• You are here:
  • Home »
  • Astuces »

Q/R : Choisir chaussures running entre Adidas Adistar Boost, Mizuno Wawe Rider 17, Saucony Ride 7

Dans cet article, je réponds à une question de Benoît, abonné du blog, qui hésite entre plusieurs chaussures de running. Vous y trouverez des fiches techniques et des photos.

Régulièrement, à travers ce blog, nous recevons de nombreuses questions aussi bien sur la nutrition sportive, l’entrainement ou le matériel. Nous y répondons souvent par mail, et si cela profite évidement à une personne, nous sommes un peu frustré que cela ne profite pas au plus grand nombre.Nous avons donc décidé de créer une rubrique Q/R, questions / réponses.

Trouvez le meilleur prix pour vos chaussures de running avec notre comparateur :

Q/R choisir chaussures running entre Adidas Adistar Boost, Mizuno Wawe Rider 17, Saucony Ride 7

Choisir chaussures running : La question de Benoît

Bonjour,

Je me suis récemment inscrit sur votre site. Je vous remercie pour vos précieux conseils.

Je suis dans l’optique de changer prochainement de chaussures.

Avide de nouvelles expériences et sensations, je souhaiterais votre avis.

J’ai 40 ans, je pèse 66kg et je cours 3 fois par semaine (sorties 10km) depuis près de 2 ans. Je fais un peu de tapis et je cours le long d’un canal (route + chemin).

Je tourne aux alentours de 47 minutes aux 10 km. Je me prépare tout doucement pour un semi.

J’ai commencé par acheter des asics kinseï 4. Finalement trop d’amorti et pas adapté par rapport à mon poids et douleur à la plante de pieds.

Voici la version 5 de ces chaussures Asics Kinsei. © I-Run

Voici la version 5 de ces chaussures Asics Kinsei.
© I-Run

Je suis actuellement sur de l’Adidas Adios Adizero.

Ça se passe plutôt pas mal sauf que depuis 2 mois, j’ai le syndrome de l’essuie-glace.

On m’a prêté une genouillère avec laquelle je n’ai plus de douleur.

Je vais donc acheter une genouillère ZAMST RK-1 et samedi mon podologue va me faire également des semelles.

Je me pose la question de changer de type de chaussures.

Voici les modèles sur lesquels j’hésite :

– La nouvelle version des Adidas AdiosAdizero 2 (avec semelle Boost)

– Adidas Adistar Boost

– Mizuno Wave Rider 17

Et dans un autre registre qui me tenterait :

Saucony Ride 7

Altra tTorin (celle qui me tente le plus, mais qui me semble un peu raide).

J’ai également entendu parlé des Airia One.

voilà, je souhaitais avoir votre avis, celui d’un expert.

Je suis perdu entre marketings, recherche de sensations, et ne pas amplifier le syndrome de l’essuie-glace

Je vous en remercie par avance !

Bien à vous

Benoit

Choisir chaussures running : Les fiches techniques

Avant de donner mon avis et mes conseils, je vous présente les fiches techniques des différents modèles mis en balance dans cet article.

Choisir chaussures running : Adidas Adizero 2

Benoît court actuellement avec les chaussures running Adidas Adizero 1, comme il s’y sent bien, il y est logique que la nouvelle version de cette chaussure le tente. Mais Benoît s’est aussi blessé avec cette chaussure, j’y reviendrais plus en détail en fin d’article.

Cette chaussure est réservée pour les coureurs à foulée universelle, pour un usage aussi bien en entrainement qu’en compétition, sur le macadam.

Le poids de cette chaussure Adidas Adizero 2 est de 220 grammes, ce qui la place de suite dans la catégorie des chaussures « racer », c’est-à-dire des chaussures que l’on dédie plus pour un usage compétition et pour les séances rapides, seuils ou travail de la VMA.

Choisir chaussures running : Adidas Adizero 2 est disponible chez notre partenaire. © I-Run

Choisir chaussures running : Adidas Adizero 2 est disponible chez notre partenaire.
© I-Run

Elle bénéficie des technologies adiPRENE (amorti), AdiPRENE+ (propulsion et dynamisme), Système Torsion (stabilité du pied), Continental (meilleure adhérence et grip), Quickstrike (semelle extérieure).

Choisir chaussures running : Adidas Adistar Boost

Cette chaussure convient aussi bien aux pronateurs qu’aux coureurs universels, pour un usage aussi bien en compétition et en entrainement.

Ses surfaces préférées sont la route, mais aussi les chemins stabilisés.

Son poids est de 320 grammes.

Choisir chaussures running : J'aime bien la gueule de cette Adidas, et vous ? © sivasdescalzo.com

Choisir chaussures running : J’aime bien la gueule de cette Adidas, et vous ?
© sivasdescalzo.com

Cette chaussure Adidas Adistar Boost  bénéficie des technologies Formotion (amorti, réduction de la vitesse de bascule), adiWEAR (résistance à l’abrasion), Système Torsion (stabilité du pied), TechFit (maintien optimal du pied), PowerBand (soutien de la foulée), Boost (retour d’énergie).

À noter que par rapport au problème de genou de Benoît, des recherches auraient prouvé que la technologie Formotion réduirait la vitesse de bascule de près de 18% comparée à une chaussure conventionnelle afin de diminuer de manière significative les tensions au niveau du genou.

Choisir chaussures running : Mizuno Wave Rider 17

Vous pouvez retrouver le test chaussure running Mizuno Wave Rider 17 publié sur notre blog en suivant le lien.

Cette chaussure de course à pied est pour type de foulée, pour des surfaces route et chemins. Elle peut aussi bien être utilisée lors de vos entrainements et en compétitions.

Avec son poids de 240 grammes, je conseille de la réserver pour les sorties au seuil ou VMA, et pour les compétitions, jusqu’au semi-marathon. Au-delà de cette distance, il faut quand même avoir un certain pied pour en exploiter toutes ses capacités (et les vôtres aussi !).

Voici ma paire de chaussures Mizuno Wave Rider 17. © Testeurs-Outdoor

Voici ma paire de chaussures Mizuno Wave Rider 17.
© Testeurs-Outdoor

Cette chaussure Mizuno Wave Rider 17 bénéficie des technologies Wave (amorti et stabilité), SmoothRideTechnologie (réduction des phases d’accélération et de décélération de la foulée), X-10 (durabilité et traction), SR Touch (rebond) et U4iC (semelle intermédiaire).

Choisir chaussures running : Saucony Ride 7

Cette chaussure pèse 283 grammes.

Elle a été conçue pour les coureurs universels ou pronateurs, pour un usage autant en compétitions qu’en entrainements.

Vous pourrez l’amener sur la route, mais aussi sur les chemins.

Cette chaussure Saucony Ride 7 possède les technologies Arch-Lock (support de la voûte plantaire), SRC Impact Zone (atténuation les chocs), SSL EVA (maximisation du rebond), XT-900 (semelle en caoutchouc et carbone),
Support Frame (meilleure tenue), PowerGrid avec Power Foam (amorti supérieur), IBR+ (caoutchouc plus résistant et plus léger), Doublure Hydramax (évacuation de l’humidité).

Choisir chaussures running : Voici la Saucony Ride 7. © blog.saucony.com

Choisir chaussures running : Voici la Saucony Ride 7.
© blog.saucony.com

Choisir chaussures running : Altra Torin

Il s’agit d’une marque nouvelle, mais qui fait déjà parler d’elle (en bien). Mais attention, ce sont des chaussures zéro drop. Donc, il faut avoir une médio pied pour vraiment se sentir bien avec, ou alors débuter une phase de conversion à la foulée minimaliste.

Pour cela, je vous conseille de lire les nombreux articles du blog à ce sujet, comme l’interview avec Frédéric Brossard (co auteur du livre Barefoot et minimalisme).

Ces chaussures pèsent 244 grammes.

Choisir chaussures runnning : Attention, ce sont des minimalistes ! © Altra.com

Choisir chaussures runnning : Attention, ce sont des minimalistes !
© Altra.com

Choisir chaussures running : Mon avis

Benoît fait le nécessaire pour résoudre le problème de son genou. Il a pris une bonne décision en consultant des professionnels de la santé, notamment un podologue sportif. D’ailleurs, maintenant, Benoît pourrait nous communiquer si le port de semelles orthopédiques a atténué ses douleurs au genou.

Benoît recherche donc des chaussures de course à pied pour remplacer les anciennes. Il court trois fois par semaine, et veut se préparer pour un semi-marathon (super!). Il n’a pas de problème de poids (66 kilos).

Je commencerais par émettre un bémol sur ces anciennes chaussures, les chaussures Adidas Adizero sont des chaussures pour courir vite, qui demande quand même une certaine pratique et technique de la course à pied. Son poids de 220 grammes ne vous laissera pas le temps de flâner, il faut envoyer avec, pas d’économie de foulées… même si le poids de Benoît peut lui permettre d’utiliser ses chaussures.

Benoît vaut un chrono respectable de 47 minutes sur 10 kilomètres et court depuis 2 ans maintenant, mais je pense qu’il n’a pas encore l’allure de course (vitesse et technique) pour porter ces chaussures à tous ses entrainements, sans alterner avec une autre paire. Et peut-être que la blessure à son genou en est conséquence.

Vous pourrez choisir chaussures running au meilleur prix avec notre comparateur :

Pour moi, deux solutions se proposent à lui, selon l’usure de sa paire actuelle.

Si l’usure est légère et qu’elle peut faire encore des kilomètres, je lui conseille de la garder et de la réserver pour ses séances de fractionnés, et pour ces compétitions. Et il pourra investir dans une paire plus « amortissante », plus confortable pour ses autres entrainements, voire pour son semi-marathon.

Si l’usure est forte et que le changement devient nécessaire, je partirais sur un modèle intermédiaire, qui lui permettrait de pouvoir enchainer les entrainements et les compétitions avec. Pour cela, la chaussure doit avoir un amorti réactif et doit être confortable également.

Benoît doit éviter la chaussure running Altra Torin car c’est une zéro drop et qu’il n’a pas la foulée adéquate pour courir d’emblée 3 fois par semaine avec. À moins qu’il est omis qu’il court déjà en minimaliste.

Si Benoît ne doit investir que dans une seule chaussure de course à pied, la chaussure Saucony Ride 7 peut s’avérer le bon choix : poids intermédiaire entre une chaussure racer (comme le modèle Adidas Adizero ou la Mizuno Wave Rider) et une chaussure trop confort et un peu trop lourde pour ses objectifs.

L’idéal, comme je le répète dans mon guide sur les chaussures de running, est de posséder 2 paires de chaussures, pour pouvoir alterner entre les différents types d’entrainement.

Que pensez-vous de mon raisonnement ? Quels autres conseils pour choisir chaussures running vous donneriez à Benoît ?

Dites-moi également dans les commentaires ci-dessous si vous avez déjà couru ou testé une des chaussures de cet article intitulé choisir chaussure running.

Si cet article sur comment choisir chaussures running vous a plu, partagez-le sur Facebook, Twitter, ou Google +

Choisir chaussures running : Quel serait votre choix si vous étiez Benoît ? © silent_47 - Fotolia.com

Choisir chaussures running : Quel serait votre choix si vous étiez Benoît ?
© silent_47 – Fotolia.com

Note : Les liens de cet article sur comment choisir chaussures running pointant vers I-run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

  • Benoît dit :

    Bonjour Jean Marc,
    merci pour vos conseils !
    J’ai finalement opté pour les saucony kinvara 5. J’ai même bénéficié de votre réduction sur i-run. Je vous remercie donc doublement ;-).
    Je vais conserver mes adidas adios adizero pour alterner car elles sont encore utilisables.
    Quant aux semelles, c’est encore trop tôt pour vous informer des résultats sauf qu’elle me font souffrir lorsque je les utilise avec les saucony. Par contre avec les adios adizero, pas de souci.
    D’autre part, je confirme que l’utilisation de la genouillère ZAMST est parfaite contre le syndrome de l’essuie glace.

  • Denis dit :

    Bonjour,

    Je ne suis pas sûr que Benoît est vraiment écouté les conseils puisqu’il part avec des Kinvara 5. Excellentes chaussures mais elles sont plus dans la transition vers le minimalisme. Le compromis des Ride 7 me semblait plus raisonnable. Qui plus est, elles le font déjà souffrir avec ses semelles. D’ailleurs, son post m’interroge sur la réaction des coureurs à la douleur, j’ai mal aux genoux…. genouillère; j’ai mal au pied…podologue…semelles mais il n’a que 2 ans de pratique, à ce rythme dans 10 ans il lui faudra un exosquelette.
    Par contre le partage le conseil de Jean-Marc d’avoir plusieurs paires, peut-être pas dès le début (d’où les Ride 7) mais petit à petit en montant son trousseau….
    néanmoins je lui souhaite de belles courses.

  • Max dit :

    Bonjour, juste l’avis d’un coureur à pied de 35 ans… de pratique (j.ai 41 ans). Je réside à la Réunion, et je boude pourtant toujours la montagne. Je suis passé dernièrement par des tendinites et autres aponévrosites, la cause essentielle provenant d’un excès de poids, et d’une mauvaise hygiène du squelette due au travail (nécessité d’un suivi par kinésithérapie). Il est certain qu’il est INDiSPENSABLE d’avoir un panel de plusieurs paires de chaussures. Et je ne suis mandaté par aucune marque, navigant entre Asics (Excell33/Piranha), Mizzuno (W Aéro 9-10 / W Inspire9 / W Harrier pour crapahuter), Karhu, Adidas (mes préférées aujourd’hui.hui) Adios Boost et XT, Nike… Les terrains varient, même sur route, tout comme les distances, et en fonction entraînement/compétition. Moins de risque de blessure également à mon sens en évitant au squelette de prendre des attitudes qui pourraient être vicieuses comme habituelles.
    Attention en tout cas au marketing, et le prix ne fait en aucun cas la qualité de la chaussure. Et la chaussure de votre meilleur ami/concurrent ne sera peut-être pas idéale pour vous, car évidemment, c’est vous qui courrez !

  • Benoît dit :

    Bonjour Denis,
    Je tiens à apporter quelques précisions sur mon post.
    Avant de faire mon choix de chaussures, j’ai échangé sur le sujet avec plusieurs spécialistes du running, que ce soit sur internet ou en magasins spécialisés. La réponse de Jean Marc étant arrivée un peu après celle des autres, j’avais déjà acheté les kinvara. Tous ont néanmoins eu un point de vue pratiquement similaire sur les différents modèles de chaussures évoqués (que j’avais présélectionné). Je remercie à ce titre Jean Marc qui a apporté la réponse la plus précise. Au final, La marque Saucony m’a vivement été recommandée.
    Mon choix pour la saucony kinvara 5 s’explique car elle dispose d’un drop faible qui induit une meilleure posture biomécanique tout en étant facile d’accès pour n’importe quel coureur. Ce n’est pas moi qui le dit mais un coureur expérimenté. De plus par rapport à la ride 7, la kinvara est plus de type racer, se rapprochant davantage de mes anciennes chaussures les adios adizero, avec néanmoins un meilleur confort et une semelle plus épaisse.
    Concernant ma douleur au genou, je pense que tu vas aisément comprendre que lorsque tu as une douleur et que tu ne peux plus courir, toute solution est bonne à tester. J’ai donc pris RDV avec un podologue (après radio et IRM) et le délai d’attente étant long, j’ai trouvé une solution intermédiaire, la genouillère. Elle fait carrément son boulot et je ne souffre plus. Je voulais néanmoins avoir l’avis d’un médecin. Le podologue m’a ainsi fabriqué des semelles. Celles-ci s’adaptent parfaitement à mes adizero mais me font souffrir avec les saucony (pas au niveau du genou mais de la plante des pieds).
    J’espère ne pas arriver un jour à l’exosquelette, mais si c’est le seul moyen pour pouvoir continuer à courir et éprouver ce plaisir que procure le running, alors pourquoi pas ? je ne suis pas un mouton de panurge, j’essaye de me retrouver parmi la jungle du marketing même si ce n’est pas toujours évident. Mais je pense que pour « avancer » il faut tester. C’est pour cette raison que je suis avide de renseignements et de tests. Je pense que malgré toute expérience aussi longue soit telle, nous continuons d’apprendre tous les jours.

  • davrun dit :

    Bonjour à tous,
    J ai les wave riders 17 j en suis super content je m en sert en compétition et lors de mes séances de fractionner…comme le dit Benoît , il est important d avoir au moins deux paires de shoes, donc pour le reste de mes sorties j utilise les asics gel cumulus…et je fais la même chose pour le trail…. Et pour les courses de plus de 100km j utilise des stenson de chef hoka…
    Sportivement
    Davrun

  • […] Si vous suivez régulièrement l’actualité sur le blog, vous aurez certainement reconnu cette chaussure de running, car plusieurs articles lui sont consacrés comme celui-ci. […]

  • >