Quelles chaussures de trail pour Bertrand ?

chaussures trail Saucony-Xodus-6

Cet article répond à une question de Bertrand, abonné à notre newsletter, qui recherche des chaussures de trail. Vous y trouverez des fiches techniques, photos et mes commentaires sur ces produits. Je reviens également sur un débat très animé (voire violent) sur Facebook sur les chaussures Salomon.

Chaussures de trail : la problématique

Bonjour,

Merci pour vos newsletters toujours intéressantes.

Je m’adresse à vous aujourd’hui pour un conseil pour des chaussures de trail pour coureurs pieds larges.

Bertrand, 1,74m 74 kg, pointure de ville 41,5, pied large, légèrement supinateur mais équipé de semelles orthopédiques pour courir.

Je réside en Beaujolais, terrains pierreux accidentés et forts dénivelés.

Déjà coureur sur terrain mixte, avec des distances de 10 km au marathon, je cours avec des Asics Nimbus en 42,5 qui me donnent toute satisfaction, un vrai Pullman. J’en suis à ma troisième paire. Fréquence de course une à deux fois par semaine, en fonction des objectifs et de mon activité cycliste et vététiste.

Désirant passer au trail et ménager mes couteuses Nimbus, je me suis acheté des Salomon Wings Pro taille 42 2/3, attiré par les nombreux commentaires dithyrambiques des différents sites internet, la qualité de la finition,et le maintien constaté lors de l’achat en magasin, et faisant fi de l’étroitesse de la chaussure en comptant sur les premiers km pour s’ajuster. La force de la marque rend aveugle…

Horreur, après 50 km, je dois constater que ce modèle n’est pas fait pour moi, inconfort avec le pare-pierres, j’accumule les ampoules et irritations diverses et je vais devoir acheter une nouvelle paire avant une blessure plus importante. Vers quel modèle m’orienter : Brooks, Mizuno ?

Je compte participer à des trails de 30 à 40 kilomètres.

J’ai un budget de 80 à 120 euros.

Merci d’avance de vos lumières.

Bertrand

Vous avez peur de faire le mauvais choix pour vos chaussures de running ou de trail ? Choisissez des chaussures bonnes pour vous maintenant !

Chaussures de trail : Salomon à tout prix ?

Avant de parler des choix possibles qui s’offrent à Bertrand, je voudrais revenir sur sa mésaventure avec la marque Salomon. Non pas pour dire du mal de la marque, juste pour rappeler que ce n’est pas parce que des chaussures de trail (ou route) sont à la mode ou souvent plébiscitées, qu’elles conviennent parfaitement à tout le monde.

Chacun est différent et réagira différemment selon les chaussures.

Cela me remet en mémoire une polémique dans un groupe Facebook dans laquelle j’ai été impliquée. Attention, vous allez voir, cela peut aller très loin.

Tout commence par un membre du groupe qui poste un message et qui recherche des chaussures de trail pour faire un ultra. C’est forcément un sujet qui m’intéresse. Je suis le deuxième à poster.

Le premier est un professionnel de la santé, un ostéopathe. Sans poser de questions sur la pratique du coureur, il balance direct que la marque Salomon est la meilleure et propose 3 choix.

J’arrive donc en second et je pose quelques questions à notre coureur pour essayer de mieux le cerner : porte-t-il des semelles orthopédiques ? Combien d’entraînements par semaine ? Quelles sont ses anciennes chaussures et pourquoi il veut en changer ?…

C’est l’ostéo qui répond en premier. Je vois que mes commentaires lui déplaisent et me reprend sur des fautes d’orthographe et surtout, il balance ceci :  » on s’en fout, chez Salomon, toutes les chaussures sont universelles « .
Comme je suis poli et zen (oups, je mens un peu), je commence par lui corriger ses fautes, puis je lui rétorque qu’il n’y a pas que Salomon dans la vie des trailers.

L’acte 3 monte alors en intensité. Sa réponse est que j’y connais rien, que c’est un professionnel du sport, que tous ses clients (il est osthéo, je rappelle) portent des chaussures Salomon.
J’ironise alors en lui disant que si tous ses clients portent des chaussures Salomon, c’est qu’ils sont tous blessés et du coup, cela ne met pas en valeur Salomon (bon, j’ai tourné les phrases différemment, je ne les ai plus en tête) et que de plus sur les 3 modèles Salomon qu’il proposait à notre trailer inconnu, 2 ne convenait pas à la pratique d’un ultra.
Je pensais notamment à la chaussure Speedcross.

L’acte 4 est l’acte final pour moi. Je ne me rappelle plus de sa réponse, mais grosso modo, il m’a pris pour une merde.
Je finirais juste la discussion en répondant ceci : Proposer des chaussures de trail (et surtout une seule marque) sans s’interroger sur le passé et le niveau de pratique du coureur, c’est comme pisser dans un violon. Et que ce comportement n’était pas digne d’un professionnel.

Bon, je pense que je suis tombé sur un disjoncté du cerveau, car quelques minutes après, c’est Elric, un de nos testeurs qui passait par là, qui a été pris à partie…

Tout cela pour en revenir sur 2 points :

Les professionnels de la santé et du sport ne sont pas des dieux. Nous non plus d’ailleurs. J’y reviendrais prochainement.

Mais surtout, putaingggggggggg, arrêtez de prendre l’avis de personnes qui vous balancent leurs marques préférés sans aucune objectivité réelle, et surtout sans se préoccuper de vos envies, de votre parcours sportifs, de vos blessures éventuelles…

C’est le meilleur moyen de faire le mauvais choix, de vous blesser, et au final, d’être déçu par votre investissement.

Mais revenons maintenant à nos moutons.

Chaussures de trail : les choix possibles

J’ai noté que Bertrand a trouvé les chaussures de trail Salomon Wings Pro étroites. Du coup, je vais orienter son éventuel choix vers des chaussures de trail ayant plutôt une toe box (avant de la chaussure) assez large.

Chaussures de trail Brooks Cascadia 10

Ce sont des chaussures de trail que je teste actuellement. Les premières impressions sont bonnes : accroche, amorti et confort sont bien là. Je vous en dirais plus prochainement.

Type de pied : universel
Usage : Entraînement/Compétition
Surface : trail
Poids du coureur : tout poids
Poids de la chaussure : 329 grammes

Attention, je trouve quand même la toe box un peu plus étroite que sur les chaussures de route Brooks Glycerin 11 dont j’ai fait le test surt ce site. Vous pouvez consulter ce test en cliquant par ici.

Elle possède la technologie Biomogo ADN, qui est un système d’amorti écologique personnalisé sous l’intégralité du pied. L’amorti et le retour d’énergie s’adapte au poids et à la foulée de chaque coureur.

L’absence de coutures réduit les frottements et les risques d’irritation pendant votre parcours.

Elles existent en plusieurs coloris.

Je n’ai plus le drop de ces chaussures de trail Brooks Cascada, mais il est assez important, de l’ordre de 10 ou 12 mm.

Elles sont vendues environ 140 euros, mais avec les codes réductions que vous trouverez ici sur notre site, elles rentrent pile poil dans le budget de Bertrand.

Mon avis : Ce sont des chaussures de trail qui ont fait la réputation de Brooks. Un best-seller de la marque qui en est à sa 10ème version. Il s’agit d’une chaussure confortable, avec un bon amorti, pas trop lourde et qui réagit bien quand on veut accélerer.

Ne trouvez-vous pas que cette couleur rouge rappelle celle d'une autre marque de trail ? © Brooks

Ne trouvez-vous pas que cette couleur rouge rappelle celle d’une autre marque de trail ?
© Brooks

Chaussures de trail Mizuno Wave Mujin 2

Type de pied : universel/Pronateur
Usage : entraînement
Surface : trail
Poids du coureur : tout poids
Poids de la chaussure : 325 grammes
Drop : 12 mm

Nous retrouvons ici la technologie Wave, qui est présente pour garantir une meilleure répartition de l’onde de choc au moment de l’impact au sol et pour assurer un bon amorti.

La semelle extérieure est en X10, qui est un caoutchouc en carbone qui augmente la résistance à l’abrasion de la semelle extérieure.

Elle bénéficie d’une couche amortissante en plus (AP+).

Plusieurs coloris sont disponibles pour ces chaussures de trail Mizuno Wave Mujin 2, et le prix moyen est de 140 euros.

Mon avis : C’est la remplacante des chaussures de trail Mizuno Wave Cabrakan. C’est un modèle sûr et fiable. Le petit souci pour Bertrand est que sur la fiche technique, il y a marqué que c’est pour des foulées universelles à pronatrices, alors méfiance, à essayer avant. Même si l’utilisation de semelles orthopédiques atténuera fortement.

Vous trouverez ces chaussures de trail chez nos partenaires. © I-Run

Vous trouverez ces chaussures de trail chez nos partenaires.
© I-Run

Chaussures de trail Saucony Xodus 6.0

Nous en avons parlé récemment sur ce site. Vous trouverez ici un article de présentation des chaussures de trail Saucony et là le test des chaussures de trail Saucony Xodus 4.

Type de pied : toute foulée
Usage : Entraînement/Compétition
Surface : trail
Poids du coureur : tout poids
Poids de la chaussure : 323 grammes

Sa semelle extérieure Vibram devrait permettre d’allonger sa durabilité.

Elle est dotée de crampons multi-directionnels prononcés pour une meilleure accroche.

Par contre, elles ont un drop de 4 mm, contrairement aux autres modèles, on se rapproche de la pensée minimaliste. Les premiers entrainements devront se faire tranquillement et vous devrez voir comment votre corps réagit, surtout si vous avez toujours couru avec un drop plus élevé (genre 10 ou 12 mm).

Elle permet la fixation d’une guêtre de protection.

Ces chaussures trail Saucony Xodus 6 possèdent la technologie PowerGrid+, dont la semelle intermédiaire est 20 % plus légère que les semelles intermédiaires standards.

Elles sont vendues 140 euros en moyenne.

Mon avis : beaucoup de coureurs la plébiscitent, c’est donc un gage de qualité. Par contre, plusieurs remettent en cause le mesh de la chaussure qui serait trop fragile sur le modèle 5, mais pas sur le modèle précédent. Qu’en sera-t-il avec la version 6 ?

Ces chaussures de trail Saucony aiment les longues distances. © Saucony

Ces chaussures de trail Saucony aiment les longues distances.
© Saucony

Chaussures de trail Asics Gel FujiTrabuco 4 Neutral

Il existe de nombreux modèles pouvant convenir à Bertrand. Nous finirons notre tour d’horizon avec cette chaussure Asics.

Type de pied : universel
Usage : Entraînement/Compétition
Surface : trail
Poids du coureur : tout poids
Poids de la chaussure : 329 grammes

Elles sont vendues 120 euros (sans nos codes réduction).

Pas de Vibram chez Asics, mais on note la présence du caoutchouc AHAR+ pour accroître la durabilité et amélioree l’adhérence sur les terrains accidentés.

Elles possèdent une poche de rangement pour les lacets, je trouve que c’est toujours pratique en trail.

Et bien sûr, pour l’amorti,Asics met en avant sa technologie Gel, qui est présente au niveau du talon et de l’avant pied.

Mon avis : voilà également un modèle solide qui a fait ses preuves. Amorti et stabilité seront ses deux atouts majeurs. Plus les distances s’allongent, plus elles aiment.

De très jolies couleurs accompagnent ces chaussures de trail Asics. © I-Run

De très jolies couleurs accompagnent ces chaussures de trail Asics.
© I-Run

Quelles chaussures de trail auriez-vous conseiller à Bertrand ?

Dites-moi également vos réactions sur mon altercation sur les chaussures de trail Salomon. Quel est votre avis ? J’attends vs réponses avec impatience !

Si cet article sur le choix de chaussures de trail pour Bertrand vous a plu, partagez-le sur Facebook, Twitter ou Google+

Si comme Bertrand vous rencontrez des problèmes pour choisir des chaussures bonnes pour vous, notre guide sur les chaussures de running ou de trail vous aidera.

Note : Les liens de cet article sur le choix des chaussures de trail pour Bertrand pointant vers I-run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

  • michel berthou dit :

    bonjour,

    j’ai été confronté au même problème que Bertrand, les salomon xa pro D tant encensées sur les sites web se sont avérées pour moi totalement importables tellement elles me serraient la voûte plantaire, j’avais les pieds en compote au bout de 10 kms de trail, elles pesaient 1 tonne, et ne débourraient pas la terre.
    je les retournaient chez d4, dont le vendeur ne comprenait pas mon inconfort, au vu de la renommée dont jouit salomon, et m’a fait un cirque qui me rappelle la situation que Jean-Marc a subi lors de sa contribution au forum, ce qui n’est jamais agréable, c’est d’être confronté à des personnes pensant détenir la vérité en vous balançant des lieux communs théoriques tellement éloignés de la réalité que nous expérimentons lors de notre pratique personnelle.

    j’ai eu gain de cause et suis reparti avec une paire de technica inferno à 87 euros.
    larges de pied, elle convient parfaitement à ce que j’attends d’une paire de chaussure de trail.

    bonnes sorties !!!

    • Jean-Marc dit :

      Bonsoir Michel,

      Personnellement, j’ai eu aussi des problèmes avec Salomon XA PRO 3D. Ma femme idem.

      Par contre, je teste les speedcross et à part un chaussant édroit, à l’image des Adidas, elles sont confortables et accrochent bien.

      Après pour ton vendeur D4, il a une excuse peut être : il ne s’y connait peut être pas bien en running même s’il bosse dans ce rayon.
      Du coup, s’il ne se forme pas personnellement, il ne pourra pas progresser dans le conseil.
      J’ai le cas d’une collègue de club qui a décroché un job chez D4 et qui s’est trouvé responsable du rayon running mais qui n’y connait rien en matos running…
      Et je n’ai pas l’impression qu’une fois à l’intérieur, il y est une formation spécifique pour comprendre les enjeux de la course et les besoins des coureurs…Mais je peux me tromper 😉

      • michel berthou dit :

        bonsoir jean-marc,

        maintenant, pour ce qui concerne mes chaussures et alimentation nutritionnelle, j’ai trouvé ma boutique, Sobhi Sport, à brest, et pour l’instant, la compétence est au rendez-vous, et le prix est équivalent; je conseille vivement cette boutique,
        quant aux speedcross, elles sont vraiment trop étroites pour moi.

        sportivement !!!

  • Chavaroche dit :

    J’ai eu un petit sourire quand j’ai lu ta bafouille, je suis kiné, Ostéo et…traileur…
    Y a pas besoin d’être un professionnel de santé pour se douter qu’une paire de pompe ou une marque ne convient pas à tout le monde…on est tous différents…Salomon est une bonne mais Brooks aussi et Saucony et bien d’autres…le plus important c’est de trouver SA paire…
    Pour apporter ma petite expérience, j’ai actuellement des xodus 5 et j’aime bien, bonne accroche, gore tex, semelle vibram…du tout bon…la prochaine paire ce sera des 6 sans hésitation…
    A bientôt les amis !!!

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Chavaroche,
      Comme tu le dis, le plus important est de trouver sa paire, ou plutôt ses paires.
      Merci pour ton retour sur les Xodus 5.
      Par contre, en publiant un article sur ces chaussures sur Facebook, il y a eu beaucoup de retours pour dire que le mesh était fragile, alors que visiblement, sur le modèle 4, ce n’etait pas le cas. Quel est ton avis dessus ?
      A bientôt,

  • stephane 21 dit :

    bonjour
    coureur sur route 35.30 sur10 1h19 sur 21
    etc …
    je cours avec des adidas adios ou energy boost ( les prochaine seront surement des boston pour le marthon , je suis vos conseil !!!! 🙂 🙂 je fais 1m72 et 64 kgs
    je fais ( un peu ) de trail , j aimerais avoir les sensations d une chaussure de route type energy boost , j ai deja des cascadia 9 ( bof )
    plusieurs type de salomon , sense pro , xt , speedcross( FINI )
    j hesite entre ADIDAS RIOT 6 et ADIZERO XT 5 ? je dois preparer la saintelyon, un trail roulant qui se rapproche de la route , miam miam hihihihihihi
    je veux du dynamisme confort et cette sensation de legereté des boost

    merci d avance

    steph

    • Rodrigue dit :

      Salut stéphane 21.

      Tu pourrais essayer les asics fuji trainer 3.
      C’est un peu comme une chaussure de route avec une semelle typée trail.

      (http://www.i-run.fr/chaussures_homme/Trail_c15/Asics_m1/Asics-Gel-Fuji-Trainer-3-Gore-Tex-M_Asics_fiche_27082.html) : là c’est un modèle Gore-tex, mais elle existe aussi en modèle normal (celle que je possède).

      C’est un modèle neutre, très léger mais confortable (gel talon), un drop de 7 mm si je me souviens bien.

      Je mesure 1,90 m pour 84 kgs. Avec elles, j’ai participé à un trail de 30km et 1100 m de D+, et pas de problème notamment dans les transitions (route-chemin). En effet, sur bitume, tu as une vraie routière au pied et l’accroche est satisfaisante sur chemin et pierre (attention, elles glissent un peu sur la boue). Je les utilises sur des profils coupants (calanques Marseillaises, collines et petites montagnes de Provence)

      Après, je ne sais pas ce qu’elles peuvent donner quand tu dépasses les 50 kms de course. Je me suis arrêter à 40 avec.
      Pour le plus long, j’ai des bushidos (LA SPORTIVA). Trés sympas, mais à la semelle tendre (trés accrocheuse) et donc fragile.

      Mais bon, rien ne vaut l’essai en boutique. MAis attention, dans les boutiques, il y a un virus qui traine et qui est très contagieux. On l’appelle la « Salomonite », et touche beaucoup de vendeurs et de clients !!!! on a même essayé de me la refourguer !!!! mais j’ai tenu bon !!!!

      Sportivement.

      A bientôt.

  • Michael dit :

    Bonjour,
    Perso, j’ai été également très déçu par les Salomon XT Wings (qui s’appellent aujourd’hui Wings Pro) : modèle soit disant conçu pour l’ultra … mais les miennes sont déjà en fin de carrière après 2 ultra, pourtant pas courus dans des conditions extrêmes…
    Je pense aussi que beaucoup trop de trailers négligent les chaussettes : une chaussette de trail, épaisse et renforcée, peut très fort améliorer le confort
    On dit aussi qu’il faut prendre une pointure supplémentaire : ce n’est parfois pas suffisant. Dans mon cas, je fais 43 en chaussures de ville; et, selon les marques, je prends en chaussures de trail du 44.5, 44 2/3, voire 45
    En conclusion, il n’y a pas de solution générique : les différents avis peuvent dégrossir le problème; mais ce sera à chacun de trouver son…pied 😉 à force d’expérience, et selon sa morphologie et le type de course qu’on fait
    Sportivement,
    Michael

  • stephane21 dit :

    Bjr rodrigue
    Merci pour l attention que tu as eu a mon egard
    T inquiètes j ai donner en salomon..fini
    La asics trainer . J ai peur qu elle sois trop juste pour la saintelyon, il y a tout de meme 72 kms et 1800 D+, et n est elle pas trop juste en amorti ?
    Pour ca que j essayais de m’orienter vers adidas riot6 ou adizero xt 5
    Mais a croire que personnes ne connaisse !! ?????

  • Rodrigue dit :

    En effet, pour la Saintélyon, ça risque d’être un peu léger. D’ailleurs je me demande encore comment Xavier thévenard (team asics) à fait pour gagner l’UTMB avec ces shoes aux pieds.

    Bref, pour le long, c’est tendu de les chausser. Mais pour le court, c’est de la balle !!!!

    Désolé de ne pas pouvoir t’aider sur les Adidas.

  • stephane 21 dit :

    😉
    il y a pas de mal !! merci quant meme
    et peut etre que d ici là jopterais la solution de xavier thevenard !!! lol
    cela me permettra d essayer des asics trail ( toujours eu des DS TRAINER route )

    a bientot sur le forum ou sur des sentiers
    🙂 🙂 🙂 🙂

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Stéphane,

      Je connais bien Riot, j’ai fait un test sur ce site (il me semble que c’est le modèle 4).

      Les Riot sont peut-être plus orientés trail que les Adizero, par contre elles sont plus lourdes.

      Il y a des portions de route à la Sainté mais aussi des chemins, et si la météo est capricieuse, avoir quelques crampons peut s’avérer utile.
      Je pense qu’il faut partir sur cette course avec deux modèles différents, l’un un peu axé trail, et l’autre plus routes et chemins…

      Par contre, je n’ai pas couru avec les nouveaux modèles, mais l’effet boost que tu recherches, tu ne l’auras pas avec ces modèles.

      Je pense que tu devras chercher vers d’autres marque, je pense à Hoka bien sûr.

      En ce qui concerne les shoes de Xavier Thevenard, c’est comme ceux qui se prennent pour Kilian et qui veulent les mêmes chaussures Salomon pour faire les mêmes distances…sauf que ce sont des champions, qui ont un entrainement optimisé, une technique de pied parfaite…

      A très vite,

    • Rodrigue dit :

      Lol Stéphane. Tu vas te bousiller les pieds. La fuji trainer ne sera pas adaptée. Bon courage dans tes recherches et tiens nous au jus.

      @jean-marc: total d’accord avec toi quand au fait que les champions ont une foulée aguerrie et que leurs chaussures sont taillees pour eux.

      A bientôt

  • stephane 21 dit :

    cela m avance pas beaucoup tout ça !! 🙂 🙂
    @jean marc , tu as raison , je partirais suivantla meteo , et la tenue aussi , peux encore faire un froid sec , sinon cascadia pour la course
    je commence a me demander si adidas en a vendu des adizero xt 5 ou des riot6 🙂 🙂 🙂

  • Fred dit :

    Salut
    Je viens de profiter d’une promo pour m’acheter les XApro3DGTX pour remplacer mes Cabrakan vieillissantes et, après 3 sorties (max 13km) j’en suis ravi. Elles sont à l’aise sur tous les terrains (sable, sous-bois, boue et pierrier). En attendant de voir ce que cela donne sur du long cet hiver.
    C’est ma première paire de Salomon après 8 achats de Mizuno mais je me suis perdu lors de leur changement de nom de série (Je n’ai toujours pas compris le pourquoi de ces modifications). Ceci dit je trouve le chaussant plus confortable d’entrée sur les Mizuno et la toebox assez large pour mes pieds. Cela facilite aussi les transitions en triathlon.
    Jean-Marc tu as raison sur toute la ligne, malheureusement rien n’est jamais gagné dans le choix d’une chaussure, ni la marque, ni le modèle !
    Bon run à tous

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Fred,

      Tu as raison, rien n’est jamais gagné. Il n’y a aucune certitude qu’un modèle futur vous complera autant que l’ancienne version.
      Les marques font des ajustements, et des modifications, ou des ajouts/suppressions en technologie, que cela peut tout changer…
      Bonne journée

  • Patrick dit :

    Bonjour,
    Quand j’étais plus jeune, je jouais au football, et je passais de Puma, à Adidas, Patrick etc…sans aucun problème (pas d’échauffement, ampoule).
    Quand j’ai commencé à courir, j’ai essayé de nombreux modèles des marques précitées et aucun ne m’apportait le confort sur longue distance. Un jour, j’ai essayé des Asics et là j’ai trouvé la chaussure pour mes pieds.Je suis bien dedans même si l’amorti est réduit vu mon gabarit (1.79 et 90 kg) et oui, je sais mais j’ai de gros muscles et une ossature forte (dixit une radiologue après une chute en VTT).
    Pour le trail j’ai des Brooks Cascadia 9 et je suis très bien dedans. Elles accrochent bien dans les pierriers, dans les cours d’eau, (l’eau s’évacue bien). Elles sont peut être un peu dures sur terrain dur.
    J’ai des Salomon je ne les porte que pour marcher tous les jours. J’ai failli les laisser dans de la boue. La boucle de serrage ayant été cassée juste avant lors d’un contact avec une pierre. J’étais bien dedans mais sans plus.
    Je ne dirai qu’une chose, chacun à son pied, il faut essayer les chaussures avant d’acheter.

  • Montrieul dit :

    Salut ,
    Je cours des trails entre 35 et 50 km et pour ma part ça fait bien longtemps que j’ai laissé tomber Salomon ( retour de semelle devant le pied et crampon qui se décolle !!!! ) sur les conseils du magasin Endurance Shop je suis passé sur la Saucony Xodus 4 , très bonne chaussure ( pour moi en tout cas ) le mesh a commencé à se percer au bout de 5 mois … Pas grave , je décide de passer à la Xodus 5 et là , aprés seulement 3 semaines d’utilisation , mon orteil avait traversé le mesh !!!!!!! Je les ramène au magasin qui me les prend en SAV me disant qu’effectivement sur ce modèle ils avaient eu des soucis ….. Que faire maintenant ???? Je décide de passer sur la Asics Fuji Trabuco Neutral , très confortable , un peu moins de stabilité que la Saucony mais bien quand même sauf qu’elle est un peu plus large sur l’avant pied et me provoque des échauffements au pied sur des longues distances …… Dommage !!!!!! Au final , J’ai donc repris une paire de Xodus 5 avec le nouveau mesh , 2 mois que je les ai et pour l’instant …… Rien a bougé ……… ( en prépa pour l’endurance Trail des templiers en octobre 100 km 4600D+ , j’espère bien le faire avec cette paire ….) pour info , je mesure 1,71 M / 70 kg et chausse du 42 .

  • lomon dit :

    Bonjour
    Bien entendu, il est des personnes qui restent formelles quant à leur choix soit par intérêt soit par auto persuasion de détenir l’absolue vérité. Après nous ne pouvons pas prendre à notre compte la problématique psycho, et mentale fusse t’elle celle de professionnels de la profession. cela dit je n’ai jamais pu courir avec des Salomon, étant perclus d’ampoules à chaque sortie; j’ai donc opté pour les cascadia et en suis fort content.
    Bien à vous

  • bruno dit :

    Bonjour
    je n’ai jamais essayé de Salomon donc pas de jugement à priori .pour des trails courts ,j’utilise des Nike Wildhorse qui me conviennent bien: drop de 4 mm, amorti assez bon qui correspondent bien à ma foulée médio pied et 58kg. ce n’est qu’un avis personnel ,d’autres ne les apprécieront sans doute pas.

  • Ginette Carignan dit :

    Bonjour,

    Je vous ai déjà demandé conseil, et vous m’avez proposé quelques modèles adaptés à mes besoins.

    Personnellement, je pense que l’ostéo dont vous parlez est dogmatique. Cela arrive souvent que dans un secteur professionnel, les « initiés » croient dur comme fer à certains dogmes. C’est désolant !

  • pascal dit :

    Salut la compagnie,

    Bravo tout d’abord à Jean-Marc pour son travail et son forum: je trouve vos articles intéressants et vos discussions enrichissantes. Je suis nouveau sur cet espace de dialogue et souhaiterais partager mon expérience de choix de chaussures, c’est à dire une expérience de cauchemars (ou presque).

    J’habite en vallée de Chevreuses mais je viens de Catalogne, pays de montagne, où je pratiquais l’escalade. J’ai un peu plus de 50 ans, 1m82, 75kg, adepte des activités sportives intenses depuis toujours (je n’y peux rien, c’est mon corps qui me l’impose…). Arrivé à Paris, j’ai arrêté l’escalade mais mon corps n’en est pas resté là: il a demandé de l’activité, j’ai suivi et me suis mis à courir.

    Bon, voilà pour la mise en contexte: venons-en au sujet du moment. Pour choisir mes chaussures, j’ai bien évidemment dû surfer sur internet où j’ai bien évidemment commencé à me noyer entre les pubs, les pseudos essais indépendants et un choix de marques et de modèles à en oublier comment je m’appelais après une heure de « navigation ».

    Bref, j’optai finalement pour des Mizuno moyen de gamme sur les conseils d’amis coureurs. Je les choisis polyvalentes car je cours sur bitume et dans les bois. Bonnes sensations mais très rapidement je commence à acheter des semelles intérieures pour compenser les ondes de choc: à l’époque, il y a un an et demi, je courais environ 150km par mois. Au bout de 3 mois, les semelles externes des chaussures sont déjà bien aplaties, elles se sont tassées, la forme s’est élargie; les chaussures ne se comportent déjà plus comme au début. A cinq mois, il y a des trous partout, les protections extérieures sont en partie décollées, le dessous des semelles sont totalement lisses, etc, etc… La marque (tout comme la majorité des autres) donnait à ces chaussures une espérance de vie d’au « minimum 800km à 1000km », « AU MINIMUM »… Dans mon cas, elles eurent l’allure de celles de Charlot à 700km.

    Donc, besoin d’autres chaussures plus tôt de prévu (prédit…) par la marque, et donc, re-belote et re-cauchemars pour le choix des nouvelles. Finalement j’opte pour des adidas glide boots pour la route et des brooks 5 pour le trail, toutes deux achetées sur des sites et en solde:
    1. Les Glide sont bien au début mais l’effet boost se perd assez vite, ce qui amène la foulée à « taper » rapidement, d’autant plus que le concept de cette chaussure amène à attaquer par le talon: donc, re-valse des semelles intérieures pour compenser.
    2. boots 5: semelle très dure et perte complète de la qualité de la foulée en moins de 15km.

    A cette deuxième époque, je courais environ 200km par mois.

    Je passe sur les achats d’une paire d’Asics gel moyen de gamme, avec même résultats de les Mizunos, Addizero très performantes mais totalement inadaptées à moyennes distances sur route, autre modèle addidas un peu plus léger que les Glides; je passe aussi sur les chaussures achetées sur site internet et retournées dès le premier essayage (dont une paire de Salomon haut de gamme. Et pendant ce temps là, j’ai couru des trail avec mes chaussures du moment parce que je ne pouvais pas mettre entre 80 et 100 euros pour chaque essai et que j’ai continué à être perdu pendant un bon moment…

    Aujourd’hui, après un an et demi d’expérience, 250 à 300 km courus par mois en ce moment, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes (pour ne pas que lui me presse par les boul…, si vous voyez ce que je veux dire…). Après en avoir discuté avec de nombreux coureurs réguliers, y compris en compétitions, mes conclusions sont les suivantes, que j’ai plaisir à partager avec vous:
    1. je dirais de 80 à 90% de toutes les chaussures sur le marché actuel ne sont pas conçues pour courir plus de 30 à 40km par semaine, quel que soit leur type, concept et technique de finition;
    2. leur résistance est bien moindre que celle annoncée par les pubs et autres pseudos essais privés;
    3. leur qualités premières s’estompent rapidement, c’est à dire aux alentours de 400 à 500 km;
    4. la contrainte majeure en course à pieds, tout type de profil de coureur confondu, est l’absorption des ondes de choc avec ses conséquences sur les os, tendons et muscles des membres inférieurs et de la colonne vertébrale: et bien, je dirais que l’un entraînant l’autre, 80 à 90% des chaussures sur le marcher actuel ne prennent pas suffisamment en compte ce problème dans la limite de vie des chaussures indiquée par les marques.

    Ma conclusion du moment, que je laisse également à votre appréciation, est que 80 à 90% des produits du marcher commencent à vous mettre en situation de danger au bout de 400 à 500km d’utilisation, c’est à dire bien en deçà des 800 km minimum annoncés comme une moyenne par les marques.

    Dans mon cas, avec le « ras le bol » que vous pouvez imaginer, j’ai dû me contraindre à investir dans plusieurs paires simultanément pour tenter de me sentir à l’aise au long cours dans ma foulée et pour me sentir en sécurité (tout particulièrement diminuer très sensiblement les douleurs dans les tendons d’Achile et après visite d’un podologue spécialisé en sport qui m’a fait fabriquer des « semelles personnalisées » que je n’ai pas pu supporter plus de 17km sur route et 10km en trail…).

    Mes choix du moment sont les Oka Clifton pour la route, La Sportiva Wild Cat 3.0 M pour les trails en parcours sur surfaces mixtes et La Sportiva Ultra raptor pour les trails de montagne: on verra bien, je viens juste d’ouvrir les boites: ma stratégie étant d’utiliser ces trois paires uniquement en courses et dans les quinze jours qui précédent, et de finir d’user mes « anciennes » pendant mes entraînements courants.

    Quoi qu’il en soit, il m’apparaît pour la course à pieds ce qui était déjà évident dans d’autres sports: pour les pratiques intenses il est absolument indispensable d’investir de façon significative dans une très bonne qualité (y compris pour le matériel d’entrainement). Les économies faites dans l’achat de matériel de deuxième rang doivent très souvent être investies dans des frais médicaux pour réparer des blessures plus ou moins graves qui, dans bon nombre de cas, sont dues à un déphasage entre la réalité des produits et ce qui est indiqué dans les publicités, à la détérioration rapide de leurs matériaux de fabrication, quand il ne s’agit pas de concepts erronés.

    Très intéressé de lire vos réactions et vos avis, merci encore à Jean-Marc.

    Cordialement,

    Pascal

  • Phil38 dit :

    Bonjour Jean-Marc et à tous,
    Quelques commentaires supplémentaires sur les chaussures que je connais dans la liste que Jean-Marc a testé : les Brooks Cascadia (9 pour celles que j’ai eues) et les Mizuno Mujin que je teste actuellement (>350km). Pas d’expérience en trail avec les Salomon, les seules que j’ai eues ont fini en chaussures de rando (parfaites d’ailleurs) pour cause d’amorti trop ferme à mon goût.
    Tout d’abord un peu (beaucoup) d’étonnement : on occulte toujours un point très important en trail : la tenue sur terrain humide, particulièrement les rochers et là les meilleures des best seller comme la Cascadia se retrouve avec un zéro pointé, inadmissible pour une chaussure de trail, pour moi ça touche la sécurité, incroyable qu’à la version 10 on en soit encore là…. et plus généralement désolant que ce problème ne soit pas adressé correctement.

    En bref sur chacun de ces modèles :
    les Cascadia 9 :
    -confort 5/5, des pantoufles
    -protection, longévité du mesh et de la partie supérieure en générale 2/5. la protection est minimaliste, les coutures s’usent rapidement
    -semelle : accroche sur le sec 4/5, accroche sur le mouillé 0/5
    -amorti 4/5
    -dynamisme 2/5, assez faible
    -longévité de l’amorti 2/5
    -stabilité 4/5
    En conclusion, de bonnes pantoufles de trail, idéal pour les sous-bois pas pour du trail sur terrain accidenté et technique (ok je suis un peu sévère).

    Les Mizuno Wave Mujin.
    En sortant des Cascadia, ça m’a donné une bouffé d’air frais. Habitué des Mizuno en trail et sur route, j’ai trouvé le chaussant type chausson en une pièce très proche du pied, un peu plus étroit que d’habitude, attention. L’accroche est meilleure que sur les Cascadia mais pas idéale sur terrain mouillé : pierres, rochers, herbe pentue…
    L’amorti me convient, je le trouve efficace et surtout il est doublé d’un dynamisme très intéressant qui ne fait pas craindre le bitume si besoin.
    sur les mêmes critères que les Cascadia :
    -confort 4/5,
    -protection, longévité du mesh et de la partie supérieure en générale 3/5. la protection est lègèrement meilleure que sur la Cascadia 9, pour l’instant rien n’a bougé sur ma paire (>350km)
    -semelle : accroche sur le sec 5/5 (vraiment très bien sur le sec), accroche sur le mouillé 2/5
    -amorti 4/5
    -dynamisme 4/5,
    -longévité de l’amorti 4/5 (pour l’instant…)
    -stabilité 3/5 un peu moins bon que sur les Cascadia mais j’ai des semelles ortho qui peuvent légèrement fausser l’équilibre naturel de la chaussure.
    En conclusion, d’excellentes chaussures dynamiques pour des trails de moyenne distance voire de l’ultra techniquement facile, la protection est relativement faible, il faut donc rester vigilant sur les placements en terrain technique (pierrier etc….). En dehors de l’accroche sur terrain humide très très limite, le seul autre point un peu négatif à mon goût c’est le drop, 12mm c’est un peu bcp par les temps qui courent, j’aurais préféré quelque chose autour de 8mm.

    Voilà, si maintenant vous avez quelques références de chaussures de trail qui accrochent, je suis preneur, merci !
    Bonne course à tous,
    Ph

  • stephane69 dit :

    Bjr,
    1,96m, 105 kg, mollet droit fragile!
    Salomon wing: 2 paires en trail region de Vienne. chaussures adaptées mais seulement pour les terrains accidentés. j’ai couru qques fois sur chemin/routes et douleurs genoux et douleurs muscu au mollet.
    1 tentatives avec cabranka entre les 2 salomons. Bonnes chaussures en confort mais semelle plate et large, et à la première pierre mal placée entorse de la cheville. Les salomons me sont mieux adaptées car la forme en X permet une torsion de la chaussure sans engager le pied jusqu’à la cheville!
    Quelques problèmes muscu, arrêt du trail, prise de poids. Aujourd’hui, tjrs 1,96 et 102kg, je fais du chemin/route avec Hoka one one: génial des pantoufles. J’ai tenté avec un petit trail dans le cantal: semelle génial mais pas adapté en dénivellé pour le maintien du pied. Cepandant l’hyper semelle est un enorme confort. amis je credoute toujours la première pierre.
    Je cherche un avis sur les hoka!
    stéphane

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Stéphane,

      Merci pour ton retour d’expérience.
      En ce qui concerne les chaussures Hoka, tu devrais trouver ton bonheur ici, il y a de nombreux tests et des news régulières sur les chaussures Hoka.
      A bientôt,

  • Marc dit :

    Bonjour perso je cour avec des New balance leadville 1210 v2 .la Sportiva ultra raptor et Salomon Slab xt6 version boue ,j’ai une préférence de confort pour la New balance mais il est vrai que cette chaussure et peu utiliser dans le Trail et on en parle pas souvent je trouve cela dommage qu’ en pensez vous

  • Bertrand dit :

    Bonsoir à tous et merci pour vos commentaires, et tout d’abord à Jean-Marc.

    Pour préciser le niveau de mon erreur, outre l’étroitesse des Salomon Wings Pro, le faible amorti m’a aussi coûté cher puisque j’ai développé une bursite calcanéenne (inflammation très douloureuse d’une petite bourse entre le tendon d’Achille et le talon…oui oui, nous en avons là aussi !). Le renouvellement trop tardif de mes semelles orthopédiques n’a pas aidé non plus…Résultat : interdit de course à pied au moins jusqu’à la fin de l’année et 10 séances de kiné. Pas de trail des Grisemottes, pas de marathon du Beaujolais, pas de semi de Beaune…Heureusement, vélo autorisé hors danseuse et efforts intensifs et le home trainer permet d’assurer l’entretien. A la lecture de vos commentaires, les Brooks semblent le meilleur compromis pour moi…Et dire que les ai essayé et trouvé super confortables !
    Sinon, pour les pieds étroits et les solides du squelette, les Salomon sont neuves et à vendre !

    Sportivement

  • Rodrigue dit :

    Ah mince. Soigne-toi bien et reviens nous en forme. Bon courage.

  • Le bouter dit :

    Salut à tous,
    Sebastien, 1m84, 74kg, semi sur 1h31 approx.
    Je rebondis sur le commentaire de jean-Marc plus haut : quelqu’un connaît les adizero? Je prévois la saintelyon dans un mois maintenant et j aimerais acheter rapidement une paire de trail pour les tester/faire avant cette épreuve (ma dernière sortie d un peu plus de 30 kms avec 1000m D+ dimanche dernier n a pas été de tout repos avec ma paire de noosa tri qui affiche plus de 900kms au compteur…). Je les ai testé dans un endurance shop, et elle fit parfaitement à mon pied. Mais que valent elles sur plus long que les 500m de ligne droite bitumée du test?…

    Merci se votre éclairage!

  • Le bouter dit :

    Précision au cas où : adizero xt boost M.
    Merci 🙂

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Le Bouter,

      Les Noosa tri ne sont pas des chaussures de trail, mais de route, voire de chemins mais certainement pas à emporter sur des sentiers techniques.
      Pour les chaussures adidas XT, ce sont déjà des chaussures de trail.
      Après, j’ai testé un autre modèle de trail (supernova) et j’avais bien aimé.
      A très vite,

  • Smims dit :

    J’ai aussi un pied large. On ne trouve bientôt plus que des chaussures Slomon vers chez moi. Je cherchais une paire de trail waterproof, j’ai donc acheter des Salomon XA PRO 3D GTX. Ça à été une très grosse erreur! J’ai malheureusement insisté et j’ai couru plusieurs semaine avec. Résultat: J’ai eu une déformation du pied et des douleurs. Depuis je cours avec des Asic gel fujitrabuco… elle sont formidable! Salomon, plus jamais.

    • Jean Marc dit :

      Bonjour Smims,

      Merci pour ton retour. Tu entends quoi par déformation du pied ?
      A bientôt,

      • Smims dit :

        J’ai un hallux valgus maintenant et comme j’ai compensé, j’ai eu des douleurs aux genoux. Ça fait maintenant 8 mois que j’ai des problèmes. Je peux courir que 30 min, alors qu’avant je courais 1h30 quotidiennement. Je n’avais jamais eu aucun problème physique avant, jamais! Je viens de commencer a faire des infiltrations acide hyaluronique dans l’articulation du gros orteil. Normalement, je peux recommencer à courir dans 2 jours. Ça a été très difficile de ne plus pouvoir courir, terrible.

        J’ai fini par revendre ces satanées chaussures à un amis qui en est ravi.

        Je pense que se sont de bonnes chaussures… mais pas pour moi.

        Asic gel fujitrabuco sont parfaites!

        Merci, je vois que je ne suis pas seul, lol.

  • Le bouter sebastien dit :

    Bonjour Jean marc,
    Effectivement les noosa ne sont clairement pas adaptées… d ou (une partie de) mes difficultés à me sentir en confiance sur les chemins techniques…
    J ai commandé les adidas adizero xt. Je ferai un petit retour après test 🙂
    A bientôt
    Sebastien

  • Marc dit :

    Bonjour jean marc , tu parles de la xodus 6 voila j.ai parcouru avec cette chaussure plus de 100 km dans les calanques et à la sainte Baume autour de Marseille , mon analyse si je peux me permettre la chaussure est confortable taille un peu petit la semelle tiens très bien sur le sec par contre dès que tu cours sur une pierre ou une dalle rocheuse humide ( rosée du matin ) la c’est vraiment glissant voir très glissant j’ai eu pas mal de marque de chaussures mais à se point on glisse non je ne connais pas certains me diront qu’aucune chaussures tiens sur les rochers mouiller oui je sais mais comme ca non . Sportivement

  • Dejean dit :

    Bonjour
    je suis pronateur, je cours avec des FujiTrabuco 2, et Fujitrabuco 3 GoreTex.
    Avec semelles orthopédiques.
    Terrain avec peu de dénivelé (vignes et chemins).
    Je constate sur des durées supérieures à 2h, de petites douleurs sous la voute plantaire côté intérieur, et à l’intérieur d’un genou.
    ces douleurs disparaissent après qq jours de repos.
    Suis-je voué à courir des durées inférieures…?
    Faut-il essayer des chaussures avec un drop plus faible et une foulée médio-pied ? Lesquelles?
    Ces sujets sont-ils abordés dans le guide chaussures ?
    Merci
    Cordialement
    Thierry

  • Ben dit :

    Bonjour. 1m92 pour 125 kg, je suis supinateur (avec semelles correctrices) et pieds très larges. J’ai essayé la cabrakan qui est plutôt un peu plus conçue pour les pronateurs.
    Que me conseillez-vous aà l’heure actuelle avec un chaussant (très) large en hyper neutre ou pour bien faire tendance à corriger la supination ? La Mujin, la Kazan, la Hayate ? Sont-elles aussi large que la Cabrakan ?
    Merci.

  • ArnO dit :

    Bonjour, j’ai du mal à choisir aussi une marque pour mes sorties. J’habite dans le Nord et on est plus sur de la forêt, parcours boueux.
    Salomon (avant les Soft Ground) n’était pas très adapté aux tracés, je n’ai pas essayé les Speed Cross ou autre modèle SG.

    Mes préf, pour leur chaussant précis Adidas, Riot (j’ai adoré les 5 mais, les passants de lacets ont cédé après 400km…et pourtant je suis pas un sauvage du lacet !).J’ai acheté les Riot 6, royales, mais la semelle est trop polyvalente pour mon terrain de jeu (boue, reboue et gadoue), mais bien sur un Grand Raid 2014 (elles, moi beaucoup moins !)

    J’ai eu des Saucony Xodus 5, géniales ! le drop est parfait pour moi, ça accroche et le pied déroule, bon, les passages en roches sont tendues (courir sur le dur avec des crampons de rugby … c’est chaud). 300km, et les mesh des orteils se déchire (jonction mesh/pare pierre), on change !

    Ensuite je suis allez voir les Cascadia 10 : le Mesh des métatarses c’est déchirer après 250km (problème récurrent…allez voir les avis sur le site Brooks US, chose que je ferais toujours a présent !). Et elles sont pas pour moi, je suis pas assez lourd je pense pour profiter de l’amorti (j’ai l’impression de ne pas en avoir)

    Alors merci de m’avoir lu, et oui, ce n’est pas facile de trouver une chaussure, marque modèle qui va bien.
    Je pense avoir trouvé ma marque de référence en sensations, mais qui n’est pas toujours adaptée aux terrains où je jouent.

    Ne soyons pas fermé !

  • DELPECH dit :

    Bonjour à tous !

    Beaucoup de commentaires intéressants. Pour ma part je suis vendeur de chaussures de running et trail (et matériel de montagne en général). Je ne travaille pas avec toutes les marques mais notre sélection magasin tente de convenir à tous les pieds. Nous travaillons SALOMON, ASICS, HOKA ONE ONE, MERREL et ADIDAS.
    Notre meilleur vente est de très loin Salomon, c’est vraiment des pompes superbes, mais ce n’est pas pour moi! je n’ai eu que des mauvaises expériences. Trop étroites pour moi, et un manque d’amorti pour mon gabarit 1m76 pour 76kg.
    Pour la marque Adidas c’est pire, je n’arrive même pas a les enfiler tellement mon pied est large.
    Ca s’améliore avec Asics, par contre je suis hyper pronateur et même avec leurs système de renfort de pronation ce n’est pas suffisant, douleur au genoux assurée…

    Donc effectivement le monsieur qui ne jurai que par Salomon était vraiment aveugle, même quand je discute avec les représentants de la marque, ils reconnaissent que leurs chaussures ne peuvent pas aller à tous le monde!

    Du coup pour mon cas compliqué (on a tous des pieds compliqués) j’ai trouvé mon bonheur avec HOKA ONE ONE, le modèle MAFATE Speed. Elle n’est pas si large que ça mais je la supporte bien, elle à un drop de 4mm donc je me retrouve sur la pointe du pied en permanence, ce qui efface complètement mes problèmes de pronation, un amorti adapté à mon poids et une très bonne accroche en terrain difficile, et je vis en haute montagne. Attention aux chevilles, on est très haut sur ces chaussures et une entorse arrive vite. Pour ma part j’ai des chevilles en chewing-gum et je pratique depuis longtemps des terrain très difficiles, donc pas de soucis.

    Et pour la marque Merrel c’est des pantoufles pour moi, mais ils travaillent essentiellement les chaussures minimalistes avec peu d’amorti, donc je suis encore un peu lourd pour courir avec! Mais j’y travaille.

    Le seul moyen de trouver chaussure à son pied, c’est d’aller dans un magasin spécialisé. et d’éviter internet et décathlon!

    Bonnes courses!

  • JD dit :

    Bonjour, je suis tombé sur ce site en recherchant des Salomons large et même en 2017 le souci est resté le même, et forcément il y en a très peu de commentaires sur ce sujet. Je me sens enfin pas seul, il m’est impossible de porter ces chaussures Salomon pour le trail ou running. Et ça depuis 15 ans c’est la même chose. Depuis j’ai pris de l’âge et mon pied s’est légèrement élargi. Il est clair qu’esthétiquement les Salomon sont hyper belles et on ressent toute la technicité de la chaussure rien qu’au visuel. Je trouve absolument exagéré toute la com autour et les encensements. Je ne suis même pas sûr que les coureurs ont essayé d’autres paires, car énormément de mec ont les pieds larges et je reste assez dubitatif sur leur sensation pendant la course car peut-être qu’ils adorent avoir les orteils ultra compressées dans la chaussure mais pas moi. Mizuno reste pour moi la meilleur chaussure à mes pieds, Mujin 3 et 4, Hayate et Daichi sont top. Ainsi que les NB Leadville. Reste que je souhaite tester les Altra Supérior 3. Je ne dis jamais qu’il y a une marque meilleure qu’une autre, car pour moi il est clair que chacun a sa morphologie, sa sensibilité et mentale aussi. Bref Mizuno je trouve que ça doit être beaucoup plus mis en avant. Pour les Salomon niveau équipements par contre c’est top.Merci!

    • Jean Marc dit :

      Bonjour et merci pour ton commentaire !
      Pour la largeur des pieds et la problématique Salomon, tu as raison. Il vaut mieux se tourner vers d’autres marques : Altra, Saucony, Colombia…
      Attention pour les Altra, le drop est de 0 généralement. Ce qui est très différent de Mizuno.
      A très vite

  • >