Test manchon de compression Compressport R2

Cet article vous propose le test du manchon de compression Compressport R2. Vous y trouverez un paragraphe sur l’utilité de la compression pour les sportifs, une présentation des différents modèles de manchons chez Compressport, des photos et mon test terrain.

Manchon de compression : Préambule

Voilà maintenant plusieurs années que la compression est arrivée dans les sports outdoor, et notamment la course à pied. Je pense avoir été l’un des premiers à porter ces manchons d’effort en course à pied.  » À quoi ça sert ?  » Tu as pas trop chaud avec ? « , ce sont quelques-unes des questions qui revenaient régulièrement au début.

Lors de mes premières courses longues (au-delà de 50 kilomètres), je me suis aperçu que je souffrais régulièrement des mollets, crampes ou plutôt contractures revenaient souvent. Un peu trop à mon goût. J’ai consulté et je me suis beaucoup documenté sur le sujet. Il s’est avéré que j’ai un problème de retour veineux. Ces manchons-là mettaient alors prédestiner 🙂

À l’époque, je parle d’une période d’au moins 10 à 15 ans en arrière, très peu de marques avaient lancé leur gamme de manchons d’effort. Mes premiers manchons furent ceux de BV Sport. Depuis, plusieurs produits sont passés par mes mollets, il était logique que je vous propose un test sur ce sujet. Il s’agira donc des manchons de compression Compressport R2.

Manchon de compression Compressport R2 : Voici les miens. © Testeurs-Outdoor

Manchon de compression Compressport R2 : Voici les miens.
© Testeurs-Outdoor

Manchon de compression : À quoi cela sert ?

Pendant l’effort, le vêtement de compression va surtout être là pour gainer vos muscles et réduire le risque de blessures comme les déchirures.

Mais la compression agit aussi sur le retour veineux du pied au cœur en l’accélérant. Ce qui permet de réduire considérablement l’accumulation des toxines pendant l’effort. Ceci augmente l’efficacité contre les douleurs, les contractures, les microdéchirures, le retard de la fatigue du muscle et le risque de lésion.

Après un effort, la fibre compressive continue d’appliquer ses actions sur l’accélération du retour veineux, l’élimination des toxines produites pendant l’effort et le soutien du muscle.

Manchon de compression Compressport : Les différents modèles

Les manchons de compression pour les mollets sont à utiliser pendant l’effort. De nombreux coloris sont disponibles chez Compressport : du classique noir ou blanc au violet ou rose. Vous pourrez vraiment les adapter aux couleurs du reste de votre tenue. Ça, c’est pour ceux qui désirent courir ou faire du sport façon ” fashion “.

Vous retrouverez tous ces modèles chez notre partenaire Boutique Sports Outdoor. © Compressport

Vous retrouverez tous ces modèles chez notre partenaire Boutique Sports Outdoor.
© Compressport

De mon côté, j’ai opté pour le classique noir.

Il existe 3 modèles de manchons de compression pour mollet :

Le Compressport R2 qui était le protecteur de mollet numéro un porté lors des Ironman World Championships à Kona 2010 et Kona 2011. Il s’agit du modèle de base et c’est celui de ce test.

Le compressport UR2 (pour l’ultra course et pour la récupération) : Il serait recommandé pour ceux qui vont jusqu’au bout et même plus loin (Marathon, Ultra, IronMan, etc.). Chaque centimètre de fibre est chargé de milliers de capsules contenant 6 huiles essentielles réputées pour leurs vertus apaisantes et myorelaxantes.

Et enfin, nous avons le Compressport US (pour ultra sillicon). Ce manchon possède 220 pointes souples en silicone qui entourent complètement la cheville sur une hauteur de 7 cm, ce qui permettrait d’optimiser l’absorption des chocs et qui garantit un support idéal pour le tendon d’Achille pendant tout effort intense (en absorbant la douleur et les problèmes tendineux)

Manchon de compression Compressport R2 : Test terrain

J’ai utilisé ce manchon de compression lors des entrainements de 30 minutes à plus de 2 heures, ou bien en compétitions, aussi bien sur route qu’en trail. Soleil et pluie furent aussi au programme.

En les prenant en main les premières fois, je les trouve légères et surtout assez fines. Elles sont par exemple plus fines que le textile des shorts ou cuissards.

J’ai aussi pesé cette paire de manchons Compressport, elle pèse 42 grammes.

La matière est bien sûr extensible si on tire dessus, mais on sent quand même une résistance, car il revient rapidement dans sa forme initiale.

Le logo de la marque apparait sur l’avant du manchon, ce qui vous évitera de vous tromper de sens pour l’enfiler. La taille de votre manchon se trouve à l’intérieur, sur la bande basse grise (pour ceux en noir), c’est à dire au niveau du talon d’Achille et de la cheville.

Manchon de compression Compressport R2 : Été comme hiver ?

L’hiver, ces manchons vous protègeront du froid, vous pouvez donc les mettre avec cuissard ou bien un corsaire. En principe, les mollets ne sont pas la partie du corps où nous ressentons le froid. Néanmoins, il faut quand même éviter de courir les jambes à l’air, surtout si les températures deviennent extrêmes.

En ce qui concerne les périodes estivales, je n’ai pas ressenti la moindre gêne par rapport à ce paramètre des températures élevées. Certes, cela nuit au bronzage, mais je ne peux pas dire que j’ai eu plus chaud avec les manchons que sans.

Manchon de compression Compressport R2 : Qualité des matériaux

Si vous respectez les méthodes de lavage préconisées par la marque, à savoir lavage à l’eau froide ou tiède et pas de sèche-linge, vous devrez pouvoir les emmener vers les deux ans de garantie de Compressport. Après de très nombreuses heures d’utilisation, je n’ai pas constaté la moindre dégradation ni le moindre trou. C’est aussi un bon point.

Manchon de compression Compressport R2 : L’enfilage

Mettre ces manchons se fait facilement. Cela serre un peu (mais c’est pareil pour toutes les marques), mais je suis arrivé à les mettre rapidement sans difficulté. Grâce à la présence du logo, il est aussi très facile de les positionner correctement.

L’idéal est de commencer à les enfiler pieds nus après les avoir retrousser, sans les chaussettes running, car si vous avez les chausettes, cela fait une couche supplémentaire, et cela peut compliquer cette tache. Ensuite, une fois arrivé au dessus de la cheville, vous les déroulez vers le haut sans tirer dessus.

Vous devez ressentir dès le début que vos mollets sont compressés et légèrement maintenus. L’importance du choix de la taille est primordial pour ce type de manchon de compression : trop serré, vous serez gêné dans vos mouvements; et trop large, la compression ne sera pas efficace.

Manchon de compression Compressport R2 : Maintien longue durée

C’est l’un des points forts de ces manchons Compressport. Même après plusieurs heures à courir, je ressens toujours la même compression. Elle ne se détériore pas dans la durée de l’effort physique. Et lorsque la pluie s’abat sur ces manchons, cela ne dégrade pas la qualité de la compression.

Manchon de compression Compressport R2 : Il est bien positionné... © Testeurs Outdoor

Manchon de compression Compressport R2 : Il est bien positionné…
© Testeurs Outdoor

Manchon de compression Compressport R2 : Efficace ou pas ?

À titre de comparaison, j’ai refait à plusieurs reprises un parcours d’entrainement trail sur mes sentiers bretons, d’environ 2 heures, à allure endurance, avec et sans manchons. J’ai effectué la même distance aussi bien avec que sans, ces manchons ne vous font pas aller plus vite.

Par contre, la fatigue est arrivée plus vite par les mollets (retour veineux?) lorsque je courais sans ces manchons, et la sensation de jambes lourdes était plus présente aussi l’après-midi, et aussi le lendemain.

Sur moi, ces manchons ont une action bénéfique : la fatigue est retardée et le mal aux jambes est bien moindre lorsque je porte les manchons.

Voici la vue de profil pour ce manchon de compression © Testeurs Outdoor

Voici la vue de profil pour ce manchon de compression
© Testeurs Outdoor

Sur sorties fractionnées ou de vitesse, je mets d’abord ces manchons pour garantir un bon maintien des muscles, et prévenir ainsi tout risque de blessure. Ces sorties sont souvent courtes, mais intensives, 40 à 50 minutes maximum, je ne ressens pas trop de différence avec ou sans pour le côté fatigue (je suis naze dans les deux cas lol), mais par contre, le fait de les porter m’aide dans la récupération, car cela accélère mon retour veineux.

Après les entrainements, je garde toujours un peu les manchons pendant 10 minutes avant d’aller à la douche. La compression des manchons d’effort étant plus forte que pour des chaussettes de compression prévues pour la récupération, ces manchons ne sont pas trop à porter longtemps après l’effort.

Manchon de compression Compressport R2 : Mon avis final

Ces manchons d’effort ont montré leur efficacité pour des efforts longs, mais aussi pour ceux qui pratiquent des entrainements réguliers et répétitifs.

Si vous courez juste 2 fois dans la semaine, je pense que vous pouvez vous en passer.

Mais si vous enchainez régulièrement les entrainements et les compétitions, et que vous désirez (ou que vous faites déjà) des distances longues, vous vous devez au moins d’essayer ce concept.

Manchon de compression Compressport R2 : À quel prix ?

Ces manchons d’effort Compressport R2 sont vendus au prix d’environ 35 euros. Ils sont disponibles en de nombreuses couleurs : noir, bleu ciel ou bleu foncé, rouge, blanc, vert, violet, jaune… Il y en a pour tous les goûts et vous arriverez à les adapter sans difficulté à vos tenues de course à pied.

Les manchons Compressport sont disponibles dans la Boutique Sports Outdoor. © Boutique Sports Outdoor

Les manchons Compressport sont disponibles dans la Boutique Sports Outdoor à un prix intéressant.
© Boutique Sports Outdoor

Utilisez vous un manchon de compression Compressport ? Quel est votre avis sur cette marque ?

Dites moi également dans les commentaires si vous êtes convaincu ou pas de l’utilité d’un manchon de compression.

Si cet article sur le test du manchon de compression Compressport R2 vous a plu, partagez le sur Facebook, Twitter ou Google +

Note : Les liens de cet article sur le test du manchon de compression Compressport R2 pointant vers I-run ou autres sont des liens affiliés. Si vous achetez un produit chez eux en suivant un de ces liens, je toucherai une petite commission sans que cela n’augmente le prix que vous payez. Cela me permet de continuer à vous proposer du contenu gratuit et de qualité chaque semaine. Merci à vous !

Please follow and like us:
error0

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

Leave a Comment:

27 comments
Add Your Reply