC pour les sportifs

VFC pour les sportifs : mais c’est quoi ce truc ?

Tout sportif le sait, le cœur est toujours au centre des préoccupations de chaque athlète.

Quelle que soit ta discipline sportive, ton système cardiaque sera toujours lourdement mis à contribution au moment de l’effort.

Aussi, travailler sur le cœur s’avère être un excellent moyen de prévenir les baisses de forme.

Mais aussi, pour améliorer tes performances sportives en sachant comment mieux aménager ses périodes d’entraînement et de repos.

À ce titre, des outils tels que ceux se rapportant à la variabilité de la fréquence cardiaque ont été conçus pour les sportifs.

De nombreux professionnels y ont en effet recours afin de mieux surveiller les périodes de récupération après l’effort ainsi que la fatigue ressentie par un athlète.

De ce fait, le VFC est notamment utilisé dans le cadre de l’entraînement pour parfaire une préparation sportive optimale.

Cette technique est par ailleurs si performante que les sportifs professionnels, en fonction des résultats enregistrés, peuvent adapter leur ligne de conduite en conséquence.

Si une période de fatigue est observée par le VFC, il est possible qu’un sportif renonce à une compétition sportive en sachant qu’il ne serait potentiellement pas à la hauteur.

Présentation du VFC – La variabilité de la fréquence cardiaque

La VFC s’accomplit à l’aide d’un outil d’analyse des fréquences cardiaques intitulé « cardiofréquencemètre ».

Cet outil, du fait de ses fonctionnalités, permet d’évaluer le temps exact entre chaque battement de cœur enregistré.

Après avoir analysé cette fréquence cardiaque sur un temps donné, une moyenne est calculée en conséquence afin de déterminer ce que les professionnels du sport et de la santé appellent la fréquence cardiaque instantanée.

En plus de cette moyenne, les écarts types sont eux aussi envisagés afin de parfaire l’analyse du rythme cardiaque.

La fréquence cardiaque instantanée est en effet calculée à la milliseconde (ms) près.

Le cœur d’un sportif, qu’il s’agisse du tien ou bien de celui d’un athlète professionnel, connaît des variabilités naturelles.

La VFC pour les sportifs

Celui-ci ne bat pas avec une précision de métronome…

Aussi, à partir de ces variabilités, la VFC peut conclure à des analyses très poussées, te permettant ainsi d’adapter ton entraînement en conséquence.

La variabilité de la fréquence cardiaque est réputée autrement plus importante au repos que durant une activité physique intensive.

Il est à noter que son calcul, comme les conclusions qui résultent de ces calculs, prennent en compte différentes paramètres.

En premier lieu, l’âge est toujours considéré au moment d’effectuer une VFC.

Une variabilité considérée comme préoccupante pour un athlète de vingt ans ne le sera pas pour un sportif de soixante ans.

La question des pathologies héréditaires est elle aussi évaluée.

La VFC est en effet considérée en fonction des potentielles maladies cardiovasculaires pouvant influencer la variabilité des fréquences cardiaques enregistrées.

L’instant où la VFC est pratiqué est lui aussi primordial…

Selon que tu aies effectué des efforts, que tu sois à peine levé ou que tu sois à jeun joue un rôle dans le calcul de la VFC.

Pour cette raison, il importe de suivre attentivement les consignes du professionnel de santé chargé d’évaluer la variabilité de tes fréquences cardiaques.

Une fois tout ceci pris en compte, la VFC est ensuite établie en conséquence pour établir un bilan sportif.

Celui-ci déterminera si tu es ou non en forme pour t’essayer à certaines activités sportives à un instant « t » : celui où tu auras évalué ta VFC.

Au-delà du cœur, la VFC évalue le système nerveux

Ce serait limiter la VFC dans ses attributions que de croire qu’elle ne prend en compte que les réactions du système cardiovasculaire.

En effet, le battement de ton cœur est naturellement lié à ton système nerveux qui se charge de cette tâche.

Les performances du système nerveux – celui-ci étant considérablement mis à contribution par les sportifs – est de ce fait évalué lui aussi par le calcul de la VFC.

Le système parasympathique est l’activité nerveuse évaluée au repos là où le système sympathique est celle répertoriée quand le corps est soumis à un stimulus intense…

… Généralement un effort physique.

Ainsi, en surveillant alternativement le système parasympathique et le système sympathique, une VFC pourra être à même de déterminer si des efforts supplémentaires peuvent être fournis dans le cadre de l’entraînement.

Ou bien, dans le cas contraire, si la nécessité du repos s’impose afin de récupérer de ses efforts passés.

La récupération, en effet, est aussi importante que l’effort fourni dans le cadre d’un entraînement.

Qui veut aller loin ménage sa monture…

Ne pas te reposer quand la VFC le préconise reviendrait à fournir des efforts contre-productifs sur le corps.

VFC sur les montres GPS

Comment mesurer la VFC d’un sportif ?

La VFC d’un sportif s’analyse en deux circonstances : au repos et à l’effort.

Un cardiofréquencemètre est alors utilisé à cet effet.

Celui-ci ne nécessite pas de multiplier les capteurs puisqu’il suffit pour certains modèles, de l’attacher au poignet pour effectuer les mesures de la fréquence du rythme cardiaque.

Toi aussi, tu peux faire l’acquisition d’un cardiofréquencemètre dans le commerce.

Bien que l’évaluation des données acquises et l’analyse des résultats de la VFC nécessite d’autres outils plus techniques.

(Tu vas trouver ici les montres GPS qui peuvent en compte cette VFC)

Le professionnel de santé qui mesurera la variabilité de ta fréquence cardiaque usera généralement de logiciels d’analyse spécifiquement dédiés à cette évaluation complémentaire.

L’analyse statistique qui découle de la VFC – après 3 minutes d’évaluation de la fréquence du rythme cardiaque – est intitulée RMSSD (Root Mean Square of the Successive Differences).

Celle-ci vise à évaluer la variabilité recensée pour chaque battement de cœur successif.

Après que le calcul ait été effectué, on calcule ensuite le logarithme de la valeur évaluée.

La valeur qui en résultera sera alors le chiffre associé à votre VFC…

De là, après ces très courts examens qui prennent à peine quelques minutes, le professionnel qui aura mesuré votre VFC à l’aide du moniteur électronique de son choix sera à même de déterminer ton entraînement sportif.

Les statistiques relevées à l’issue des analyses peuvent, avec une précision de métronome, déterminer si perpétuer dans ses efforts s’avère être une bonne idée ou bien si une période de repos est nécessaire pour la récupération du corps.

Afin d’évaluer la durée du repos, multiplier les VFC sera alors recommandé jusqu’à ce que les résultats indiquent que tu peux reprendre l’entraînement.

C’est tout l’intérêt d’avoir une montre GPS récente qui puisse analyser cette variabilité de la fréquence cardiaque.

En ce sens, le VFC permettra d’optimiser tes périodes d’effort et de repos pour mieux t’entraîner et ainsi gagner en performance plus facilement.

Utilises-tu la VFC pour tes entrainements ?
Partage ton expérience dans les commentaires ci-dessous…

Sportivement

Jean-Marc, Préparateur Mental, Conseiller Running & Nutrition

Tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !

Journal des Coureurs

👉 Nos conseils et astuces running plusieurs fois par semaine
🎁 1 guide GRATUIT à télécharger : Ces erreurs qui peuvent te blesser !
➕ Des vidéos et des mini-cours pour t’aider à progresser
👉CLIC par ici…

Et si tu veux savoir si tu risques le surentrainement même en pensant t’entraîner peu, tu peux le savoir ici :

👉 1 QUIZZ pour tout de suite savoir si tu es un coureur à risque
(Avec sa fiche pratique pour le refaire autant de fois que tu le veux)
2 autres tests très utiles et faciles à mettre en oeuvre
👉 Des vidéos de formation pour TOUT savoir sur le surentrainement
➕ Des BONUS 

👉 ACCÈS IMMÉDIAT : en cliquant par ici…

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Astuces

À quoi sert la VFC (la variabilité de la fréquence cardiaque) pour les sportifs ?

fr_FRFrançais