Test lacets Freelace : du bonheur pour tes pieds ?

Test lacets freelace - trail

Si tu es sans cesse obligé de t’arrêter pour devoir refaire tes lacets, ou que tu pestes dès que cela arrive, voilà le test lacets Freelace qui devrait t’intéresser.

J’ai mis test au singulier, mais il s’agira d’un double test en fait.

Il y en aura un pour une chaussure running route et un autre pour une chaussure de trail.

J’avais déjà essayé la version V1 des lacets Freelace.

Tu trouveras sur le site une comparaison avec un concurrent en cliquant sur ce lien.

Aujourd’hui, place à la version V2.

Et il y a du changement !

Comment cela ? Sur un lacet, on peut encore innover ?

Eh oui, tout à fait !

Subtil, mais très utile.

Tu vas le découvrir.

Le laçage pour des chaussures de running ou de trail est très important.
Pour se sentir à l’aise dans ces baskets.

Un laçage trop serré rigidifie la chaussure et empêche la voute plantaire de se mouvoir librement.

Connais-tu le névrome de Morton ?

Le névrome de Morton est une pathologie relativement courante.
Et qui est très douloureuse affectant l’avant du pied.

Une des causes les plus connues est la compression du nerf de l’avant-pied à cause de chaussures trop serrées.

Plusieurs symptômes peuvent apparaitre.
Comme des douleurs à la partie antérieure du pied et entre certains orteils.
Qui sont soulagées lors du déchaussage.

Au-delà de ce problème, un bon laçage est nécessaire pour le maintien du pied et de la cheville.

Qui n’a jamais râlé après des lacets qui lâchent et de défont en pleine course ?
Ou pour des chaussures trop serrées avec la sensation désagréable quand on a le pied comprimé ?

Voyons maintenant ce que je pense de ces lacets Freelace.

Mais d’abord, je vais te présenter les particularités de ce lacet Freelace.

Lacets Freelace

En premier, il s’agit d’une production 100 % Française.

Le lacet Freelace est entièrement en silicone, matériel le plus technologique et biologique parmi tous les polymères synthétiques et naturels.

De ses qualités, on retiendra d’abord qu’il a une mémoire de forme.
C’est-à-dire qu’une fois que ces lacets sont mis en place, ils ne bougent plus.

Autrement dit, tu peux obtenir un serrage précis qui s’adapte à la morphologie de tes pieds.

Avec, le silicone, tu peux voir loin. Très loin même.
Car c’est une matière qui ne vieillit pas.

Lacets Freelace : la mise en place

C’est certain, c’est plus long que pour des lacets classiques.

Il te faudra un peu de concentration et prendre cette étape au sérieux.
Car comme ils ont une mémoire de forme exceptionnelle, tu ne devrais plus y toucher par la suite.

Il y a une règle pour bien utiliser le lacet Freelace.
C’est de l’installer avec le pied dans la chaussure pour le régler à la morphologie exacte du pied.

Ci-dessous, voilà une vidéo qui t’explique comment installer ces lacets Freelace :
(il y en a plusieurs sur le site de la marque)

Lacets Freelace : tests sur la route

J’ai parcouru un peu plus de 150 kilomètres.
J’ai fait des sorties longues (environ 2 heures), et un peu de fractionnés aussi.

test lacet Freelace - route

Pour les chaussures routes, j’apprécie cette mémoire de forme.
Tu rentres le pied dedans, tu fais un nœud et le tour est joué.

Le maintien est bon, le pied ne bouge pas.

Tu peux même être surpris au début, car tu as l’impression de courir sans lacet.

Le confort est bien là.

Lacets Freelace : tests pour le trail

Là où j’attendais ces lacets, c’était pour mes chaussures de trail.

Et ce test tombait à pic !

Pourquoi ?

J’ai reçu une paire de Mizuno Wave Daichi 3 et lors des premières sorties, j’ai eu un souci.

En y mettant mes semelles orthopédiques, la chaussure était un peu juste.
Au niveau du dessus du pied, cela comprimait un peu.

Ce qui a été confirmé lors des premières sorties.
Les sensations n’étaient pas bonnes, et même désagréables.

Test lacets freelace - trail

J’ai donc installé une paire de lacets Freelace.

Le changement fut radical.
Dès les premiers mètres parcourus, plus aucune gêne.

Côté confort, je valide absolument.

Je ne vais pas de parler de nombre de kilomètres parcourus comme pour la version route.
Mais plutôt en heure, donc entre 25 et 30 heures au moment de la rédaction de l’article.

Et pour le maintien ?

Il est vrai que les exigences par rapport à une chaussure de running route ne sont pas les mêmes.

Notons déjà que la pratique du trail, il y a un stop cordon pour un meilleur réglage.

Au niveau de la mise en place, il y a aussi un petit changement :
Il faut serrer un peu plus la partie ovale au niveau des doigts de pied pour éviter que ces derniers touchent le bout de la chaussure en descente.
Et tu dois aussi tendre le lacet un peu plus au niveau de la cheville.

Autant pour mes chaussures route tout s’est passé à merveille du premier coup.
Mais pour les chaussures de trail, j’ai dû y revenir 2 à 3 fois.
Rien de dramatique en soi.

Pour mieux régler notamment au niveau des chevilles.
(j’aime bien sentir que la chaussure maintient bien mon pied).

Mes sorties trail sont un pur bonheur avec cette chaussure Mizuno Wave Daichi 3 .

Ça ne bouge pas. Même dans les descentes.

J’ai fait des sorties trail jusqu’à 2 h 30 d’effort.
Le maintien reste identique durant tout le long.

Ces lacets Freelace ont-ils peur de la pluie ?

Tu as déjà peut-être rencontré cette situation.

Tu es en train de courir sous la pluie.
Tes lacets se gorgent d’eau.
Du coup, tu perds en qualité de serrage.
Tu sens alors que tu as un peu de jeu dans le maintien.
Et du coup, tu dois refaire le serrage.

Ce problème est éliminé avec les lacets Freelace.

La nouveauté qui fait la différence !

Ah j’oubliais.

Il y a une petite innovation.

Lacets Freelace

Car c’est vrai qu’avec la première version, c’était un peu galère pour installer les lacets.
Surtout selon la taille des œillets.
Car certaines marques de chaussures ont des œillets plus petits.

La solution a été trouvée par la marque qui propose une extrémité plus fine.
(voir photo)

La technique qui tue…

Normalement, tu peux couper les bouts de lacets une fois que tu as fait les réglages.

Sauf que moi, j’ai horreur d’abimer mon matos running ou trail.

Je n’aime pas faire des trous dans les tee-shirts running avec les épingles pour les dossards.
(Et je n’en ferais jamais, vite le porte-dossard !)

Alors, imager donner des coups de ciseaux, hors de question !

Un double nœud suffit largement et tient sur tout le long de ta sortie.
Parfait pour moi.

Bon, j’avoue c’est pas terrible comme info.
Mais j’avais envie de me faire mousser un peu 🙂

Lacets Freelace : pour qui ?

Il y en a pour tout le monde.
12 coloris différents permettent de les adapter facilement aux couleurs de tes chaussures.

Ces lacets Freelace conviendront aussi à toutes les formes de pied.

Pour tous ceux ou celles qui veulent un peu plus de confort et de facilité d’utilisation par rapport aux lacets classiques.

Les essayer, c’est certainement les adopter.

Côté prix, ils sont proposés à 12 euros environ la paire.

Si cela t’intéresse, tu as le site de la marque par ici.
(tu y trouveras plusieurs vidéos de présentation et de mise en place pour ces lacets)

As-tu déjà couru avec ces lacets Freelace ? Partage ton expérience dans les commentaires ci-dessous.

Si cet article sur le test des lacets Freelace t’a plu, partage-le sur les réseaux sociaux.

Tu peux aussi recevoir ce livre GRATUIT qui te donne 10 commandements du Coureur pour durer plus longtemps en course à pied (+ 1 conseil journalier) :

Par Jean-Marc Enguiale, entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5, TC du BEES, formation de base nutrition certifiée CPD.10 clés livre 3D
Créateur du Mag des Coureurs, et du pack Runner & Trailer.

 

Recevez GRATUITEMENT les 10 commandements du coureur avec notre newsletter

Et de nombreux conseils et astuces : entrainement, nutrition, matériel.

 

 

bannière336x280-10cles

Entrainement-trailer-336-x-280

Et les mots clés associés à l’article : test lacets freelace – lacets freelace – lacet freelace triathlon – lacets freelace ts – lacet freelace avis – lacets free lace silicone – avis lacets freelace – comment utiliser lacets freelace – lacets freelace decathlon

Please follow and like us:
onpost_follow 0
Please follow and like us:
error0

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment: