Q/R : Quelle chaussure running Salomon pour Jean Claude ?

Dans cet article, je réponds à une question de Jean-Claude, abonné du blog, qui s’interroge sur la meilleure chaussure running Salomon pour une pratique aussi bien sur route que sur les chemins. Vous y trouverez les fiches techniques, photos et mes conseils.

Régulièrement, à travers ce blog, nous recevons de nombreuses questions aussi bien sur la nutrition sportive, l’entrainement ou le matériel outdoor. Nous y répondons souvent par mail, et si cela profite évidemment à une personne, nous sommes un peu frustrés que cela ne profite pas au plus grand nombre. Nous avons donc décidé de créer une rubrique Q/R, questions/réponses.

Chaussure running Salomon : La problématique de Jean Claude

Bonjour Jean-Marc,

Je te félicite pour la qualité de la mise à disposition de tes connaissances et te remercie pour cette simplicité de partage.

J’ai 52 ans, stature mince, très (trop) sédentaire (je suis photographe donc pas mal, d’heures devant Mr Mac & diverses machines d’impressions et coupes).

Il y à 7 mois maintenant, sous pression, la machine à casser… Dépression et tout ce qui s’en suit…
Suite aux conseils des médecins, tous sont unanimes. – Faire du sport –
Dans mon « jeune temps » j’aimais bien courir, j’avais touché au body… Mais tout ça est très loin, et je me suis rendu compte qu’il fallait être suivi, faute de quoi, on se blesse puis on abandonne… Par obligation et dépit.
Ceci pour la petite histoire me menant à toi.

J’ai bien reçu ton guide numérique sur les diverses chaussures, c’est super intéressant, complet « et tout et tout ». Merci encore !

J’ai toute-fois une question :

Tu expliques très bien l’importance d’identifier sa foulée.
Sur un autre site, j’ai lu que pour déterminer cette foulée, il suffisait de regarder ses différentes chaussures et constater les points d’usures… sur l’avant du pied (…)
Là je suis perplexe, car si je me cantonne à cette observation, je serai « universel » voir très peu « pronateur ».

Par contre si je regarde mes talons, là, l’extérieur est très usé, je serais donc « supinateur » (…) ce qui soit dit en passant serait embêtant, car le choix des chaussures est très restreint. Donc, que suis-je ?

J’ai eu avant, des Salomon, Génial !!! De vrais chaussons ! Finalement alors que c’était des chaussures de trail, je les portais à toute heure du jour (y compris hors moments de sport). Impossible de retrouver leur nom… Trop usées, pas jusqu’à la corde, mais semelles décollées et fracturées, c’est dire les services qu’elles m’ont rendu.

Bref. Je me dirige vers de nouvelles chaussures Salomon (pas du tout envie de tester une autre marque) mais pour se faire… Il faut identifier ma foulée.
Ma reprise de sport se portera vers tant du trail que route (routes au début) parce que le physique est nul.

Jean Claude

Chaussure running Salomon : Comment identifier sa foulée.

Il existe de nombreuses manières pour identifier sa foulée.

À mes yeux, la meilleure reste celle qui consiste à courir sur un tapis, entouré et guidé par un spécialiste (podologue sportif ou bien dans un boutique running), qui pourra à l’aide de logiciels et de son expérience, vous donner une réponse rapide et juste.

C’est que je préconise dans le guide tout en donnant aussi la méthode des points d’usure sur les semelles extérieures.

Si Jean-Claude doit se baser sur cette deuxième méthode, il doit prendre en compte l’usure générale de sa chaussure, et non pas seulement sur l’avant pied. Il vaut mieux avoir deux marques à analyser plutôt qu’une seule.

La marque sur l’avant pied, d’après Jean-Claude, est universelle, ce qui signifie que l’usure de l’avant pied se situe au centre de la chaussure. Ensuite, Jean-Claude s’inquiète que l’usure au talon soit située sur le côté extérieur de ses chaussures.

Il s'agit très certainement de la foulée de Jean-Claude, conclusion importante pour le choix de chaussure running pour Jean Claude. © mapodo-bazillier.fr

Il s’agit très certainement de la foulée de Jean-Claude, conclusion importante pour le choix de chaussure running pour Jean Claude.
© mapodo-bazillier.fr

Ces précisions données par Jean-Claude permettent d’imaginer le déroulement de sa foulée : Il tape plus fort en premier avec le talon côté extérieur de sa chaussure running, puis déroule ses pieds, et il impacte ensuite sur le milieu de sa chaussure à l’avant pied pour enclencher un nouveau cycle. Ceci me laisse penser que Jean-Claude est quand même universel.

Si sur l’avant pied, l’usure avait été plus sur le côté extérieur de ses chaussures, j’aurais alors dit que Jean-Claude aurait été supinateur.

Chaussure running Salomon : Quel modèle choisir ?

Jean-Claude désire une chaussure running Salomon tout en précisant qu’il repart de 0, et qu’il compte courir autant sur route que sur chemins et trail.

Même si Salomon est beaucoup plus présent dans le monde des chaussures trail, la marque commence à pointer son nez en proposant des modèles mixtes, capables d’évoluer aussi bien sur les chemins que sur la route.

Chaussure running Salomon Sense Pro

Cette chaussure est préconisée aussi bien pour des entrainements que pour des compétitions. Cette chaussure running fait partie de la nouvelle gamme CityTrail de Salomon.

Côté technologies, vous en trouverez un grand nombre dans cette chaussure running : SensiFit (maintien du pied), QuickLace (le fameux laçage Salomon), ContaGrip (semelle innovante pour une accroche et une adhérence maximales), OS Tendon (transition talon-pointe), EVA Double Densité (meilleur amorti), Couture FlatLock (couture plate pour éviter les frottements et les irritations), Profeel (protection contre les obstacles du sentier), Dynamic Traction (système exclusif breveté Salomon)…

Vous trouverez cette chaussure running Salomon chez nos partenaires. © I-Run

Vous trouverez cette chaussure running Salomon chez nos partenaires.
© I-Run

Son drop est de 6 mm, ce qui la classe plus vers des chaussures minimalistes que des chaussure running classique. Avec son poids léger de 250 grammes, voilà les deux raisons principales pour lesquelles je ne conseille pas cette chaussure running Salomon Sense Pro.

Chaussure running Salomon X Scream

Là aussi, vous pourrez utiliser cette chaussure running sur plusieurs surfaces : chemins et macadam.

Elle pèse 250 grammes.

Vous retrouverez aussi les mêmes technologies, mais aussi d’autres comme celle du Non-marking Contagrip (spécifiquement utilisé en hiver, cette semelle non-marquante Contagrip ne laisse aucune trace, quelque soit le terrain) et SensiFlex (maintien du pied avec une liberté de mouvement accrue).

Comme pour tous les modèles Salomon, avec le système QuickLace, une pochette située sur la tige de la chaussure running permet de ranger ses lacets.

Je ne connais pas le drop de cette chaussure running mais je pense que son poids léger réclame une certaine expérience de coureur, ce qui manque à Jean-Claude.

Cette chaussure de running Salomon se décline également en plusieurs coloris. © I-Run

Cette chaussure de running Salomon se décline également en plusieurs coloris.
© I-Run

Chaussure running Salomon X-Tour

Avec un drop de 9 mm et un différenciel Talon/Avant de 19mm à 10mm, cette chaussure running Salomon X-Tour me semble la plus indiquée pour Jean-Claude.

Le poids de cette chaussure running est de 270 grammes, Jean-Claude étant de stature mince, cela joue également en sa faveur.

Elle bénéficie des principales technologies Salomon.

Plusieurs coloris sont disponibles, tournant principalement sur fond gris ou bleu.

Son prix, en dehors de toute période de soldes ou de remise est très interressant car il se situe en moyenne à 90 euros.

Cette chaussure running Salomon X-Tour se trouve chez nos partenaires. © I-Run

Cette chaussure running Salomon X-Tour se trouve chez nos partenaires.
© I-Run

Que pensez vous de mon choix de conseiller la chaussure running Salomon X-Tour à Jean-Claude ?

Dites moi également dans les commentaires ce que vous pensez de la gamme CityTrail pour les chaussures running Salomon.

Si cet article sur la chaussure running Salomon pour Jean-Claude vous a plu, partagez le sur Facebook, Twitter ou Google +

Note : Les liens de cet article intitulé ” quelle chaussure running Salomon pour Jean Claude ? ” pointant vers I-Run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

  • Désolé Jean-Marc et Jean-Claude d’êtres incisif et rabat-joie, mais vous vous égarez.

    Avez-vous une raison de recommender une autre chaussure que la plus minimaliste et la plus simple de cette gamme? (sens pro?)

    Qu’est-ce qui justifie plus de drop, d’absorption, de poids et de rigidité pour l’achat d’une chaussure avec laquelle il va redébuter la course après une longue période de sédentarisme?

    J’attends vos réponses (réfléchies et si possible basées sur les données probante)

    Blaise

    • Jean Marc dit :

      Bonsoir Blaise,

      Je te remercie d’abord de m’avoir autorisé la retranscription écrite de vos conférences. Ce fut un débat passionnant que beaucoup de lecteurs et abonnés du blog ont apprécié.

      En ce qui concernent mes recommandations pour Jean-Claude, et ma position sur la pratique minimaliste, je pars du principe que la démarche doit être volontaire de la part du coureur.

      Si ce dernier n’emet pas le souhait de découvrir la foulée minimaliste, je ne cherche pas à le  » forcer  » à le faire, car je ne me considère pas comme un vendeur.

      Même si je cours régulièrement en chaussures minimalistes, il s’agit d’une démarche volontaire de ma part, et je vois que dans mon entourage beaucoup sont réticents, pourtant je fais des tentatives pour leur faire découvrir 🙂

      Convaincre une personne par Internet à essayer le minimalisme sans réellement la connaitre et la voir en  » chair « , c’est plus compliqué encore.

      De plus, j’estime que la pratique minimaliste doit être accompagné ( conseils pour les entrainements, travail de la foulée, prévention…). On ne pas lacher un coureur en chaussures minimalistes en pleine nature et lui laisser penser qu’il va courir comme avec les chaussures traditionnelles…

      Après, concernant la chaussure Salomon qu’il va choisir, s’il choisit la chaussure X-Tour, j’estime que le drop de 9 mm est dans la moyenne basse des chaussures  » classiques « .
      S’il revient me voir dans quelques mois et qu’il me déclare que tout se passe bien et qu’il recherche un nouveau modèle, ma démarche sera alors de viser le même type, soit de baisser le fameux drop et l’amorti, mais pas de l’augmenter car je pense que plus la chaussure sera légère et aura le moins de technologies présentes, meilleure sera l’efficacité de la foulée.
      A bientôt,

  • Pierre dit :

    Après de nombreux essais, je suis passé aux chaussures Salomon. speedcross 3 (pour les conditions difficiles) et crossmax 2. La crossmax 2 est en fin de série mais il est toujours possible d’en trouver ( et à des prix très intéressants). Agé de 56 ans, je souffre d’ostéoporose (fractures simultanées des deux tibias…), depuis ce choix de chaussures plus de problème.

  • Jean-Claude dit :

    Bonjour Jean-Marc,
    Blaise et Pierre, je suis heureux de faire votre connaissance via votre intervention.

    Je vous remercie tous pour vos avis éclairés.

    Je suis bien conscient qu’il n’est pas aisé de conseiller une chaussure à quelqu’un dont on ignore tout.
    Blaise, tu as certainement raison d’attirer notre attention (surtout la mienne) sur les avantages et… les inconvénients des chaussures « technologique ».

    Il faut savoir que -en son temps- j’ai, comme le commun des mortel, utilisé des chaussures d’une marque, puis d’une autre… toute provenant il est vrais du secteur « grande surface », qui, sans vouloir le condamner n’a pour but que le commerce.
    J’usqu’au jour où je me suis rendu chez un certain « Dek at long » 🙂 et là j’ai été attiré par une Salomon, sur l’encouragement d’un vendeur, je me suis décidé. Ce fut donc un hasard. Apres l’usure de cette première paire, j’ai tenté une autre marque… pas à mon gout (restant rigide, sans amorti, et surtout mon pied comme dans un soulier de ville) Elle ont vieilli dans une armoire… Mal heureusement ici en Belgique, la chaine Dek… ne prône pas vraiment les Salomon, bref il a fallu attendre. Mais par la suite j’ai utilisé 2 paires de Salomon que je finissait par porter tout le temps. J’ai de petits pieds, minces, or avec ces chaussures mon talon d’Achille est bien en contacte avec l’arrière de la chaussure, elle devient souple, jr pouvais courir sur tous terrains même boueux, avec des caillasses en descente…et je restait sur mes jambes, en plus du confort, Bref une merveille. Voici pour l’historique. Je sais mon choix arbitraire, et je comprendrai que d’autre ne partage pas mon avis, celui-ci étant très « amateur » dans tous les sens du terme.

    Ma recherche de renseignements ne pouvait être précise ni réfléchie, c’est justement la raison de ma demande.

    J’avais également vu les commentaires de présentation des « Sens Pro », mais je suis conscient que l’on ne donne pas une Ferrari à un jeune pilote, surtout s’il et vieux et pas en forme (hihhi).

    Allez, bon, je vous remercies encore tout pour vos avis, soyez assuré que j’en prend bonne note et me réjouis de vous lire.

    A bientôt.

    Jean-Claude.

  • LANFREY dit :

    moi je suis a la recherche de LA chaussure de trail pour femme.légère.dynamic.amortis.crampons.bien être.enfin LA chaussure qui fera tout le travail dont j’ai besoin dans les terrains difficiles en prenant soin de mes pieds sensibles,de mes articulations,de mon dos .tout simplement.merci de me conseiller .

  • >