Monstade.fr : un centre d’entrainement nouvelle génération ?

monstade.fr pub

Cet article vous présente la strcuture d’entrainement  » monstade.fr « . Vous y trouverez notre vidéo, la retranscription texte, des photos.

Au running Expo de Paris, il y avait un stand un peu intriguant, avec plein de machines de ” torture ” pour évaluer vos performances physiques.

Grâce au docteur Roland Krzentowski, président de cette structure d’entrainement  » Monstade.fr  » , vous allez en savoir plus : ses buts et ce qu’elle propose pour vous aider dans vos activités sportives.

Monstade.fr : notre vidéo

Monstade.fr : transcription de l’interview

Jean-Marc : bonjour et bienvenue sur le blog Testeurs Outdoor. Aujourd’hui, je suis au Running Expo à Paris dans un stand qui s’appelle Mon Stade. C’est un site consacré à l’entraînement et à la préparation physique des sportifs en général, et en particulier du coureur à pied.

Je suis avec le Dr Roland Krzentowski qui va tout nous expliquer sur ce nouveau concept qui arrive en France et qui débarque sur le marathon de Paris.

Monstade.fr : késako ?

Roland Krzentowski : je vais d’abord vous expliquer le nom : mon stade, parce que sont bienvenues dans notre centre toutes les personnes, quel que soit leur stade : ça va du patient le plus déconditionné jusqu’au sportif le plus abouti.

Puisque nous parlons du coureur à pied aujourd’hui, ça va de celui qui veut faire le marathon en 4 heures 30 jusqu’à celui qui le veut le faire en 2 heures 10 ou 2 heures 15.

L’idée est de traiter tout le monde de la même façon, que vous soyez champion ou débutant. On vous proposera la même expertise dans l’évaluation de vos paramètres de condition physique à travers 4 ateliers :

Roland Krzentowski est le président de ce centre d'entrainement. © Monstade.fr

Roland Krzentowski est le président de ce centre d’entrainement.
© Monstade.fr

Monstade.fr : atelier composition corporelle

— un atelier composition corporelle, avec un scanner couplé à un impédancemètre. C’est l’étude du corps au niveau structurel. Chacun d’entre nous est composé de graisse, de muscles, d’os et d’eau.

Le bon équilibre entre la graisse et le muscle est un élément fondamental de la performance, mais aussi de la santé parce que nous savons aujourd’hui que la graisse n’est pas seulement un tissu qui forme ou qui déforme suivant les goûts, mais c’est une glande qui sécrète des substances qui peuvent être délétères pour un certain nombre d’organes comme les artères, le pancréas.

À l’inverse, le muscle, en plus d’être un organe qui en changeant de longueur permet de créer le mouvement, c’est aussi une glande qui va sécréter des substances qui vont tempérer ce que sécrète la graisse. La bonne santé, c’est donc un bon équilibre entre les deux. C’est la justification de cet atelier.

Monstade.fr : consultation cardiologie

— deuxième atelier : la consultation cardiologie, médecine du sport. Le cardiologue va d’abord s’assurer et compléter les réponses que vous aurez données au préalable au travers d’un questionnaire adressé lors de l’inscription.

Il fera en plus une consultation, une prise de pression artérielle, un électrocardiogramme de repos, peut-être d’autres choses, en tout cas, tout ce qu’il est nécessaire de faire pour valider le passage à l’étape 3.

Monstade.fr : l’épreuve d’effort

— troisième atelier : l’épreuve d’effort cardiovasculaire. On a 5 ergomètres ou outils où on peut faire un effort, ils sont suivis par des capteurs et des électrodes pour voir comment vous vous comportez à l’effort.

Les 5 outils : le tapis, un vélo traditionnel, un support de vélo qui permet aux triathlètes ou aux champions de vélo de venir avec leur propre vélo (on enlève les roues et on met le cadre sur le support et vous êtes testé sur votre propre vélo), un vélo pour des gens en surpoids ou obèses, un ergomètre à bras pour les gens paraplégiques ou qui auraient un handicap des membres inférieurs.

Vous pouvez voir ici une partie de l'équipe qui vous accompagnera. © Monstade.fr

Vous pouvez voir ici une partie de l’équipe qui vous accompagnera.
© Monstade.fr

Puisque nous sommes au salon du Running, on va parler du tapis. Souvent dans les services de cardiologie, c’est le vélo qui est proposé. Quand on est coureur, ça a peu d’intérêt. Il y a peu de plateaux techniques pour les coureurs.

Donc nous avons un tapis pour les coureurs qui permettra de calculer les indicateurs à performer (VO2 Max, VMA, les seuils respiratoires mais aussi la fréquence cardiaque), tout ce qui permettra ensuite de programmer votre entraînement.

Monstade.fr : évalutions musculaires

— quatrième atelier : évaluation des capacités musculaires. C’est du quasiment jamais fait dans le monde de la santé et rarement dans le monde de la course à pied.

Jean-Marc : on passe souvent sur le tapis et après on…

Roland Krzentowski : on s’entraîne comme s’il fallait qu’un cœur pour courir et pas de muscle. C’est une erreur importante et qui se corrige.

Les champions portent de plus en plus beaucoup d’attention à leurs capacités musculaires. Si vous courez à 10 ou 12 km/h sur 10 km, vous allez faire environ 2500 pas. Si vous courez à 20 km/h, vous allez faire 5000 foulées. Imaginez la résistance que vos quadriceps doivent avoir pour résister à l’impact au sol. Et si vous voulez que cette résistance soit efficace pour ne pas passer votre temps à fléchir et se relever de votre flexion, vous devez avoir des muscles compétents.

Nos préparateurs physiques, dont José Marajo qui est notre expert running (il a été finaliste olympique sur 800 et 1500 mètres à Moscou), insistent beaucoup sur ce point de vue. Pour des coureurs débutants auxquels je m’adresse, il a coutume de dire : avant de commencer à courir, on devrait s’occuper de vos muscles, je vais vous donner des compétences qui vont vous permettre de courir en sécurité et efficacement.

Efficacement, on a compris l’intérêt des muscles, et pourquoi en sécurité ? Parce que si vous n’êtes pas capable de contrôler votre corps, c’est un risque pour votre dos. Si vous n’êtes pas capable d’amortir un appui, c’est un risque supplémentaire de tendinite.

José Marajo est l'un des spécialistes course à pied du groupe. © Monstade.fr

José Marajo est l’un des spécialistes course à pied du groupe.
© Monstade.fr

Jean-Marc : qu’est-ce qu’il y a comme tests physiques ?

Roland Krzentowski : tests musculaires des membres supérieurs et inférieurs, avec des machines assez sophistiquées, comme la presse. Mais au-delà de la force, ces presses mesurent la vitesse, la puissance, la force explosive. Ce sont des machines, si vous voulez les voir, vous allez au Real de Madrid ou au Barça. Les grands centres d’entraînement les utilisent.

Vous aurez aussi un test de gainage. Intérêt de la posture quand on court pendant 4 heures. Si on n’est pas capable de tenir une bonne posture, c’est une dépense d’énergie inutile.

Un test d’endurance lombaire et un test d’endurance abdominale. Et enfin un test de souplesse articulaire.

Monstade.fr : durée de l’évaluation

Jean-Marc : tout un programme !

Roland Krzentowski : tout ça dure 2 heures 30.

Jean-Marc : une fois que le coureur a fait tous ces tests, j’imagine qu’il a un bilan global ?

Roland Krzentowski : quand je dis 2 heures 30, ça dure 2 heures et la dernière demi-heure est consacrée au rendu des résultats que vous aurez instantanément, dans la foulée des examens. Les résultats sont déjà arrivés dans votre dossier Internet qu’on vous a créé et ils seront commentés par le préparateur physique qui répondra à toutes vos questions sur votre VMA, vos index de force.

À la suite de ça, pour ceux qui le souhaitent, on propose de vous accompagner dans votre objectif avec un programme.

Une petite séance de stretching, cela vous tente ? © Monstade.fr

Une petite séance de stretching, cela vous tente ?
© Monstade.fr

Monstade.fr : et après ?

Jean-Marc : ce sont des programmes pour l’entretien et pour développer la VMA, mais je crois savoir qu’il y a d’autres choses qui sont dans le programme comme les séances de gainage, les exercices musculaires.

Roland Krzentowski : on est des préparateurs physiques. Il suffit de lire le journal et en particulier l’Équipe pour voir que depuis quelques années, c’est un nom qui apparaît et qui n’existait pas.

Avant, les champions avaient des entraîneurs, et aujourd’hui ils ont les deux. Ils changent parfois d’entraîneur, mais exceptionnellement de préparateur physique.

Le préparateur physique, c’est celui qui va vous amener à la compétence de la réalisation de votre sport. Dans la course à pied, c’est très important. Et en plus, vous aurez des conseils spécifiques pour la course à pied.

Le programme le plus complet, c’est quoi ?

Pour les gens qui démarrent, qui partent de rien, c’est un stage de 39 séances pendant 3 mois, donc 3 semaines par semaine. La durée de l’action de l’activité physique est de 48 à 70 heures, donc si on veut optimiser ses effets, il faut répéter une activité physique adaptée à cette fréquence. Je fais la comparaison avec les médicaments. Quand le docteur donne trois comprimés par jours, c’est que ça n’agit que 8 heures, donc il faut répéter la prise. L’activité physique, c’est pareil.

Ou vous préférez rentrer directement dans le vif du sujet ? © Monstade.fr

Ou vous préférez rentrer directement dans le vif du sujet ?
© Monstade.fr

Jean-Marc : cela correspond à ce que l’on dit, que pour progresser en sport et en course à pied, il faut minimum 3 séances, parce que 2 séances c’est surtout de l’entretien

Roland Krzentowski : exactement, il faut 3 séances par semaine. C’est la raison de la fréquence. Ensuite, pourquoi 3 mois ? Il y a trois raisons.

Il y a une raison qui est le temps de la conviction : il ne faut pas oublier que le risque d’abandon d’une décision que l’on a prise (je prépare le marathon de Paris) est majeur dans les jours qui suivent la prise de décision. J’arrête de fumer aujourd’hui et je reprends demain. Les trois premiers mois qui ne sont pas faciles méritent d’être accompagnés pour entretenir votre motivation. C’est le temps de la conviction.

C’est aussi le temps des résultats parce que 3 mois, c’est suffisant pour améliorer significativement vos compétences. Vous allez le ressentir et ça sera un booster psychologique incroyable pour continuer.

Et aussi, on va vous apprendre à vous entraîner. Ça sera le temps de l’éducation.

Comment sont construits ces 3 mois ?

Comme un champion, 4 cycles : un cycle de 4 semaines que l’on appelle « faire juste ». On expérimente les bonnes allures par rapport à ses possibilités, les bonnes charges au niveau de la musculation, les bonnes postures. Je fais juste.

Deuxième cycle : quand je fais juste, je peux faire plus longtemps. On augmente les temps de soutien, on diminue le temps de récupération.

Troisième cycle : je fais plus intense. Je suis capable d’améliorer mes indicateurs que sont mes seuils respiratoires, la VMA.

Le dernier cycle est plus spécifique à la course à pied, avec des conseils qui iront dans ce sens.

A moins que vous choississez ce test là ? © Monstade.fr

A moins que vous choississez ce test là ?
© Monstade.fr

Monstade.fr : son esprit rôde…

Voilà l’esprit de mon stade. Au bout de ces trois mois, vous aurez un programme. Tout dépend du délai que vous vous êtes fixé (10 km dans 3 mois, dans 6 mois ou dans un an). On s’adaptera au temps que vous voulez consacrer à votre préparation, en complétant le programme intensif de 3 mois par un programme prolongé.

Jean-Marc : pour le cycle de 3 séances par semaine, le coureur vient-il chez vous au centre ?

Roland Krzentowski : tout est possible. Les 3 mois ne se font pas forcément à mon stade.

Si vous le souhaitez, vous êtes bien sûr le bienvenu. C’est encadré, vous aurez un préparateur physique qui vous est dédié. Les groupes, ce sont 6 personnes maximum. La séance dure 1 heure 30 à chaque fois.

Dans une séance, l’échauffement et la récupération se font en commun, le corps de la séance qui dure une heure est totalement personnalisé. C’est votre programme, existant sur votre dossier. Il est construit avec la progression adaptée à vos possibilités.

Mais, si vous avez déjà une bonne culture de l’activité physique, vous pouvez aussi faire deux séances chez nous et la troisième chez vous.

À ce moment-là, on construira votre programme en faisant que cette troisième séance soit faisable, parce qu’on la fera en fonction des moyens que vous avez chez vous. Soit rien, et ça sera les escaliers de votre immeuble ou la rue. Soit un tapis, et on jouera avec.

Si vous êtes déjà plus cultivé encore et que vous avez une motivation que le permet, faire une séance chez nous et deux séances chez vous.

Donc tout est modulable en fonction de vos moyens et de votre temps disponible.

Jean-Marc : est-ce qu’on peut aussi avoir le bilan complet et faire son programme entièrement chez soi ?

Roland Krzentowski : exactement on peut avoir ça. Je vais donner un exemple. Deux expats qui arrivent, qui sont attirés par ce bilan médicosportif dont ils rêvaient comme les champions de connaître leurs capacités. L’un habite à Montréal, l’autre à Miami.

Jean-Marc : ou moi qui habite en Bretagne

Roland Krzentowski : qu’est-ce qu’on leur a proposé pendant les 15 jours-3 semaines où ils étaient à Paris ?

Le bilan et à la suite du bilan, on leur a proposé deux cours particuliers d’1 heure 30 pour leur apprendre à lire le programme qu’on leur avait construit avec les moyens qu’ils nous ont déclaré avoir là où ils étaient. L’un était inscrit dans une salle de fitness, l’autre n’avait aucun moyen autre que la pelouse qui entourait son pâté d’immeubles. On peut aussi faire ça, s’adapter à chacun.

Mais en tout cas, à chaque fois, on est rigoureux sur la méthode et le concept qui est un nombre de séances, une fréquence et des fréquences, intensité, durée et type de travail qui sont totalement adaptés.

Dernier point : même quand vous n’êtes pas chez nous, on vous traque.

Le dossier Internet permet d’avoir une relation. Chaque séance que vous faites, vous pouvez l’évaluer. Si vous ne la faites pas chez nous, vous l’évaluerez chez vous. Vous nous direz si vous l’avez fait ou pas, si vous avez fait tous les exercices.

Si vous n’avez pas tout fait, vous aurez le numéro de l’exercice que vous n’avez pas fait. Et il y a encore du texte pour faire des commentaires. Votre préparateur physique, à la fin de chaque semaine, toutes les 3 séances, regarde vos commentaires. Et si l’évaluation était très précise, peut-être une grille, un coup de fatigue, ou au contraire un progrès imprévu, cela permettra encore d’adapter et d’actualiser le programme.

Monstade.fr : où sont-ils ?

Jean-Marc : vous êtes basé dans le 13ème

Roland Krzentowski : aujourd’hui, on est dans le 13ème. On est dans le nouveau quartier de la Grande Bibliothèque.

Pour les provinciaux qui viennent juste pour le bilan, on peut faire un weekend bilan et on visite Paris le reste du temps. On prépare le marathon de Paris en repérant les lieux. On est au cœur du 13ème, on n’est pas loin de la gare de Lyon ou de la gare d’Austerlitz. On n’est pas loin du périphérique et des extérieurs, tramway, métro, Vélib, Autolib, il y a tout.

Jean-Marc : ça s’adresse donc à tous les sportifs, quel que soit le sport. Moi, quand j’ai vu tous les appareils, j’ai pensé que ça ne concernait que les sportifs de bon niveau, qui recherchent la performance. Mais, en fait après avoir discuté, ça s’adresse aussi à tous.

Roland Krzentowski : ça s’adresse à tous les niveaux, et plus qu’à tous les sportifs quel que soit leur niveau, puisqu’on accueille aussi des patients très déconditionnés, pour lesquels l’activité physique est un soin.

Si je peux me permettre de parler de ces patients, c’est pour montrer que l’on accepte tout le monde. Je connais quelqu’un qui a un cancer et pour qui l’activité physique est une thérapeutique validée et reconnue, donc un élément important de l’accession à la guérison ou à la rémission.

Si pour que le médicament activité physique soit efficace, il faut la faire courir à 6 km/h, pourquoi la faire courir à 5,5 km/h et lui donner moins de chance d’atteindre son objectif ?

En ce sens, elle mérite exactement la même précision dans l’évaluation de ses capacités et dans la programmation de son entraînement que le marathonien aux 2 heures 10 ou l’amateur en 4 heures 30 ou en 5 heures.

La beauté, la précision et la technicité de nos machines vont dans cet esprit. Il n’y a rien de plus attirant quand on démarre quelque chose que d’être traité de la meilleure des façons. Se mettre à courir avec du mauvais matériel ou faire du vélo avec un vélo rouillé, c’est décourageant. La précision des machines est valable aussi bien pour l’amateur qui débute que pour le champion.

Jean-Marc : je vous remercie, docteur, pour cette interview. Bonne continuation à mon stade.

Roland Krzentowski : je vous remercie parce que nous sommes très honorés que vous vous intéressiez à nous.

Connaissez vous ce centre d’entrainement Monstade.fr ?

Dites-nous également dans les commentaires ce que vous pensez des services que proposent Monstade.fr. Seriez-vous prêt à vous y rendre ?

Si cet article sur monstade.fr vous a plu, partagez-le sur Facebook, Twitter ou Google+

Vous recherchez les bons réflexes pour votre entrainement au quotidien. Ne cherchez plus ! Voilà les 10 clés INDISPENSABLES pour progresser en course à pied en cliquant sur l’image ci-dessous :

Pub PV 10 clés 1

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment:

Total
x