Testeur Outdoor
Shares

Comment bien choisir son home-trainer ?

Shares

Les home-trainers sont une solution idéale pour les cyclistes qui souhaitent faire un tour à l’intérieur lorsque le temps est mauvais.

Contrairement aux vélos stationnaires, qui tiennent fermement en place pendant que tu roules, les home-trainers imitent la sensation naturelle d’une promenade à vélo en plein air en offrant une résistance et un balancement variables.

Cela permet non seulement de garder les choses intéressantes.

Mais, si tu es un cycliste de compétition ou en passe de le devenir, cela peut certainement t’aider à rester sur la bonne voie pour ton entraînement pendant l’hiver.

Évidemment, le choix n’est pas facile, compte tenu du nombre de modèles disponibles sur le marché.

Afin de mieux t’orienter dans ton choix, voici une liste des facteurs à prendre en compte avant d’acheter un home-trainer.

Découvre la suite dans cet article.

C’est quoi un home-trainer ?

Un home trainer est généralement composé d’un cadre, d’une pince qui permet de maintenir le vélo en place, d’un rouleau qui est pressé contre la roue arrière et d’un mécanisme (quel qu’il soit) qui sert à fournir une résistance.

Le vélo que tu comptes utiliser est monté sur l’appareil, ce qui te permet de faire un entraînement comparable à une promenade en plein air, dans un environnement très contrôlé.

Cela te permet également de profiter de tous les avantages physiques d’une séance de cyclisme sans avoir à sortir de chez toi.

Compatibilité des vélos

Avant tout, tu dois t’assurer que votre vélo est bien adapté.

La plupart des home-trainers sont compatibles avec différents styles de vélos et tailles de pneus, mais il est important de vérifier.

Tu dois savoir quel type de vélo tu as en ta possession (de montagne ou de route), la taille des roues et s’il est équipé d’un axe traversant ou d’une attache rapide.

Certains vélos ne sont pas compatibles avec un home-trainer tel quel.

Mais tu peux toujours investir dans des adaptateurs ou des cassettes qui les rendent compatibles.

Bien choisir son home-trainer

Facilité d’utilisation

Indépendamment de la configuration, tu devras également tenir compte de la facilité d’utilisation du home-trainer une fois qu’il est prêt à l’emploi.

Les modèles à entraînement direct et les entraîneurs à volant d’inertie sont assez faciles à utiliser, même pour un débutant, car ils sont sûrs et stables.

Il faut noter que les rouleaux d’entraînement ne te soutiennent pas du tout.

Tu dois compter sur tes propres mouvements pour rester en équilibre.

Cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas utilisables si tu es un débutant…

Mais si tu optes pour un roller trainer, attendez-toi à tomber plusieurs fois (et à ressentir une certaine frustration) avant de pouvoir vraiment te lancer.

Home-trainer et bruit

Si tu vis seul dans une maison individuelle, le bruit n’est peut-être pas un problème si important…,

Mais si tu partages ton espace avec d’autres personnes ou si tu vis dans un appartement au deuxième étage avec des voisins en dessous, tu voudras te procurer un home-trainer plus silencieux pour garder la paix.

Les modèles à entraînement direct sont généralement les plus silencieux, ceux à volant d’inertie les suivant de près.

Les appareils à rouleaux sont les plus bruyants.

En règle générale, plus le home-trainer est avancé, plus il est silencieux.

Bien sûr, il y a des exceptions à cette règle, mais si tu recherches l’installation la plus silencieuse, tu devras probablement débourser un peu plus d’argent.

Home trainer Elite

Connectivité et interactivité

Un facteur fondamental pour le choix d’un home-trainer est sa capacité à envoyer et à recevoir des données et à modifier automatiquement la résistance.

Nous pouvons donc les diviser en trois catégories.

Home-trainer intelligent

À l’intérieur, ils disposent de capteurs qui mesurent et envoient des données d’entraînement (normalement la puissance, la cadence et la vitesse).

Ces données peuvent être visualisées avec différents appareils et avec différents programmes.

Home-trainer interactif

Ils ont toutes les fonctionnalités des smart trainers.

Mais les appareils utilisés pour afficher les données (normalement un smartphone, une tablette ou un PC) peuvent envoyer des instructions à l’appareil pour une simulation ou une exécution correcte d’un programme d’entraînement préétabli.

Home trainer connecté

Mécanique

Les home-trainers mécaniques peuvent être utilisés pour l’entraînement, mais ne mesurent pas les données relatives.

Parmi ces 3 modèles, lequel choisir ?

Si tu recherches des données sur l’entraînement pour tirer le meilleur parti de tes séances d’entraînement, un smart trainer pourrait être la solution.

Avec ce genre de modèle, tu peux combiner des capteurs de vitesse et de cadence pour débloquer des mesures telles que les rotations par minute (tr/min), la distance et la vitesse.

Les smart trainers peuvent également être utilisés en combinaison avec les différents programmes de simulation en affichant tes données d’entraînement à l’écran.

Malheureusement, ces programmes, applications et périphériques ne peuvent pas contrôler le frein de l’appareil.

Par conséquent, c’est le cycliste qui augmente ou diminue l’endurance et la vitesse avec un smart trainer.

La catégorie qui permet une plus grande implication et rend l’entraînement plus agréable est celle des modèles interactifs.

Comme tu le sais sûrement, l’entraînement en salle est plutôt monotone, mais pédaler à l’intérieur peut être amusant avec le bon home-trainer.

L’entraîneur interactif te permet de reproduire des courses et des entraînements et de te mesurer à toi-même ou à d’autres personnes, grâce à des simulations virtuelles.

En fait, il existe sur le marché de nombreux programmes, applications et périphériques de simulation qui offrent une expérience virtuelle aux cyclistes.

Toutefois, la plupart d’entre eux n’ont de meilleures performances que s’ils sont connectés à un home-trainer interactif.

Grâce à la possibilité de contrôler le frein électrique, les programmes peuvent simuler un parcours et développer des programmes de formation de manière beaucoup plus complète.

Évidemment, pour ceux qui ne sont pas intéressés par les données, il existe un entraîneur traditionnel.

Ce sont des entraîneurs qui permettent facilement des séances de pédalage en salle, mais ils ne mesurent pas et n’envoient pas de données.

Pour cette raison, l’utilisation de ces bobines est plus fastidieuse, bien qu’il soit toujours possible de se distraire en écoutant de la musique ou en regardant la télévision.

Malheureusement, à ce jour, il n’est pas possible de convertir un entraîneur traditionnel en un entraîneur interactif.

C’est une chose que tu dois garder à l’esprit avant d’effectuer un achat.

Pente maximale simulée sur le home-trainer

Lorsque tu choisis un home-trainer, il est important de prendre en compte le type d’entraînement que tu souhaites suivre.

Si tu prévois de faire un entraînement d’entretien ou un travail agile, il ne doit pas nécessairement avoir une grande capacité de résistance.

Si tu souhaites faire de la SFR (montées, force et endurance), l’idéal est que l’appareil soit capable de créer une résistance suffisante.

La pente maximale simulée donne une indication simple de la puissance qu’un home-trainer peut développer.

Ce paramètre nous donne facilement une mesure de la puissance de freinage.

Par exemple, un modèle qui peut simuler jusqu’à 14 % parvient à créer beaucoup plus de force qu’un autre qui ne simule que jusqu’à 6 %.

Cela peut être important si tu veux développer des puissances élevées.

Home trainer simulation

Rondeur du pédalage et de la roue d’inertie

Un autre aspect à garder à l’esprit pour une expérience utilisateur vraiment satisfaisante est la rondeur du pédalage.

Normalement, les home-trainers peuvent recréer un coup de pédale aussi proche que possible d’une course sur route.

Une roue d’inertie plus grand et plus lourd permet une meilleure simulation, ce qui est particulièrement important lorsque l’on souhaite une puissance élevée.

En fait, dans le cas d’une puissance élevée, un petit volant rend le pédalage de « pas naturel » à « très désagréable ».

Pour cette raison, le volant d’inertie est un aspect très important et va presque toujours de pair avec la pente maximale simulée.

Durabilité

Si tu dois parcourir de longues distances ou faire des exercices intenses, ne lésine pas sur la qualité.

Comme on peut le dire pour de nombreux types d’équipements, parfois, en dépensant un peu plus pour la qualité au début, on dépense moins à long terme.

Dans le milieu du cyclisme, on constate souvent que la première chose à faire est de s’assurer de l’étanchéité du joint.

Prix

Le prix est un autre élément important à prendre en compte pour choisir le vélo d’entraînement qui te convient.

En plus de calculer le coût réel d’un nouveau home-trainer, assure-toi de prendre en compte les pièces supplémentaires dont tu as besoin pour te lever et rouler, par exemple si ton vélo a besoin d’adaptateurs.

Cela peut ajouter de 50 à 100 € au coût total, selon le modèle que tu choisis d’acheter.

Autres facteurs à prendre en compte lors de l’achat d’un home-trainer

La portabilité :

• L’entraîneur est-il à plat lorsqu’il est plié ?
• Quel est le poids de l’appareil ?
• Peux-tu l’emmener aux courses et aux événements pour une séance d’échauffement ?

Fixation de la bicyclette :

• Le support de l’essieu arrière accepte-t-il et fixe-t-il solidement des brochettes modernes non circulaires ou est-il fourni avec une brochette que tu peux utiliser à la place ?

• La fixation est-elle sûre et robuste ?
Attention, beaucoup de chaussures de sport ne sont pas très robustes et risquent de tomber en panne si elles sont utilisées régulièrement.

• Est-il facile de fixer ton vélo ?
Il se peut que tu souhaites en trouver un qui soit simple comme un enfant.

Stabilité et mise à niveau :

• L’entraîneur est-il équipé de vis de stabilité ou de mise à niveau pour améliorer la stabilité sur des surfaces inégales ?

• Nécessite-t-il une grande surface de contact pour assurer la stabilité

• Quelle est la taille du rouleau de résistance ?

• Des rouleaux plus petits usent les pneus. Plus le rouleau est grand, moins l’usure est importante.

Autre conseils pour mieux choisir son home-trainer

Tu dois faire attention à ces quelques points très importants.

Car ils vont être déterminants pour ton expérience « indoor » ainsi que pour ta progression physique.

Résistance et puissance

Cette puissance se positionne comme l’un des critères primordiaux à prendre en compte dans le choix du home-trainer pour éviter que tu ne sois trop limité par les capacités de ton matériel.

Elle est très variable selon le modèle et peut s’établir au-delà des 2 000 Watts pour permettre la simulation de pentes pouvant aller jusqu’à 25 %.

Vise la possibilité moyenne d’une pente de 15%, ce qui te permettra déjà de profiter pleinement de toutes les séances d’entraînement.
(Sauf si tu es un top cycliste)

C’est ce que j’ai et ça suffit pour profiter des parcours sur une application connectée comme Zwift.

Interactivité automatique

Dans l’idéal, il faut mieux que ça soit la machine qui gère les pourcentages de pente et les difficultés des parcours.

Comme ça, tu n’as plus qu’à penser qu’à pédaler 🙂

Et ça aide aussi à avoir une gestion plus fluide de puissance de résistance de pédalage.

Cela offre également plus de possibilités d’ajustement à la volée de la simulation de pentes.

C’est le rôle de l’assistance virtuelle de te procurer une expérience d’entrainement et de te plonger dans une autre dimension.

Cette dernière va améliorer l’immersion du cycliste à travers des images en cohérence avec le parcours simulé par son home-trainer.

Conseils pour les séances d’entraînement en home-trainer

La sueur :

Il n’y a pas moyen de l’éviter, mais n’est-ce pas le but de tes séances d’entraînement ?

Voici quelques astuces pour que toi (et ton vélo) soyez plus à l’aise lorsque tu appuies sur les pédales et que tu entres dans la grotte de la douleur.

Ventilateur(s) : Installe des ventilateurs pour éviter la surchauffe – rester au frais te permet de tirer le meilleur parti de ton entraînement.

Notre conseil : utilise un modèle « près du sol » pour éviter d’attraper froid au lieu d’un modèle qui envoie l’air directement sur ta gorge et tes poumons.

En voilà un exemple :

Ventilateur MVpower

Serviette de bain : Garde une serviette à portée de main pour t’essuyer le visage.

Couvre-sueur : Pense à une couverture anti-transpiration comme un « parapluie » pour ton vélo.

Elle empêche les gouttes de sueur salée de tomber sur le cadre et les composants de ton vélo pour que celui-ci continue à tourner en douceur.

De plus, cela permet de faciliter ton entretien.

Protection vélo sueur

Tapis d’entraînement : Un tapis de sol permet de contenir la sueur et de réduire les vibrations de l’entraîneur.

Lubrifiant sec pour chaîne : Même si tu roules à l’intérieur, tu dois veiller à ce que ta chaîne soit bien lubrifiée.

Choisis un lubrifiant sec plutôt qu’un lubrifiant humide, car il y a moins de risques qu’il soit pulvérisé lorsque tu pédales.

Collations et hydratation : Installe des snacks et ta bouteille d’eau à proximité. Rester hydraté et bien nourri t’aide à être plus performant et à récupérer plus vite.

Et aussi…

Clavier sans fil : Rouler sur un home-trainer est très amusant, surtout lorsque tu peux interagir avec les autres.

Peut-être souhaites-tu échanger quelques messages ou e-mails pendant que tu effectues ta séance d’entraînement ?

Un clavier sans fil peut t’aider à le faire.

Un casque sans fil : Les écouteurs filaires peuvent littéralement te retenir lorsque tu sors de la selle.

La sueur peut aussi s’écouler le long des câbles et endommager le micro et les commandes.

Les écouteurs sans fil te permettent de te concentrer sur ta balade sans avoir à évaluer la quantité de câbles entre toi et le téléphone que tu essayes de protéger de la sueur.

Moniteur de fréquence cardiaque : Garde un œil sur les chiffres avec un moniteur de fréquence cardiaque pour t’assurer que tu travailles à la bonne intensité.

Tu as deux options : soit tu prends une ceinture cardiaque ou un soit tu prends un brassard cardiaque.

Pense à ce qu’il soit compatible Bluetooth et / ou ANT+

Nous te proposons d’en découvrir 2 modèles sur notre site en suivant ce lien.

Fournitures pour le nettoyage des vélos : Essuie bien ton vélo après tes sorties.

Utilise un vaporisateur d’eau et un chiffon pour éliminer la quantité de sel qui a coulé sur ton vélo à cause de la transpiration.

Si tu préfères un vélo spinning, tu peux consulter aussi notre dossier par ici.

Est-ce que tu es un adepte du home-trainer pour tes entrainements, que tu sois cycliste, tri athlète ou runner ?

Partage ton expérience et donne ton avis dans les commentaires ci-dessous…

Bon run

Jean-Marc, Conseiller Running & Nutrition

Quel type de coureur à pied es-tu ?

Fais le test et découvre ton profil de runner

Quelles sont tes chances de progresser

et de devenir un meilleur runner ?

Réponds aux questions du QUIZZ pour le savoir :

Tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !

tête mascotte

1 guide running offert + 1 email par jour...

Pourquoi T’ENTRAINER
ET COURIR PLUS
n'est PAS le meilleur moyen de progresser...

Et comment rendre tes entrainements bien plus efficaces

sans refaire toujours les mêmes séances

semaine après semaine...

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

>