Sais-tu comment éviter les brûlures dûes aux frottements ?

Cet article vous présente des solutions pour éviter les brulures dues aux frottements ou  comment soigner brulure frottement. Toutes les parties du corps y sont abordées.

Tout sportif peut avoir été confronté, de manière épisodique, ponctuelle ou régulière, aux frottements durant l’effort physique.

Nous pouvons distinguer deux cas distincts de frottements :

  • Peau contre peau : Je pense notamment aux aisselles ou aux entres cuisses ( et pas celles des poulets)
  • Peau contre matière (textile, chaussures, sacs à dos, etc…) : Dans ce deuxième cas, ce sont les contraintes mécaniques et physiques entre la peau et l’élément matériel qui rentrent en compte.

Heureusement, les solutions pour contrer ces problèmes sont quasi identiques. Nous allons constater néanmoins qu’il existe des variables selon les zones de frottements.

Quels sont les différents cas de frottements ?

Nous commençons notre tour d’horizon par le bas du corps pour remonter vers la tête.

Soigner brulure frottement : les pieds

Voilà une zone où les coureurs (ou marcheurs) sont très sensibles. C’est un sujet qui inquiète de nombreux pratiquants, surtout à quelques jours d’un ultra trail ou d’une épreuve d’endurance. Sachez que si vous vous intéressez à ce problème juste avant votre longue épreuve, il est bien trop tard (nous verrons dans un autre article comment préparer correctement ses pieds).

Car une bonne préparation pour les pieds commence 3 semaines à un mois avant.

Les frictions avec les bords de la chaussure, avec la semelle, avec les chaussettes plus ou moins adaptées sont si nombreuses qu’il est impossible de toutes les énumérer.

La meilleure solution que j’ai pu tester est la crème anti frottement. Plusieurs marques se partagent le marché, la plus connue étant certainement la crème Nok.

Ces crèmes ont l’avantage de protéger, d’hydrater votre peau. Et, de plus, ce type de crèmes n’agresse pas vos chaussettes ou chaussures.

Ne faites pas la même erreur que moi. N’essayez pas avec la vaseline, le pied va tellement glisser dans la chaussure que le pied n’est plus correctement maintenu.

Le produit miracle n’existe pas

J’ai aussi testé les pansements ou même un bout d’élastoplaste, avec les nombreux frottements, l’humidité, ou tout simplement votre transpiration, cette solution ne va pas tenir dans le temps.

Par contre, ce n’est pas un produit miracle, ne croyez pas que si vous en mettez le jour de votre compétition ou de votre longue randonnée, que cela suffira.

Les pieds doivent être préparés longtemps à l’avance, au moins 2 semaines avant cet évènement !

Soigner brulure frottement : l’entre-cuisse

Avec les pieds, c’est souvent l’un des plus handicapant qui peuvent vous faire courir en « canard ». A cet endroit là, les brulures peuvent être très irritantes et vous gêner énormément.
Jusqu’à vous faire modifier votre foulée. J’ai expérimenté les 3 possibilités énumérées ci dessus : la crème anti frottement, la vaseline et l’elastoplaste.

Vous pouvez éliminer la dernière car comme pour les pieds, la transpiration va le faire décoller de votre peau progressivement, sans compter les frottements qui vont user la bande adhésive. Et puis, si vous êtes poilus (je parle pour les hommes là), le retirer ensuite n’est jamais agréable.

Concernant les deux autres solutions, je dirais égalité entre eux même si dans le temps, la vaseline a tendance à s’assécher plus vite que la crème. Ne pas hésitez à remettre une deuxième couche.

Une parade que j’ai trouvé, car je suis particulièrement sensible à cet endroit, est de mettre des cuissards de course. Du coup, je réduis fortement les frottements.

Soigner brulure frottement : le bas du dos

J’en vois qui font les gros yeux surpris mais cela peut être le cas, surtout pour les trailers. Les frottements dus au sac à dos peuvent vous laisser de belles traces rouges dans le bas du dos.
Des traces que l’on découvre quand sous la douche, ça pique et ça brule.

Et cela peut aussi vous arriver avec un sac bien réglé.

Pour cette zone, l’élastoplast fonctionne bien. Vous pouvez mettre une large bande adhésive et ça fonctionne pas mal.

Le seul risque est qu’il se décolle avec la transpiration mais contrairement à l’entre cuisses ou aux pieds, il devrait tenir bien plus longtemps.

La vaseline et la crème sont aussi deux autres alternatives toutes aussi intéressantes.

Là aussi, ne pas hésiter à mettre une deuxième couche, soit avant ou même pendant.

Soigner brulure frottement : les aisselles

Le mouvement de balancier des bras peuvent entrainer des irritations au niveau des aisselles. Il n’y a que deux solutions : crème anti frottements ou vaseline.

Soigner brulure frottement : les tétons

try {
new __trknanapub(« S4572B545C3B1443 »);
} catch(e) {}

Hé oui !!!! Cela peut arriver, même à ceux qui n’ont pas généralement ce problème. Dans ce cas là, la matière de votre tee shirt est directement incriminée car il s’agit d’un frottement textile contre peau.

Ce fut mon cas une seule fois lors d’un entrainement.
Et c’est assez désagréable pendant l’effort et aussi sous la douche.

Outre la solution de faire comme moi de ne plus mettre ce satané tee – shirt pendant la course à pied, les trois solutions précédentes sont aussi efficaces les unes que les autres.

Ma préférence ira quand même à l’élastoplaste car il ne subit pas de contraintes particulières, il est juste là pour faire tampon avec le tee shirt.

Et puis, c’est la solution la plus économique.

Soigner brulure frottement : les épaules

Nous finirons notre tour d’horizon par les épaules.

Problème connu pour les trailers ou raiders avec le port du sac à dos. Je l’ai d’ailleurs eu aujourd’hui en testant mon nouveau sac avec un chargement plus lourd.
Car j’ai eu une bretelle qui n’arrêtait pas de bouger. Heureusement que ma sortie n’a duré que 1h40, je n’ai eu qu’une simple rougeur.

Nos trois solutions sont envisageables, après, il vous faut tester pour trouver celle qui vous conviendra le mieux.

Cela reste votre choix personnel

Vous pouvez constater que ces petits bobos sont nombreux. Les solutions connues, il faudra les tester à l’entrainement pour garder la meilleure.

Celle qui vous arrange personnellement et surtout penser que le « remède » du voisin ne s’adapte pas toujours sur vous.

Et vous ? Avez vous déjà rencontré ce problème de frottements ? Comment l’avez vous solutionner pour soigner brulure frottement ? Dites le moi dans vos commentaires.

Si cet article sur les brulures dues aux frottements vous a plu, partagez le sur Facebook, Twitter ou Google+

next_page

Savez-vous bien choisir vos chaussures de running ou de trail ? Découvrez maintenant nos conseils et astuces pour choisir des chaussures bonnes pour Vous !

Par Jean-Marc Enguiale, entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5, TC du BEES, formation de base nutrition certifiée CPD.10 clés livre 3D
Créateur de la méthode Courir SEREIN, et du pack Runner & Trailer.

 

Recevez GRATUITEMENT les 10 commandements du coureur avec notre newsletter

Et de nombreux conseils et astuces : entrainement, nutrition, matériel.

 

 

banniere_carree_taa4

Concept1_300x250

Mots clés associés à l’article : soigner brulure frottement – soigner brûlure frottement – soigner brulure par frottement – comment soigner brulure frottement – soigner une brulure de frottement – comment soigner brulure par frottement – soigner brulure due au frottement – traitement brulure de frottement – soigner brulure de frottement – traitement brulure par frottement – comment soigner une brulure par frottement

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

  • Christophe dit :

    Bonjour Jean-Marc,

    Au bout de 8 jours de rando environ j’avais justement des douleurs en bas du dos.
    Elles étaient du au frottement du sac contre le haut de mon coxis, ce qui a provoqué une zone enflamée, mais surtout des ématomes très douloureux…
    Certes mon sac n’est pas très rembouré à cet endroit car il s’agit d’un sac d’escalade (un Deuter 30L)…

    Ma solution a été de nouer à la taille une polaire que j’avais enroulée.
    J’ai pu ainsi continnuer à randonné car sans ça c’était devenu un calvaire !

    Si tu as d’autres conseils (à part changer de sac 🙂 ) Je suis preneur !

    Christophe

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Christophe,

      Quand le mal est fait, il est certain que les solutions que je propose ne sont plus bonnes.
      Je ne connais pas le milieu de l’escalade ou très peu, mais faire de la rando pendant 8 jours avec un sac d’escalade, faut en vouloir héhéhé…
      Mais si tu veux toujours utiliser ce sac pour tes randos, je pense que le mieux est la bande adhésive. Tu peux aussi coudre une partie en mousse sur le bas de ton sac d’escalade.
      Mais sinon, changer de sac, cela serait la première solution 🙂
      A+

  • Christophe dit :

    Merci Jean Marc,

    Oui je pense que tu as raison… à un moment c’est le type qui porte le sac qu’il faut raisonner plus que de trouver une solution miracle 🙂

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Christophe

      Oui c’est vrai, mais après c’est une question de budget souvent qui fait ou pas que l’on peut investir dans un nouveau matériel.
      En plus avec les soldes en ce moment, je pense qu’il y a possibilité d’en profiter 😉
      A+

  • manu dit :

    Bjr, je fais du trail et de l’ultra, mes problèmes d’irritation (surtout les tétons) ont été définitivement réglé : J’utilise une première couche qui « colle » (qui peut éventuellement être compressive) par exemple chez FALKE…En plus pour l’évacuation de la transpiration c’est parfait…Il existe plusieurs modèles qui garde + ou – la chaleur.
    En été, idem, mais la matière change, elle est rafraichissante : un tee-shirt manche courte ou débardeur très collant qui évacue la sueur et dessus un tee-shirt zip respirant de trail.
    (J’utilise le même procédé au tennis surtout pour les entrainements et matchs sour les bulles souvent très froide..)
    Je n’ai plus d’irritation et quel confort de ne pas subir la sueur qui coule…

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Manu,

      J’ai des hauts falke, je les aime bien et je les trouve très aérés, même si je transpire facilement (quelque soit le vêtement). Tu as raison, ce genre de tissu enlève de nombreux cas d’irritations mais parfois cela suffit pas. Sur un ultra, je préfère quand même rajouter une couche de nok, je préfère prévoir que guérir.
      Et bonne année 2013 !

  • biprunner28 dit :

    pour les têtons, aie aie aie, très douloureux effectivement…j’ai opté pour de simple petits pansements, normalement ça ne bouge pas trop si tu choisit des spéciaux pour l’eau…

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir biprunner28,

      Oui de simples pansements peuvent faire l’affaire. Avec ma transpiration, l’élastoplast tient mieux. Les prendre résistants à l’eau est quasi obligatoire si l’on veut pas les perdre en route…
      A+

  • Nathalie dit :

    Bonjour jean marc, je fais de la course à pied et de la rando j’utilise du NOK en prévention 2 semaines avant pour bien préparer mes pieds puis j’en remet le jour de ma grande sortie ou lors de ma rando sur plusieurs jours été comme hiver. Ça marche vraiment bien je n’ai jamais d’ampoule alors que j’ai les pieds assez sensibles.
    Par contre j’utilise de l’elasto pour mes épaules je n’ai rien trouvé de mieux pour les protéger du sac en rando même si c’est pas top de garder l’elasto pendant plusieurs jours.

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Nathalie,

      La crème Nok est un pilier des produits anti frottements et a fait sa réputation sur le terrain. Il existe de nombreuses marques sur le marché mais la crème Nok a fait ses preuves sur le terrain.
      A voir si le baume Alpskin renversera la tendance…
      A très vite,

    • J2M974 dit :

      Bonjour je me permets de te répondre, mon conseil serait de revoir tes réglages, surtout ta position et l’inclinaison de la selle, combien de selle as tu déjà essayer car c’est la pièce maitresse du vélo….

  • Fred dit :

    Salut
    La Nok, un jour sur deux, avant la CAP et des pieds chaque jour en meilleur état. Achetée en pharmacie à moins de 6 euros le tube de 75ml …

  • Vincent-Viry dit :

    Bonjour,
    Je fais du vélo de route, malgré les cuissards de qualité que je mets j ai toujours un problème désagréable au niveau intime, ça me chauffe. Je suis une femme et je ne sais pas quoi mettre avant mes sorties par peur que ça me chauffe encore plus !!!
    Merci de votre aide !
    En attente d une réponse

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Vincent Viry,

      As tu essayé la crème Nok ? C’est l’un des derniers tests réalisé sur le blog.
      La position sur le vélo y fait beaucoup aussi. Il y a peut être un truc à revoir.
      Il parait que les (anciens) cyclistes avait une astuce de grand mère : la feuille de chou. Je n’ai jamais testé mais on me l’a conseillé souvent.
      Tiens nous au courant,
      A bientôt

  • Paulin dit :

    Bonjour,

    Utilisateur régulier de NOK par le passé, j’utilise désormais la overstim que je trouve plus grasse et plus facile a étaler.
    Le fait qu’elle soit moins « grasse » à mon gout devient un inconvénient sur les fin de tube.
    NOK reste une valeur sure.

    Merci pour le blog que je lis très régulièrement,
    Bonne continuation,

    Paulin

    @Jean Marc: je vous ai laissé un message via contact, l’avez vous reçu?

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Paulin,

      Je te remercie pour ta participation et ton conseil sur la crème Overstims.
      Tes messages étaient rangés en indésirables, je ne sais pas pourquoi. En principe, c’est arrangé, les prochains seront validés automatiquement.
      Bon week end,

  • Philippe dit :

    Bonjour,
    pour les tétons, j’utilise ALGOPLAQUE FILM ( laboratoires URGO). Il s’agit d’un pansement extra mince terriblement durable ( il ne se décolle pas, même après une douche : il m’est arrivé de l’oublier et de m’en apercevoir le lendemain, c’est dire !).
    Testez-le et adoptez-le !

  • eric dit :

    bonjour à tous,je crois que tous les commentaires se rejoignent,pour ma part avant un ultra c’est nok +tano (tannage)de chez akiléïne pendant les 3 semaines précédentes,les tétons c’est pansements resistant à l’eau et l’entrecuisse c’est cuissard,le short athlé m’irritant au dela de 15kms.
    petite astuce:1 heure avant le depart masser les pieds avec une petite dose de crême et laisser le temps à la peau d’absorber un peu la crême avant de mettre les chaussettes.ne pas en mettre de trop sinon les pores se bouchent(sudation..) et les chaussettes peuvent perdre leurs caractéristiques techniques(evacuation de la chaleur,maintien,respirabilité..)
    Eric

  • Patrick dit :

    Bonjour,

    Pour les pieds, j’ai toujours eu ‘un peu de chance’, peu d’ampoules, la seule qui m’est contraint à ralentir ma course c’était dans une paire de Mizuno au niveau de la voûte plantaire. J’ai abandonné cette paire en running pour m’en servir tous les jours.
    Par contre au niveau des mamelons, j’en ai eu pendant un entrainement cet été. J’enchaînais un bloc vélo/CAP et je n’ai pas quitté le maillot de vélo. Au retour de mes 15 kms, Ça brûlait sec. Je précise que j’avais déjà fait ce bloc avec ce maillot et que rien ne s’était produit. Maintenant que je pars pour cet entraînement, j’emmène des pansements, en prévention.

  • Patrick dit :

    Juste un petit oubli, lorsque je prépare une sortie longue,que la météo annonce pluvieuse, deux jours avant je me fais un bain de pieds au jus de citron, et ensuite crème hydratante.
    Ne pas oublier d’aller voir le podologue de temps en temps.

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Patrick,

      Effectivement, une visite de temps en temps au podologue est toujours bénéfique, surtout lorsque les distances s’allongent, ils faut prendre soin de nos pieds.
      Les malelons qui saignent, je connais et c’est pas cool 😉
      En été, sur mes sorties longues, je mets toujours un petit coup de crème Nok en prévention.
      A bientôt,

  • michel berthou dit :

    hello ! de la crème nok du sol au plafond, et pas d’ épilation des aisselles !

  • jarry dit :

    Bonjour Jean Marc
    Contrairement à beaucoup d athlètes, je n ai jamais eu de rougeur dû à un quelconque frottement sur toutes parties citées du corps en 36 ans de triathlon et trail…
    Par contre et on y pense pas, si on a un slip un peu usé, l élastique peut apparaître et frotter dans le bas du dos ce qui occasionne une brûlure…et plus rapidement si l on a un camel sur le dos qui fait pression…

  • Surtout, si vous participez a des courses, il est important de preparer vos pieds avant la course, mais aussi apres une course comme le marathon, semi-marathon, 10 km ou trail .

  • >