Testeur Outdoor
Shares

C’est quoi l’économie de course pour un coureur à pied ?

Comme dans tous les sports, les coureurs s’entraînent pour être plus performants.

Pour cela, ils jouent sur leur foulée.

La plupart du temps, ils choisissent leur foulée optimale afin d’avoir un bon rendement énergétique.

Cependant, il existe un autre moyen pour se perfectionner :

La diminution du coût énergétique ou…

L’économie de course

En effet, cela consiste à réduire la consommation énergétique à chaque foulée afin d’éviter la panne sèche et de rester le plus frais possible pendant un long moment.

Pour en savoir plus sur cette pratique, nous t’invitons à lire ces chapitres.

Pour courir, ton corps a besoin de produire de l’énergie…

Et pour cela, il va dégrader les glucides ou les lipides des muscles.

Ton organisme va mettre en place un processus qui nécessite l’apport d’oxygène.

Chaque fois que ton cœur bat, le sang enrichi en oxygène par tes poumons est alors envoyé vers les muscles sollicités par ton effort physique.

Ce sang enrichi va se combiner aux glucides et lipides pour produire cette énergie qui te fait courir.

Si une personne brûle beaucoup d’énergie, quelque soit la raison, elle aura alors besoin de plus d’oxygène pour courir.

Ce qui entraînera une course moins efficace ou moins économique.

L’économie de course a un réel impact sur tes performances.

L’économie de course, c’est quoi le principe ?

En principe, l’économie de course est le fait de diminuer l’énergie que tu dépenses à chaque foulée.

Cela veut dire que tu devras utiliser le minimum d’énergie afin d’être plus rapide et plus dynamique dans ta discipline.

Outre la performance, cela permet aussi d’éloigner au maximum les problèmes de panne sèche.

De la même façon, tu auras l’occasion de rester au plus frais pendant un long moment.

Cela est très pratique surtout si tu cours sur une longue distance.

D’ailleurs, le coût énergétique peut jouer sur 13 à 20 % de ta performance en semi-marathon et en marathon.

Une course coûteuse en énergie peut être la conséquence d’une diminution de la capacité de nos muscles à stocker et restituer cette énergie élastique (études de Cavagna en 1968 et de Shorten en1987).

Une autre étude va t’intéresser :

Elle a été réalisée par Catlin et Dressendorfer en 1979.

En comparant 2 groupes d’athlètes dont le poids des chaussures était de 320 grammes pour le premier et de 450 grammes pour le deuxième, ils ont constaté une différence dans l’économie de course pouvant aller jusqu’à 3,3 %.

Comment donc améliorer l’économie de course ?

Il y a plusieurs axes pour améliorer ta foulée et la rendre aussi durable qu’une pile Duracell.

D’ailleurs, je viens de t’en donner un : ton poids.

Si tu es en surpoids, alors tu vas dépenser plus d’énergie pour courir qu’un coureur au « juste poids ».

En effet, plus tu es lourd, plus ton VO2 max ou ta consommation d’oxygène maximale diminue.

Plus précisément, un kilo supplémentaire réduit de 1,5 % de ton VO2 max.

Ton kilo supplémentaire va être une source de dépense d’énergie en plus.

Il te faudra plus d’énergie pour décoller ton pied du sol.

Ainsi, il faut être le plus léger possible pour diminuer le coût énergétique et augmenter l’économie de course.

C’est le bon moment pour une meilleure économie de course…

Au-delà d’un sujet passionnant, c’est aussi le moment pour toi pour apprendre et consacrer aussi un peu de temps lors de tes entrainements.

Pourquoi ?

Car ça va avoir des résultats sur ta façon de courir.

Tu vas prendre plus de plaisir à courir quand tu vas constater que ta technique de course s’améliore.

Et quand tu vas moins « souffrir » pour un même effort, que ta fréquence cardiaque diminue pour des allures identiques…

Ce sont aussi tes performances qui vont être affectées positivement.

En améliorant ton économie de course, tu vas durer plus longtemps, tu vas améliorer ton rendement énergétique et dépenser moins d’énergie.

Par ricochets, tu vas être moins fatigué qu’avant pour des efforts identiques…

Économie de course

C’est aussi le bon moment pour toi car il n’y a pas de compétitions à l’horizon.

Et donc, tu peux y consacrer une longue période pour t’y préparer.

D’ailleurs, tu devrais chaque saison consacrer plusieurs semaines à travailler ton économie de course, comme tu le fais probablement pour ta VMA, ton foncier ou pour préparer une épreuve spécifique…

C’est pourquoi j’ai créé pour toi un programme avec des plans modulables :

Devenir un coureur économe

Et il peut encore aider d’autres runners ou traileurs qui sont dans le même cas.

Peut-être que tu te retrouves là dedans, que tu en as assez de passer ta vie à faire la chasse aux chronos sans y arriver…

Ou que tu recherches simplement à avoir de meilleures sensations et à prendre plus de plaisir lorsque tu cours…

Si c’est ton cas : ce programme peut t’aider comme il a déjà aidé beaucoup d’autres coureurs à pied comme toi.

Tu peux y accéder ici et découvrir comment améliorer ta foulée plus facilement…

J’ai hâte de pouvoir t’aider !

Excellente journée,

Bon run

Jean-Marc, Préparateur Mental, Conseiller Running & Nutrition

Quel type de coureur à pied es-tu ?

Fais le test et découvre ton profil de runner

Quelles sont tes chances de progresser

et de devenir un meilleur runner ?

Réponds aux questions du QUIZZ pour le savoir :

Tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !

tête mascotte

1 guide running offert + 1 email par jour...

Pourquoi T’ENTRAINER
ET COURIR PLUS
n'est PAS le meilleur moyen de progresser...

Et comment rendre tes entrainements bien plus efficaces

sans refaire toujours les mêmes séances

semaine après semaine...

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

>