Comment bien courir ? Devenez un coureur SEREIN !

comment bien courir

Comment bien courir ? Voilà une question que tous les pratiquants se posent. Qu’ils soient coureurs débutants ou chevronnés. Voyons ensemble notre définition du coureur heureux.

La course à pied est un sport à la portée de tous. C’est en tout cas l’image que les médias ou les marques véhiculent très souvent.

Le nombre de pratiquants réguliers de la course à pied explose aussi.

Lors du second Sommet de la course à pied organisé à Paris le 29 mars 2016, l’agence Sportlab en a profité pour présenter une nouvelle étude concernant la pratique du running en France.

16,5 millions, c’est le nombre de Français qui auraient pratiqué la course à pied en 2015, ce qui représente environ 1/4 de la population.

Ils sont plus de 12 millions à courir au moins une fois par semaine, et 4,8 millions à avoir pris le départ d’une course l’année dernière.

Ce sont des chiffres qui démontrent que l’engouement grandit autour de la pratique du running. Et c’était en 2015. Depuis, la ferveur n’est pas retombée.

Comment bien courir ?

Pour attaquer cet article, j’ai envie de vous poser des questions, plutôt philosophiques, il est vrai.

Quelle est votre définition de « bien courir » ?

C’est quoi pour vous un coureur serein ?

Je pense que l’on peut définir 2 profils de réponse.

D’un côté, vous aurez des réponses autour du plaisir de courir, de se sentir bien après avoir couru.
D’un autre côté, vous aurez des réponses qui mettront en avant la performance sportive, la qualité de la foulée ou la technique de course.

Du coup, sans forcément le vouloir, on divise le peloton des coureurs. Ceux qui cherchent juste à courir pour leur bien-être, et ceux qui recherchent à faire tomber les chronos ou à réaliser des courses hors nomes à tout prix.

Il est vrai que l’on fait souvent référence à un chrono pour cataloguer un sportif dans la colonne « bon coureur ».

Ou alors, on va dire d’un coureur qu’il est bon lorsqu’il est finisher d’une course un peu folle comme l’UTMB ou la Diagonale des Fous. Plus de 160 kilomètres avec des dénivelés extrêmes. Ça force le respect, c’est certain.

Comment bien courir : un mix des deux est-il possible ?

2 profils diamétralement opposés peuvent-ils être regroupés ? Est-ce qu’un coureur du « dimanche » peut-il aussi bien courir qu’un ultra trailer ?

Il est évidant qu’un coureur débutant n’ait pas autant de maitrise dans sa pratique qu’un coureur chevronné ou expérimenté.

Quoique…

Tout renvoit en fait à la définition du « bien courir ».

Ce n’est pas parceque’un coureur affole les chronos qu’il a les bons réflexes à l’entrainement. Je connais des coureurs très performants. 32 minutes au 10 kms. Et pourtant, ils sont régulièrement blessés. Il y en a même un qui a dû mettre en parenthèse la course à pied pendant plus d’un an à cause de douleurs chroniques.

Il n’est pas rare non plus de voir des ultras trailers avec des bandages un peu partout au niveau des jambes. Toujours pour de satanées blessures…
Dernièrement, j’ai participé à l’Algarvania : 5 jours de course avec des étapes de 25 à 30 kms. Sur la trentaine de coureurs, au moins plus de la moitié s’est présenté au départ avec une blessure !

comment bien courir

Regardez autour de vous : qui ne connait pas un coureur blessé ?

J’ai moi-même été régulièrement blessé. Tendinites, contractures, déchirures… jusqu’à ma plus grosse blessure : fracture du péroné avec arrachements des ligaments du genou. Plusieurs mois d’arrêt.

Bien sûr, le risque 0 n’existe pas. Néanmoins, cela fait réfléchir.

Je vous parle des blessures et j’aimerais maintenant vous montrer cette étude. Quand on regarde les réponses, c’est alarmant !

La question était : pourquoi des coureurs arrêtent-ils DÉFINITIVEMENT la course à pied ?

29 % pour des raisons médicales.

25 % n’ont plus de plaisir à pratiquer la course à pied.

27 % n’ont plus le temps de pratiquer.

Comment bien courir : ma définition

Un coureur Serein est déjà un coureur heureux. Qui a le sourire aux lèvres lorsqu’il met des chaussures de running (ou de trail).

Un coureur Serein est un coureur qui a les bons réflexes à l’entrainement. Par exemple, 90 % des pratiquants ne savent pas correctement s’échauffer lorsqu’ils participent à une compétition (le 10 kms est un bon exemple) ou à une séance de VMA. Ils pensent que trottiner en papotant pendant 15 à 20 minutes suffit…

Un coureur Serein est un coureur qui ne se blesse pas. Ou très rarement. Comme je l’ai dit précédemment, le risque 0 n’existe pas. Mais on peut quand même limiter fortement ce risque par une bonne pratique de la course à pied.

Un coureur Serein est un coureur qui progresse en course à pied. À son rythme. Au bon rythme. Vouloir faire un marathon alors que l’on vient de débuter la course à pied il y a seulement quelques semaines n’est pas une bonne idée.

Progression et plaisir ?

trailer et orage

La progression en course à pied est fondamentale à mes yeux. Pour s’épanouir complètement. Même si vous ne faites pas de compétition. Voir ou sentir ses progrès est un facteur déterminant dans le plaisir que vous allez ressentir. Sans forcément chercher à réaliser des performances extraordinaires aux yeux de tous. Mais des performances suffisantes pour vous. Arriver à courir 1 h ou faire plus de 10 kms lors d’une seule sortie sont des objectifs aussi louables que de vouloir faire moins de 3 h sur marathon.

D’ailleurs, avez-vous déjà vu un coureur heureux lorsqu’il sent qu’il ne progresse plus ? Ou qu’il voit qu’il stagne depuis longtemps au même niveau ? Ou qui se blesse régulièrement ?
Moi, jamais ! Faites-moi signe si vous en rencontrez un…

Un coureur Serein est un coureur forcément heureux. Dans sa pratique sportive, car il sent qu’il est sur la bonne voie.
Mais aussi dans sa vie familiale ou dans sa vie professionnelle. Les effets bénéfiques du sport (et donc de la course à pied) ne sont plus à démontrer.
Et cela rejaillit aussi à l’extérieur de notre corps. Et les personnes qui nous entourent le ressentent aussi.

Comment bien courir : la faute à qui ?

Mais ce n’est pas forcément de leur faute si ces coureurs se blessent, ou ne progressent plus. Je suis aussi passé par là…

Les médias nous font croire que la course à pied est facile. Que cela ne s’apprend pas. Ils ont tort.

Les marques et les équipementiers nous font croire qu’en mettant leurs chaussures, nous allons faire un bon en avant dans notre progression. De nouvelles technologies pour plus de confort ou de performance naissent tous les jours. La solution n’est pas là.
Nota : il est vrai qu’avec un marché de 16 millions de pratiquants en 2016, il y a de quoi attiser les convoitises.

Les réseaux sociaux amplifient l’idée que la course à pied est fastoche. Beaucoup de coureurs font des selfies de leurs chronos. Pour avoir un max de like ou de partage, ou pour que l’on s’extasie devant leur performance : ouah le gars, il court son footing (allure endurance) à 14 km/h !
On me répond que c’est pour motiver les autres coureurs. Pour moi, l’effet est néfaste et c’est tout le contraire qui se produit.
Soit les autres sont dégoûtés et ont même honte de leurs performances. Soit ils vont essayer de faire pareil et les risques de brûler les étapes d’une bonne progression sont grands.

La nouvelle donne

Maintenant, les applications téléphoniques arrivent. Avec un discours bien rôdé : choisissez-nous et vous aurez un coach personnel. Qui vous dira comment bien courir. Quel sacré mensonge !
Comme si une application gratuite (ou tarif réduit) qui a plusieurs millions d’abonnés allait vous offrir un entraineur personnalisé. C’est simplement un programme informatique qui répond à un algorithme complexe…

Et il arrive souvent qu’il soit défaillant. J’ai un exemple en tête : un débutant qui n’avait jamais couru s’est blessé. Pourquoi ? L’application téléphonique le faisait courir 8 à 12 kms par jour !
Il n’y a pas à chercher plus loin les causes de sa blessure. Une pratique trop intensive par rapport à son niveau actuel.

Donc, je le redis : ce n’est pas totalement de leur faute à ses coureurs.

coureur blessé

Alors, comment bien courir ?

Je reste intimement persuadé que l’on doit acquérir les bons réflexes. Que l’on doit savoir quoi faire dans certaines situations.
Comment bien courir s’apprend.

L’apprentissage peut être plus ou moins long. Tout dépend de votre choix.

Comment bien courir : les 10 clés à CONNAITRE

Il y a des règles de bonne pratique à savoir. Et pas besoin de sortir des grandes écoles pour les mettre en application.

10 clés livre 3D

Voilà les 10 clés à connaitre :

Apprendre à courir lentement

Varier les sorties

Explorer vos limites

Travailler la qualité, la pose du pied au sol

C’est pas fini…

C’est courir, mais pas que…

L’organisation de votre entrainement

Attention à une progression trop rapide

La nutrition des sportifs

L’alimentation… en course

Faire le bon choix de votre matériel de runner (ou trailer)

Comment bien courir : les 10 erreurs à éviter ABSOLUMENT

Dans le même style que le paragraphe précédent, voici les 10 erreurs que nous rencontrons souvent.
Et bien sûr, vous devez les fuir comme la peste.

Vouloir trop courir

Trop d’intensité

Ne jamais s’évaluer

Ne pas varier les surfaces

Tout seul ou en groupe ?

Mais aussi…

Ne pas noter ses entrainements

Saison sportive mal construite

Ne pas choisir le bon matos

Négligez votre alimentation

Croyez-vous-en vos capacités ?

livre 10 erreurs fatales

Comment bien courir : et maintenant ?

Je vous ai donné les grandes lignes, les grands principes.

2 choix s’offrent à vous. Si vous souhaitez progresser.

Choix de l’apprentissage personnel

Soit vous continuez par vous-même à découvrir les bonnes méthodes pour bien courir. C’est très enrichissant.
Vous allez parfois tâtonner, prendre du retard sur votre plan de progression. Écouter les mauvais conseils. Suivre des voies sans issue.

Cela prend du temps aussi. Énormément de temps même. Plusieurs années d’apprentissage seront nécessaires.
Vous pouvez également faire comme moi : suivre des formations, vous former pour devenir entraineur. Vous plonger à nouveau dans les livres et les cours par correspondance (ou en salle).

C’est un processus très très long. Mais terriblement enrichissant !

Choix de l’apprentissage accéléré

La deuxième solution que vous avez est de vous appuyer sur quelqu’un qui a beaucoup d’expérience. Et qui est compétente. Parce que des coureurs qui ont des années-lumière d’expérience, mais qui n’ont pas les bons réflexes à l’entrainement sont très nombreux.
Comment savoir si la personne est compétente ? Demandez-lui sa définition de « bien courir » ou plus simplement : regarder si elle s’est formée pour prodiguer des bons conseils qui pourront vous faire progresser.

Cette deuxième solution est la plus rapide. Et la plus sécurisante aussi. C’est celle qui vous évitera les blessures, les coups de mou. Vous saurez dès aujourd’hui ce que vous pouvez faire à l’entrainement. Vous connaitrez alors les pièges à éviter.

C’est votre choix personnel…

Il y a plus de 25 ans que je pratique la course à pied. Si à mon époque, lorsque je me suis mis à la course à pied, on m’avait présenté cette solution, j’aurais dit OUI sans hésiter une seconde !

J’ai une BONNE NOUVELLE pour vous : cette solution est là !

C’est à vous de décider par quel chemin vous désirez tracer votre progression en course à pied.

Vous pouvez choisir les chemins sinueux et escarpés ou bien prendre l’autoroute avec une voie dégagée.

L’essentiel est de bien courir… et de toujours prendre du plaisir 🙂

Quelle est votre définition de « comment bien courir » ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Si cet article sur comment bien courir vous a plu, partagez-le sur Facebook, Twitter ou Google+

next_pageA ceux qui veulent progresser en toute sérénité

 

Par Jean-Marc Enguiale, entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5, TC du BEES, formation de base nutrition certifiée CPD.10 clés livre 3D
Créateur de la méthode Courir SEREIN, et du pack Runner & Trailer.

 

Recevez GRATUITEMENT les 10 commandements du coureur avec notre newsletter

Et de nombreux conseils et astuces : entrainement, nutrition, matériel.

 

 

 

Mots clés associés à l’article : comment bien courir – comment bien courir foulée – comment bien courir avec la bonne technique de course – comment bien commencer a courir – comment bien se mettre a courir – comment bien se preparer a courir – comment apprendre à bien courir – comment bien courir et bien respirer – comment bien commencer courir – course à pied comment bien courir – comment bien courir débutant – comment bien courir pour debutant – comment bien courir et respirer – comment bien courir footing – comment bien courir sans se faire mal – comment faire pour bien courir – livre comment bien courir – comment bien courir running – comment reussir a bien courir

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment:

Total
x