Conseils course à pied : courir avec une douleur, que faire avec ?

Courir avec une douleur est souvent le lot de nombreux coureurs.
Je vais aujourd’hui répondre à une question de Jonathan qui s’interroge suite à une blessure qu’il a eue à l’ischio-jambier.

Courir c’est bon pour la santé.

Mais il y a quelques conditions pour que la joie attendue à la fin de la course (on libère des endorphines donc on est content) ne se transforme pas en grosse douleur et ne donne plus du tout envie de recommencer.

Et que faire lorsqu’on court avec une douleur ?

Courir avec une douleur : 1 exemple pour en discuter

Je te lis la question : Jonathan voudrait recourir, il ressort d’une blessure à l’ischio-jambier et il a toujours mal. Est-ce qu’il pourra recourir un jour sans avoir de douleur ?

Oui. Jonathan, je vais te rassurer sur ce point-là, tu pourras courir sans avoir de douleur prochainement, si tu mets en place quelques actions. Je rassure tous les coureurs blessés, ils ne sont pas les seuls.

Une dernière étude a montré de 80 % des coureurs ou coureuses étaient plus ou moins blessés pendant l’année.

Ça pouvait aller de la simple ampoule – déjà, une ampoule profonde est assez gênante et peut nous empêcher de courir – à des blessures plus graves, comme les tendinites ou encore une déchirure à un ischio-jambier.

Si Jonathan court après avoir été blessé et qu’il a toujours des douleurs, c’est que la blessure a été mal soignée.

Courir avec une douleur : étudions quelques pistes !

Plusieurs pistes à cela. Tout d’abord, une reprise de course rapide.

On reprend la course à pied un peu trop rapidement.

On ne laisse pas le temps à la blessure de se cicatriser ni aux soins possibles – je pense notamment au kiné – de faire leurs effets sur la blessure.

Reprise trop rapide ?

Ça veut être aussi une reprise trop rapide dans le sens où on met trop d’intensité rapidement dans ces prochaines séances de course à pied une blessure.

Et il faut faire une reprise progressive avec beaucoup d’endurance.

Et des séances basées sur cette endurance, et attaquer plus tard les séances dites de fractionnés.

Blessure mal cicatrisée ?

Une autre piste serait aussi à étudier. S’il a toujours mal, c’est que la blessure est mal cicatrisée.

Donc pourquoi pas refaire un point avec le docteur, de nouvelles séances de kiné ou de nouveaux soins comme les ondes de choc.

Concernant les ondes de choc, j’ai une petite expérience, j’ai eu des déchirures au niveau des ischio-jambiers, pas les deux en même temps, mais de manière séparée.

Et on m’avait proposé de faire les ondes de choc.

Cela a été un truc très efficace. Au bout de 2-3 séances, la douleur avait disparu.

Et la blessure avait cicatrisé. Donc, c’est vraiment quelque chose qui est aujourd’hui très au point.

Un cas pour voir un podologue du sport ?

Si la blessure est toujours là, il se peut également que tes appuis en course à pied ne soient pas bons et entraînent la blessure.

Pour cela, il faut se rapprocher d’un podologue du sport.
Qui va te regarder courir sur le tapis.

Et il va voir si ta façon de courir peut entraîner une pathologie au niveau de tes ischio-jambiers ou ailleurs et une blessure.

L’ostéo vous veut du bien !

Un point peut également être fait avec un ostéopathe qui peut remettre en place vos corps.

Une blessure à l’ischio-jambier n’est pas forcément due à l’ischio-jambier en question, mais peut provenir d’un autre point de votre corps.

Ce sont les premières pistes que tu peux rapidement mettre en place si tu es blessé, pour essayer de réduire les tensions musculaires autour de l’ischio-jambier.

Courir avec une douleur : complément à la vidéo

Les douleurs d’ischio-jambiers sont chose courante chez bon nombre de coureurs à pieds.

Cette douleur se caractérise par une douleur a l’arrière de la cuisse, parfois dans le corps du muscle, parfois dans le plis fessiers.

Et la douleur peut être présente après une période de repos prolongée (en se levant le matin, ou après être rester 2h assis derrière le bureau) et disparait quand on est « chaud ».

Si tu continues à pratique une activité sportive, tu peux ressentir la douleur entre 24 à 72h après l’exercice.

C’est quand même une douleur sacrément embêtante…

Voilà maintenant quelques règles de bons sens pour ne pas amplifier la douleur (et aussi la blessure) :

  • Tu dois arrêter les étirements d’ischio-jambiers.
  • Continuer à courir en respectant la douleur.
    Tu dois trouver la dose d’effort pour avoir aucun symptôme ( sans douleur matinale, sans douleur après être assis, sans douleur après un repos prolongé…)
  • Éviter au maximum la position assise.
  • Et éviter de courir en montée.
  • Effectuer des exercices de renforcements des ischio-jambiers sous les conseils de ton kiné.
  • Consulter un ostéopathe qui servira à éliminer tout vice bioméchanique.

Courir avec une douleur : évitez-la avec ces 10 clés !

Ensuite, les blessures ne sont pas dues au hasard, elles ne sont pas fatales. Si on se blesse, c’est souvent parce qu’on s’y est mal pris au niveau de l’entraînement.

Nous te proposons notre pack 10 Clés pour progresser en course à pied. Ce sont 10 clés essentielles, indispensables, si vous voulez progresser en course à pied en toute sérénité et tranquillité.

Et tu as à ta disposition aussi des MP3 et des vidéos.
Et une conférence autour des 10 clés, qui a duré plus de 1 h 30.

Tu as également des MP3 et vidéos autour de l’échauffement et de la récupération.

Aussi en bonus, tu as un guide sur comment bien choisir ses chaussures de running qui fait 102 pages environ.

Si tu as des questions autour des blessures à l’ischio-jambier ou courir avec une douleur, tu peux les poser en dessous…
J’y répondrais avec grand plaisir !

Si cet article sur courir avec une douleur t’a plu, partage-le sur Facebook, Twitter ou Google+. Je vous en remercie d’avance.

Jean-Marc, Préparateur Mental, Conseiller Running & Nutrition

Quel type de coureur à pied es-tu ?

Fais le test et découvre ton profil de runner

Quelles sont tes chances de progresser

et de devenir un meilleur runner ?

Réponds aux questions du QUIZZ pour le savoir :

Tu peux aussi recevoir 1 guide GRATUIT avec 1 conseil par jour en cliquant sur l’image ci-dessous :

Clique si tu recherches la performance et comment améliorer tes chronos…

UNIQUEMENT pour qui veut booster ses capacités de coureur !

tête mascotte

1 guide running offert + 1 email par jour...

Pourquoi T’ENTRAINER
ET COURIR PLUS
n'est PAS le meilleur moyen de progresser...

Et comment rendre tes entrainements bien plus efficaces

sans refaire toujours les mêmes séances

semaine après semaine...

Et les mots clés associés à l’article : conseils course à pied – courir avec une douleur – courir avec des douleurs – courir avec douleur ischio – courir avec une douleur jambe – courir avec la douleur – courir avec douleur musculaire

Please follow and like us:

About the Author Jean Marc

Coureur et trailer avec une expérience de plus 25 ans d'expérience. Entraineur FFA 1er niveau et Triathlon BF5. TC du BEES. Formation de base nutrition certifiée CPD. Nous souhaitons vous aider à progresser en course à pied, à franchir un cap et à ressentir les bienfaits de cette pratique sportive.

>